RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Léon-François Hoffmann
Department of French and Italian, Princeton University, Princeton, N.J..
écrivain, spécialiste de la littérature et de la culture d'Haïti.




Léon François Hoffmann, Haïti, la lettre et l'être.”

Écrit par Léon-François Hoffmann


Étudiant à l’université, je suis tombé tout à fait par hasard à la bibliothèque sur le « Panorama de la poésie haïtienne » de Saint-Louis et Lubin. Je ne savais pratiquement rien d’Haïti, ce qui à l’époque était généralement le cas même parmi les universitaires. J’ai été très surpris de constater combien de poètes remarquables le pays avait produits. J’ai donc commencé à me renseigner sur son histoire et son peuple. Pour me payer un voyage d’exploration, j’ai trouvé un travail d’été comme livreur, et j’ai pris l’avion pour Port-au-Prince. C’était en 1955, sous le règne de Kanson fè.

Je suis descendu à la pension Le Plaza, tenue par Monsieur et Madame Rossini Pierre-Louis sur le Champ de Mars. M’étant renseigné sur les ressources locales en matière de bibliothèques, j’ai été aiguillé sur le Petit Séminaire, ou le père Adrien m’a installé dans le bureau du directeur, pour l’heure en vacances, tout à côté de la réserve où les collections étaient entreposées, et qui avait l’énorme avantage d’être climatisé. Je garde encore les kilos de notes que j’ai prises alors : l’ordinateur n’existait bien entendu pas à l’époque. Grâce à la cordiale hospitalité des Haïtiens, j’ai fait connaissance de Pradel Pompilus, de Maurice Lubin, de Jean Desquiron, de Franck Fouché, de Morisseau-Leroy, d’Albert Mangonès, de Roger Gaillard, de Jean Dominique et de Michèle Montas, et de tant d’autres dont l’amitié m’a été précieuse. Au Centre d’Art, avec Pierrot Monosier et dans la modeste galerie d’Hervé Méhu sur la route de Pétionville j’ai découvert l’éblouissante peinture haïtienne… et le sublime rhum Barbancourt. J’ai connu Jacques Gabriel et André Pierre. Dans un hounfò de l’Artibonite, j’ai assisté à ma première cérémonie vaudou.

Je suis resté loin d’Haïti jusqu’en 1973, ne voulant pas y retourner sous le règne de Papa Doc. Accompagné cette fois de ma femme et de mes deux fils, j’ai renoué de vieilles connaissances et surtout j’ai découvert la Bibliothèque de Saint-Louis de Gonzague où j’allais passer au cours des ans un nombre incalculable d’heures.
Et depuis lors je multiplie les voyages en Haïti. Grâce à ceux de mes amis qui possèdent un véhicule tous terrains, j’ai parcouru le pays de Ouanaminthe à Tiburon, de Bombardopolis à Anse-à-Pitre. émerveillé par la beauté des paysages et la gentillesse et la dignité du peuple des campagnes. J’ai même appris à baragouiner le créole, ce qui n’est pas inutile à New York, à Montréal ou à Paris, surtout lorsqu’on se déplace en taxi.
J’ai publié quelques livres et une série d’articles sur la culture et la littérature d’Haïti. J’ai constaté avec satisfaction que cette littérature, pratiquement inconnue lorsque j’ai commencé à la pratiquer, avait acquis ses titres de noblesse dans tous les continents, que de plus en plus de titres étaient traduits dans un nombre toujours croissant de langues étrangères, que les thèses de doctorat, les colloques et les interventions télévisées se multipliaient, que des cours lui étaient consacrés dans les universités du vieux et du nouveau monde. J’ai été particulièrement heureux et, avouons-le, un peu fier, d’avoir pu mener à bien avec des collègues haïtiens et étrangers la publication des « Œuvres complètes de Jacques Roumain ». J’espère que mon travail aura pu, dans une très humble mesure, témoigner de ma reconnaissance pour les trésors intellectuels et affectifs que j’ai retirés de ce pays et de ce peuple dont les exploits il y a plus de deux siècles constituent une des pages les plus glorieuses de l’histoire de l’humanité.

Léon-François Hoffmann

Léon-François Hoffmann est un écrivain, spécialiste de la littérature et de la culture d'Haïti.

Après des études à l'université de Yale, Léon-François Hoffman obtient un Ph.D. en 1959 et devient enseignant au département de français et d'italien l'Université de Princeton l'année suivante.

Il publie d'abord des manuels de français, comme L'Essentiel de la grammaire française et Le français en français, avant de se consacrer à l'histoire de la littérature romantique en France, supervisant notamment l'édition du roman Georges, d'Alexandre Dumas père, et de la pièce de théâtre Toussaint Louverture, d'Alphonse de Lamartine.

Professeur de littératures française et haïtienne, Léon-François Hoffman s'est rapidement imposé comme un spécialiste de la culture et de la littérature haïtiennes. Son ouvrage le plus célèbre, Le Nègre romantique, a été couronné par l'Académie française. En 2003, Léon-François Hoffmann a coordonné l'édition des Œuvres complètes de Jacques Roumain.


Bibliographie

Le Nègre romantique (1961)
Le Roman haïtien (1962)
Personnage littéraire et obsession collective, Payot, Paris, 1973
Haïti : couleur croyances, créole (1989)
Haïti : lettres et l'être (1992)
Littérature d’Haïti (1995)

(D'après un article de Wikipédia)
Source: “Léon François Hoffmann, Haïti, la lettre et l'être”. La lettre de l'UEH, l'Université d'État d'Haïti. [EN LIGNE] Consulté le 18 février 2011.

Biographie


Léon-François Hoffmann enseigne les littératures francophones à l'Université de Princeton, aux États- Unis. Auteur de plusieurs manuels de françaîs langue seconde, il s'est d'abord spécialisé dans l'étude des mentalités collectives à l'époque romantique, puis dans celle de la culture et de la littérature haïtiennes. Outre plusieurs ouvrages (dont Le Nègre romantique, couronné par l'Académie française} , il a publié de nombreux articles, portant le plus souvent sur Haïti. Il prépare actuellement une Histoire de la littérature haïtienne.
Source: Les Éditions du GREF. [EN LIGNE] Consulté le 17 février 2011.


CURRICULUM VITAE


Léon-François HOFFMANN
Department of French and Italian, Princeton University, Princeton, N.J., 08544.
Tél.: (609) 258-4507 Télécopie : (609) 258-4535 . Courrier électronique : hoffmann@princeton.edu

Paris : 32 rue Popincourt (11e). Tél. : 01-48-06-46-26
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Né à Paris le ll avril l932. Nationalités française et américaine. Marié; deux enfants: Jacques-Henri (n. l962), Philippe-Edgard (n. 1966).

ÉDUCATION

Baccalauréats (1950, 1951) ; Bachelor of Arts, Yale University (1953) ; Master of Arts, Princeton University (1955) ; [Service militaire, 1956-1957]; Ph.D., Princeton University (1959).

POSTES UNIVERSITAIRES

Princeton University : Assistant in Instruction (1953-1955) ; Instructor (1957-1960) ; Assistant Professor (1960-1965) ; Associate Professor (1965-1968) ; Professor (1968- 2003); Émerite (2003).

Middlebury French Summer School, 1958; 1960.
Institut d'études françaises d'Avignon, étés 1965, 1968, 1971, 1975, 1999.

Université hébraïque de Jérusalem, 1974.

Institut français d'Haïti, été 1976.

University of New Mexico French Summer Institute, 1978-1981; 1987-1988.

Université des Antilles-Guyane, janvier 1981.
Université de Paris-Sorbonne, février-mars 1985.

Université de Paris VII, avril-mai 1989.

Université de Haute-Bretagne Rennes II, octobre-décembre 1992.

Université Michel de Montaigne Bordeaux III, février-mai 1993.

École Normale Supérieure, Paris, mars-avril 1997.

MLA General Topics II, secrétaire, 1965; président, 1966.

Correspondant aux É.-U. de L'Année balzacienne, 1966-1972.

Correspondant aux É.-U de la Revue d'histoire littéraire de la France, 1977-1990.

Membre du Comité de rédaction de Hebrew University Studies in Literature, 1977-1988.

Président du Comité Amérique du nord, Comité Inter-Régional d'Orientation et de Coordination (AUPELF) 1982-1993.

Membre du Conseil d'administration de l'AUPELF, 1987-1993.

Membre du Comité de rédaction de la Revue de l'Association des Professeurs de Français en Inde, 1989-

DISTINCTIONS ACADÉMIQUES

Boursier Guggenheim, 1964-1965.
Prix de l'Académie française (pour Le Nègre romantique), 1974.

Boursier de la National Endowment for the Humanities, 1980-1981.

Prix Gilbert Chinard (pour Le Roman haïtien), 1982.

Officier dans l'ordre des Palmes Académiques, 1992.

PUBLICATIONS : Livres

1961. Romantique Espagne, Paris, Presses Universitaires de France, 203 p.

1964. La Peste à Barcelone, Paris, Presses Universitaires de France, l04 p.

1965. Répertoire géographique de « La Comédie humaine », vol. I: « L'Étranger », Paris, Corti, 175 p.

1968. Répertoire géographique de « La Comédie humaine », vol. II: « La Province », Paris, Corti, 140 p.

1973. Le Nègre romantique: personnage littéraire et obsession collective, Paris, Payot, 301 p.

1982. Le Roman haïtien: idéologie et structure, Sherbrooke, P.Q., Naaman, 330 p.

1984. Essays on Haitian Literature, Washington, D.C., Three Continents Press, 185 p.

1989. Haïti: couleurs, croyances créole, Montréal, Éditions du CIDIHCA, 326 p.

1990. Haïti: couleurs, croyances créole, (édition revue et corrigée), Montréal, Éditions du CIDIHCA & Port-au-Prince, Éditions Deschamps, 326 p.

1992. Haïti : lettres et l'être, Toronto, Éditions du GREF, 372 p.

Bibliographie des études littéraires haïtiennes 1804-1984, Vanves, EDICEF-AUPELF, 240 p.

1995. Histoire de la littérature d’Haïti, Vanves, EDICEF-AUPELF, 288 p.

1998. (avec Jack Corzani et Marie-Lyne Piccione), Littératures francophones. II. Les Amériques, Paris, Belin, 320 p.

2006. Frédéric Marcelin : Un Haïtien se penche sur son pays, Montréal, Mémoire d’encrier, 224 p.

2007. Faustin Soulouque d’Haïti dans l’histoire et la littérature, Paris, L’Harmattan, 270 p.

2009. Haïti : Regards, Paris, L’Harmattan, 254 p.


PUBLICATIONS : Éditions critiques

1966. H. de Latouche et L.F. L'Héritier, Dernières lettres de deux amans de Barcelone (1822), Introd. et notes de L.-F.H., Paris, Presses Universitaires de France, xxv - 182 p.

1974. Alexandre Dumas père, Georges (1843), présentation, notes, dossier et chronologie de L.-F.H., Paris, Gallimard (Folio), 504 p.

1999.Alphonse de Lamartine, Toussaint Louverture, présentattion et notes de L.-F.H., Exeter, University of Exeter Press, xliii- 164 p.

2003. Jacques Roumain, Œuvres complètes, s.l.d. de L.-F.H, Paris, Archivos, 1,700 p.


PUBLICATIONS : Articles:

1958. « French Negro Poetry », Yale French Studies, 21, Spring-Summer , 60-71.

1961. « L'Image de la femme dans la poésie haïtienne », Présence africaine, 24-25, oct. -1960-jan. l96l, l83-206.

« The Climate of Haitian Poetry », Phylon, 22, l, Spring, 59-67.

« Notes on Zoé Oldenbourg's Destiny of Fire », Yale French Studies, 27, Fall, 127-130.

1963. « Les Métaphores animales dans Le Père Goriot », L'Année balzacienne, 91-105.

1964. « Mignonne et Paquita », L'Année balzacienne, 181-186.

« Autour d'une ode de Victor Hugo: Le Dévouement », The Romanic Review, April, 91-97.

1966. « Balzac et les Noirs », L'Année balzacienne, 297-308.

1967. « Eros en filigrane: Le Curé de Tours », L'Année balzacienne, 89-l05.

« L'Atala de Monsieur Bardèche », Esprit, 35, 357, février, 384-396.

1968. « Balzac aux Etats-Unis », L'Année balzacienne, 473-474.

1969. « Albert Camus et Jean Lorrain », Revue d'histoire littéraire de la France, 69, l, jan.-févr., 93-100.

1970. « Théaulon de Lambert et Les Femmes romantiques », Romanic Review, 61, 2, Apr., 93-108.

1971. « Zoé Oldenbourg », in Encyclopedia of World Literature, New York, Ungar, III, 11-12.

1974. « Une adaptation théâtrale inconnue d'Atala: Ima, de Cammaille-Saint-Aubain » , Bulletin de la Société Chateaubriand,17, 40-44.

l975. « Vie de Dumas », in Alexandre Dumas, Vingt ans après, Paris, Gallimard (Folio), II, 519-531.

1976. (avec Lloyd J. Austin) « Trois lettres inédites et une dédicace de Stéphane Mallarmé », Revue d'histoire littéraire de la France, 76, l, jan.-févr., 78-80.

(et al) « Thèmes religieux dans Eugénie Grandet », L'Année balzacienne, 201-229.

« En marge du premier roman haïtien: Stella, d'Emeric Bergeaud », Conjonction, 131, nov., 75-102.

« Un futur maréchal de France au Cap », Conjonction, l3l, nov., 61-64.

« Langages et rhétorique dans Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain », Présence africaine, 98, 2e trime., 145-161.

1977. « Eros camouflé: en marge d'Une passion dans le désert », The Hebrew University Studies in Literature, 5, l, Spring, 19-36.

« En marge d'un article du Pour et Contre », in Essays on the Age of Enlightenement in Honor of Ira O. Wade, Genève-Paris, Droz,155-168.

« L'Etranger dans le roman haïtien », L'Esprit Créateur, 17, 2, Summer, 83-102.

« Le Nègre romantique », Notre Librairie, 35-36, avr.-juin, 27-39. Reprod. in idem, 90, oct-déc. 1987, 34-39, & in Diagonales, 46, mai 1998, 33-35.

1979. « The Originality of the Haitian Novel », Caribbean Review, 7, l, Jan.-Mar., 44-50.

« Coup d'oeil sur la littérature haïtienne », Notre Librairie, 48, avr.-juin, 41-52.

1980. « Slavery and Race in Haitian Letters », Caribbean Review, 9,2, Spring, 28-32.

« Alfred de Musset: cinq documents inédits », Revue d'histoire littéraire de la France, 80, 3, mai-juin, 411-416.

« An Eighteenth Century Exponent of Black Power: Moses Bon Saam », Caribbean Studies, 15, 3, Oct. 197 [sic], 149-161.

« Les États-Unis et les Américains dans les lettres haïtiennes », Etudes littéraires, 13, 2, août, 289-312. Reprod. in Haïti Progrès, 13-19 & 20-26 nov. 1985.

1981. « Notes pour servir à l'histoire de la peinture haïtienne au XIXe siècle », Conjonction, 151, mai, 41-70.

1983. « Le Romancier haïtien et son public », Mot pour mot, 12, oct., 43-57.

1984. « L'Afrique et les Africains dans l'imagination collective haïtienne 1804-1915 », Notre Librairie, 73, jan.-mars,47-57. Reprod. in Haiti Demain, l, 30-31, 24 oct.-7 nov.

« Francophilia and Cultural Nationalism in Haiti”, Haiti - Today and Tomorrow, Lanham, Md., University Press of America, 57-76.

1985. « Francophilie et nationalisme culturel en Haïti », Collectif paroles, 29-30, nov. 1984-février 1985, 49-56.

« Lamartine, Michelet et les Haïtiens », Revue d'histoire littéraire de la France, 4, 185, juill.-août , 669-675. Reprod. in Conjonction, 168, jan.-mars 1986, 119-126 et in Association française des amis de Lamartine, Cahier no. 8, 1999.

« Tradition et originalité dans Chronique d'un faux-amour de Jacques-Stéphen Alexis », Collectif paroles, 32, mai-déc. , 72-74.

1986. « Kaselezo, pièce en trois tableaux de Frankétienne », Le Nouvelliste, 19 mars.

« Esclavitud y tensiones raciales en Haití a través de la literatura », Anuario de estudios americanos, XLIII, 353-364.

1987. « Bibliographie des œuvres de Jean Price-Mars », Conjonction, 172, 1er trim., 116-135.

« Le Vodou sous la colonie et pendant les guerres de l'indépendance», Conjonction, 173, 2ème trim., 109-135.

« Un négociant américain aux Gonaïves en 1806 et 1807 », Revue de la Société haïtienne d'histoire et de géographie, 62, 45, no. 155, juin 1987, 1-18.

1988. « Victor Hugo, John Brown et les Haïtiens », Nineteenth Century French Studies, 16, 1-2, Fall-Winter 1987-1988, 47-58.

1990. « Histoire, mythet et idéologie : la cérémonie du Bois-Caïman», Études créoles, 13, no. 1, 9-34.

1991. « Critiques et articles sur Roger Dorsinville« ,Conjonction, 187, mars, 124-135.

1992. « Le Vaudou », in Voyage aux îles d'Amérique, catalogue de l'exposition, Paris, Archives nationales, 223-226.

« Haitian Créole Literature : An Overview », in Literary Generations - A Festschrift in Honor of Edward D. Sullivan, Lexington, Kentucky, French Forum, 231-235.

1993. "Un mythe national : la cérémonie du Bois-Caïman, in La République haïtienne : État des lieux et perspectives, Paris, ADEC-Karthala, 434-448.

1994. "L'Élément indien dans la conscience collective des Haïtiens", Études créoles, XVII, no. 1, 11-38.

"Le Roman autobiographique en Haïti", Notre Librairie, no. 118, juill.-sept., 77-83.

"Haitian Sensibility", in A History of Caribbean Literature, Amsterdam et Philadelphie, John Benjamins Publ, vol.I, p. 365-378.

1995. "Formation sociale, déformation personnelle : l'éducation de Claire dans Amour de Marie Chauvet, Études créoles, XVII, no. 2, 87-91.

"Haitian Cultural Nationalism", in Born Out of Resistance, Utrecht, Isor-Publications, 338-341.
"Émile Ollivier, romancier haïtien", in Penser la créolité, Paris, Karthala, 211-221.

1996. "Myth, History and Literature", in Afro-Karibische Religionen - African-Caribbean Religions, Vienne, WUV-Univ. Verlag, vol II, p. 35-50.

"Emile Ollivier, l'exil et la mémoire", Notre Librairie, no. 128, oct.-déc., 15-24.

1997. Encyclopedia of Latin American Literature, London, Fitzroy Deraborn. (Articles « Jacques-Stéphen Alexis » p. 25-27, « Oswald Durand » p. 274-276, « Justin Lhérisson » p. 472-474, « Félix Morisseau-Leroy » p. 567-568).
« Anténor Firmin y los Estados Unidos », Op. Cit., Revista del Centro de Investigaciones históricas (U. de Puerto Rico), no. 9, 63-74.

« Difficultés de périodisation en littératures francophones », Études créoles, 20, 1, 46-50.

1998. « Georges Simenon et La Prêtresse des Vaudoux », Traces, Université de Liège, Centre d'études Georges Simenon, 9, 1977, 111-119.

« Histoire et littérature », Notre Librairie, no. 132, oct-déc. 1997, 20-28.

1999. "La Langue française en Haïti", in Francophonie et identités culturelles, s.l.d. de Christiane Albert, Paris, Karthala, 49-58.

2000. "Anténor Firmin et les États-Unis", Journal of Haitian Studies, 3/4, 1997-1998, 72-78.

2001. “La Fontaine en créole(s) – problèmes d’idéologie”, Études créoles, XXIV, n° 2, 57-69.

2002. “Prolégomènes à l'étude de la représentation de la Révolution haïtienne en Occident”, Anales del Caribe, 19-20, 355-365.

2004 “Price-Mars, Jean”, in Encyclopedia of Modern French Thought, New York & London, Fitrzroy Dearborn, 539-541.

2005. “Heurs et malheurs de l’écrivain haïtien”, Médium, avr.-juin, 107-119.

“Une heure avec Louis-Philippe Dalembert”,D’encre et d’exil 4, Bibliothèque Centre Pompidou, 121-137.

2006. “Frédéric Marcelin: un Haïtien se penche sur son passé”, in Mémoires et cultures: Haïti 1804- 2004, Limoges, Presses Universitaires de Limoges,, 187-195.

2007. “Jacques Roumain et l’érotismr littéraire haïtien”, Conjonction, 217-218, 77-88.

2008. “L’haïtienne fut-elle une révolution?”, in Haïti 1804: Lumières et ténèbres, Madrid, Iberoamericana, & Berlin, Vervuert, 13-20.

“La Littérature d’Haïti: quelques repères”, Analyse et enseignement des littératures francophones, Marc Quaghebeur (dir.) Bruxelles, Peter Lang, 261-270.


2009. “La République dominicaine et les Dominicains dans la fiction haïtienne”, in K. Gyssels & B. Ledent, The Caribbean Writer as Warrior of the Imaginary, Amsterdam – New York, Rodopi, 345-357.

“Sauvegarde des documents haïtiens”, in Littératures du sud, s.l.d. Marc Cheymol, Paris, AUF, 193-195.

L.-F. Hoffmann

29 novembre 2010.


Retour à l'auteur: Marc Bélanger Dernière mise à jour de cette page le vendredi 18 février 2011 12:55
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref