RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

L'enquête de terrain en sciences sociales.
L'approche monographique et les méthodes qualitatives
. (1991)
Remerciements


Une édition numérique réalisée à partir du livre de Stéphane Dufour, Dominic Fortin et Jacques HAMEL, L'enquête de terrain en sciences sociales. L'approche monographique et les méthodes qualitatives. Montréal: Les Éditions Saint-Martin, 1991, 183 pp. [Livre diffusé dans Les Classiques des sciences sociales avec l'autorisation conjointe de M. Jacques Hamel et de la maison d'édition, Les Éditions Saint-Martin, accordée respectivement les 9 février 2010 et 7 janvier 2011.]

[7]

Remerciements


Ce livre s'appuie en premier lieu sur un intérêt commun envers la méthodologie qualitative en sociologie et en anthropologie, plus particulièrement envers l'enquête de terrain, privilégiée au cours des recherches et des enseignements assurés par Jacques Hamel. Si celui-ci avait entamé de premières incursions dans la littérature consacrée à ce sujet, les recherches nécessaires à l'établissement de la présente bibliographie ont exigé qu'elles soient faites de concert avec ces jeunes chercheurs, dévoués et enthousiastes, que sont Stéphane Dufour et Dominic Fortin. Le projet initial de cet inventaire bibliographique a pris corps au cours de multiples conversations avec ces derniers et suite au premier survol des écrits publiés en ce domaine effectué par Stéphane Dufour, Dominic Fortin s'est joint à lui et ensemble ils ont œuvré sans relâche durant deux étés pour le mener à bien.

Nous voudrions exprimer ici notre gratitude à ceux grâce à qui cette bibliographie a pu être mise au point et qui, a cette fin, nous ont généreusement offert leur concours.

Les bibliothécaires Jihad Fahrat et Jerry Bull de la Bibliothèque des lettres et des sciences humaines de l'Université de Montréal ont apporté un soutien immédiat aux recherches entreprises par nos soins et des conseils avisés. La patience et la diligence manifestées devant des demandes compliquées méritent des remerciements sincères. Plus largement, bien des éléments de cette bibliographie ont été acquis au cours d'une coopération quotidienne que leurs expériences ont richement alimentée.

[8]

Gilles Houle s'est intéressé à notre ouvrage alors qu'il était encore à l'état embryonnaire et à montrer un intérêt à le publier dans la collection de publications qu'il dirige. Il nous a aidé à bénéficier d'une qualité d'accès à un éditeur dont la compétence ne nous était connue que par la qualité des ouvrages publiés par ses soins. En plus des remarques et critiques apportées au texte de présentation de la bibliographie, Gilles Houle a su donner des conseils judicieux quant à sa mise en forme, afin qu'elle soit agréable et facile à consulter. Qu'il soit remercié pour ses idées et suggestions, proposées avec une bonne humeur constante.

Nous devons beaucoup aux remarques faites par les lecteurs d'un premier état du manuscrit, et tout particulièrement à Léon Bernier de l'Institut québécois de recherche sur la culture, Jean-Michel Chapoulie de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Denise Couture du Département de sociologie de l'Université de Montréal, Évelyne Desbois du CNRS de Paris, Hughes Dionne de l'Université du Québec à Rimouski, Nicole Gagnon du Département de sociologie de l'Université Laval, Paul Sabourin du Département de sociologie de l'Université de Montréal et Françoise Zonabend du Laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France. Qu'ils sachent qu'à travers leurs évaluations, maintes fois lues et relues, ils sont devenus pour nous les partenaires d'un ouvrage dont le calibre est dû à leurs propos éclairants et opportuns. Nous leur exprimons notre gratitude pour nous avoir consacré leur temps et apporté leur expérience.

La directrice du Département de sociologie de l'Université de Montréal, Danielle Juteau, nous a accordé son appui dès les premiers moments de notre projet de recherche et la vigueur de son soutien a su convaincre les autorités de l'Université de Montréal et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada de consentir les crédits nécessaires à sa mise sur pied et à son déroulement. Qu'elle soit donc remerciée d'avoir rallié notamment Yves Murray et Miklos Zador, du Vice-décanat à la recherche de l'Université de Montréal, aux besoins financiers de cette recherche. Nous tenons à remercier ces derniers pour les rapports cordiaux qu'ils ont manifestés à notre endroit.

Les services de Lise Lambert du Centre d'information et d'aide à la recherche aux fins de la gestion des fonds reçus ont été grandement [9] appréciés. Ils ont été offerts et assurés avec gentillesse et courtoisie. Lise Lambert a su faire les arrangements nécessaires et apporter son avis afin que le déroulement des opérations administratives s'effectue sans accrocs. Nous la prions de recevoir nos remerciements.

Micheline Varin, secrétaire administrative du Département de sociologie de l'Université de Montréal, a su être la complice indispensable de l'entreprise compliquée et lourde que s'avère être la dactylographie d'une bibliographie. La reconnaissance que nous pouvons lui témoigner ne saurait effacer complètement les tracas administratifs causés par les permissions données de bénéficier des services_ du personnel sous sa responsabilité. Un très grand merci pour un dévouement constant auquel nous avons été si rapidement habitués qu'il risquait de ne plus nous apparaître comme exceptionnel.

Nos derniers mots de remerciements auraient dû être en fait les premiers. Nous voudrions remercier celles qui, au cours des dernières années, ont eu la lourde et redoutable tâche de mettre au net les différents états du manuscrit avec une patience et des soins experts constants malgré parfois des délais précipités. La rapidité exigée en maintes occasions n'a jamais entamé la qualité des soins et la bonne humeur de Chantal Côté, Micheline Dessurault, Lucie Lévesque et Mireille Loiseau. Nous ne voudrions pas manquer d'évoquer l'importance de leurs services, sans lesquels des ouvrages comme celui-ci ne pourraient pas exister. Nous tenons à leur exprimer toute notre gratitude pour leur soutien et leur travail qui font que cet ouvrage leur appartient en bonne partie.

Notre profonde reconnaissance va aussi à Gilles Simard, qui s'est avéré un conseiller informatique hors pair et dont les conseils et les interventions ont fait en sorte que les nombreuses opérations informatiques nécessaires àl'élaboration et à la présentation de la bibliographie se sont déroulées de façon harmonieuse. Un très grand merci donc pour les apports en cette matière, fournis avec générosité. Jocelyn Charron a participé à la mise en forme finale de la bibliographie et ses soins experts ont été grandement appréciés. Merci à Dominique Boucher pour la révision linguistique qu'elle a faite du texte de présentation.

[10]

Nos remerciements vont enfin à Katia Mayer du Centre d'information et d'aide à la recherche du Département de sociologie de l'Université de Montréal pour les conseils techniques quant à la présentation de la bibliographie qu'elle a offerts tout au long de sa préparation.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 22 février 2011 16:01
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref