RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Denise HELLY, Les Chinois à Montréal, 1877-1951. (1987)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Denise HELLY, Les Chinois à Montréal, 1877-1951. Québec: Institut québécois de recherche sur la culture, 1987, 315 pp. Une édition numérique réalisé par Diane Brunet, bénévole, guide de musée retraitée du Musée La Pulperie, Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'auteur le 16 juillet 2014 de diffuser ce livre, en accès libre à tous, dans Les Classiques des sciences sociales.]

[17]

Les Chinois à Montréal 1877-1951

Introduction

En 1981, 19 260 Chinois résident au Québec, dont 17 200 à Montréal. Ils sont, pour 13 995 d'entre eux, arrivés dans la province depuis 1951. Ces immigrés vinrent principalement de Hong Kong et de Taïwan durant les années 1950-1975, puis de ces îles et du Vietnam du Sud, du Laos et du Cambodge à la suite de la chute de Saigon et de l'arrivée au pouvoir des Khmers Rouges. Cependant, durant ces trente années, un autre courant d'émigration conduit 2 595 citoyens de la Chine communiste vers le Québec [1]. Ces personnes sont parrainées par des immigrés originaires de Hong Kong, mais aussi par des personnes dont les parents s'installèrent dans la province il y a quatre, cinq ou six décennies. En 1981, les immigrés chinois des années 1900-1950 [2] constituent une population de 550 individus dont la plupart ont fait souche dans la province. Un courant d'immigration chinoise s'amorce en effet à la fin des années 1880 lorsque quelques hommes quittent la Colombie-Britannique pour s'établir à Montréal et sont suivis par quelque 4 000 autres délaissant leurs villages de la Chine du Sud pour venir s'installer dans la province orientale canadienne.

[18]

Les pages qui suivent narrent l'histoire de ces premiers immigrants chinois arrivant dans la province de la fin du XIXe siècle à l'établissement du gouvernement communiste. La reconstitution ethno-historique [3] qu'elles présentent tente de retracer les sorts et destins de ces hommes et femmes venus chercher fortune à Montréal ; elle vise aussi à comprendre pourquoi une large fraction de ces immigrés repartirent en Chine tandis que ceux établis dans la ville formèrent une communauté close dans la métropole, pourtant, la plus cosmopolite du Canada d'alors.



[1] Recensement du Canada, 1981.

[2] Ibid.

[3] Le mode d'exploitation des documents d'archives consultés pour établir cette reconstitution est décrit aux pages 289-296.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 17 mai 2015 10:00
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref