RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Frank JAMET, Denis LEGROS
et Claire SALVAN et Sabine Guéraud *




“Travail collaboratif, déficience intellectuelle
et raisonnement causal.” (2008)

Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Frank JAMET, Denis LEGROS et Claire SALVAN et Sabine GUÉRAUD, “Travail collaboratif, déficience intellectuelle et raisonnement causal.” Interactions, Revue internationale et pluridisciplinaire de recherche sur les dysfonctions et les handicaps, vol. 1, no 1, 2008, 14 pp. [Autorisation accordée le 12 avril 2010 par Marc Maudinet, directeur du CTNERHI, de diffuser tous les textes de la revue dans Les Classiques des sciences sociales]

Courriel: m.maudinet@ctnerhi.com.fr.
Directeur du CTNERHI, Centre Technique National d'Études et de Recherches sur les Handicaps et Inadaptations, Paris.


* Frank Jamet, IUFM de Haute Normandie, Université de Rouen & EA 349, Laboratoire Paragraphe, Université Paris-8. Courriel: jamet.frank@rouen.iufm.fr.

Denis Legros, IUFM de Créteil, Équipe NTIC, Contextes, Langage & Cognition & Laboratoire Cognitions Humaine et artificielle, EA 4004 EPHE et Université Paris 8. Courriel: legros.denis@chello.fr.

Claire Salvan, IUFM de Haute Normandie, Université de Rouen & EA 349, Laboratoire Paragraphe, Université Paris-8. Courriel: jamet.frank@rouen.iufm.fr.

Sabine Guéraud, EA 349, Laboratoire Paragraphe, Université Paris-8. Courriel: sabine.gueraud@univ-paris8.fr.


Travail collaboratif, déficience intellectuelle
et raisonnement causal

L’objectif de ce travail est de montrer l’effet d’un travail en interaction sur la qualité du raisonnement causal et, plus particulièrement, sur la représentation du fonctionnement de la bicyclette, chez 22 enfants de 8-11 ans présentant une déficience intellectuelle légère d’étiologie indéterminée. Deux tâches sont demandées aux sujets : dessiner une bicyclette et expliquer comment elle fonctionne. Trois tâches permettent d’évaluer les performances : un pré test de connaissances initiales, une tâche de production (travail en interaction) et un post test. Les résultats montrent que le travail en interaction favorise le développement des performances des sujets. Cette amélioration est stable dans le temps.



TOUS LES TEXTES DE LA REVUE
interactions.
Revue internationale et pluridisciplinaire de recherche sur les dysfonctions et les handicaps

Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le vendredi 16 avril 2010 11:36
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref