RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Bruno Gepner
Service de psychiatrie infanto-juvénile, Hôpital Montperrin & Université de Provence (Aix-Marseille 1)
Laboratoire Parole et Langage, CNRS, UMR 6057.




“Une nouvelle approche de l'autisme:
des désordres de la communication neuronale
aux désordres de la communication humaine”. (
2008)

Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Bruno GEPNER, “Une nouvelle approche de l'autisme: des désordres de la communication neuronale aux désordres de la communication humaine.” Interactions, Revue internationale et pluridisciplinaire de recherche sur les dysfonctions et les handicaps, vol. 1, no 1, 2008, 25 pp. [Autorisation accordée le 12 avril 2010 par Marc Maudinet, directeur du CTNERHI, de diffuser tous les textes de la revue dans Les Classiques des sciences sociales]

Courriels:
bruno.gepner@up.univ-aix.frm.maudinet@ctnerhi.com.fr.
Directeur du CTNERHI, Centre Technique National d'Études et de Recherches sur les Handicaps et Inadaptations, Paris.


Une nouvelle approche de l'autisme:
des désordres de la communication neuronale
aux désordres de la communication humaine

Dans cet article, nous proposons un scénario de la genèse des désordres du spectre autistique (DSA). Nous présentons ce scénario en partant du comportement et en remontant vers les gènes, selon une démarche de clinicien-chercheur. Pour ce faire, nous rappelons d’abord notre triple approche clinique, expérimentale et théorique de l’autisme dite de « Malvoyance de l’E-Motion et autres désordres du traitement temporospatial des flux sensoriels », selon laquelle certains enfants ayant des désordres de la constellation autistique présentent depuis le début de leur vie des difficultés à traiter en ligne les événements du monde environnemental et à produire en temps réel des ajustements sensorimoteurs et moteurs. Le monde environnemental change trop vite pour être traité en temps réel par le cerveau des personnes autistes, ce qui génère leurs désordres communicatifs, cognitifs et imitatifs ainsi que leurs stratégies compensatoires et adaptatives. Nous montrons ensuite que ces troubles du traitement temporospatial sont sous-tendus par une dysconnectivité et dyssynchronie multisystème (DDM), c’est-à-dire des déficits ou excès de connectivité entre de multiples territoires neurofonctionnels, eux-mêmes en rapport avec des anomalies cérébrales structurales et fonctionnelles. Pour finir, nous relions ces anomalies neuronales et synaptiques à leurs contreparties génétiques.



TOUS LES TEXTES DE LA REVUE
interactions.
Revue internationale et pluridisciplinaire de recherche sur les dysfonctions et les handicaps

Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le vendredi 13 mai 2011 10:11
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref