RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »


Louise Guyon

DERRIÈRE LES APPARENCES.
Santé et conditions de vie des femmes
.


Avec la collaboration de Claire Robitaille, May Clarkson et Claudette Lavallée. Québec : Ministère de la Santé et des Services sociaux, novembre 1996, 384 pp. [
Autorisation accordée par l'éditeur du Québec le 17 octobre 2006.]

La santé et les conditions de vie des femmes... Mode d'emploi. (pp. 7-9)

Cet ouvrage s'inscrit dans la suite du livre Quand les femmes parlent de leur santé (Guyon, 1990). Il en reprend les principaux chapitres, à la lumière des résultats de l'enquête sociale et de santé de 1992-1993 (ESS) et tente de faire ressortir les tendances qui se sont dégagées depuis l'enquête de 1987. La perspective en a toutefois été élargie : des références à d'autres analyses ou à d'autres enquêtes viennent compléter ou resituer les données quantitatives de l'enquête québécoise. De nouveaux chapitres permettent de traiter de problématiques ou de groupes particuliers qui étaient absents de la première publication, par exemple la santé cardiovasculaire, la nutrition, le travail, la violence, les risques associés aux maladies transmissibles sexuellement et au sida, la situation des femmes cries et inuites [1]. 

Derrière les apparences est d'abord une présentation synthétique des principales données sur les femmes, tirées des enquêtes sociales et de santé de 1987 et de 1992-1993. Il permet de connaître et d'interpréter les résultats de ces deux grandes enquêtes québécoises et d'en faire ressortir les possibilités d'exploitation pour la planification des services et des programmes destinés aux femmes ainsi que pour la recherche, la dispensation de services et l'enseignement. 

Le modèle d'analyse est d'abord descriptif, car il est orienté vers la présentation des principaux résultats à partir de croisements simples de variables ; à cet égard, il reprend le modèle de Santé Québec qui situe la santé dans une perspective globale (incluant les aspects physiques et psychologiques de la santé, les déterminants qui agissent sur elle et leurs conséquences). Il s'appuie également sur une grille qui reprend les principaux constats qui se sont dégagés de la réflexion sur la santé des femmes et qui relie leur situation sanitaire à son contexte historique et social. 

L'analyse est faite à deux niveaux: en première partie, l'analyse descriptive des conditions de vie et de l'état de santé des femmes, à partir des principaux résultats des enquêtes épidémiologiques, permet de comparer les hommes et les femmes, ce qui illustre mieux la problématique globale de ces dernières; dans la seconde partie, certains sous-groupes de femmes sont étudiés plus en profondeur. Ce plan d'analyse a posé certains problèmes quant à l'organisation des données. Dans certains cas, on notera des répétitions entre les deux parties ; dans d'autres, au contraire, certains résultats ont été délibérément placés dans la seconde partie parce que leur signification y était plus grande. Dans tous ces cas, des références aux chapitres concernés sont données. 

On trouvera donc, en première partie, des données récentes sur la santé des femmes, leur situation socio-économique, leurs habitudes de vie, leur environnement, leur mode d'utilisation des services sociaux et de santé. L'enquête de 1992-1993 apporte des données inédites sur certains problèmes sociaux qui étaient absents de celle de 1987, particulièrement sur la pauvreté et le travail. Par ailleurs, l'analyse comparée des données des deux principales enquêtes, réalisées avec cinq ans d'écart, permet de vérifier certaines hypothèses de la première monographie et d'établir des tendances pour plusieurs indicateurs. La seconde partie dépeint la situation de groupes de femmes considérées comme plus vulnérables face à certains problèmes ou qui pourraient bénéficier de programmes particuliers. 

Un des objectifs poursuivis était de démontrer l'apport d'une enquête auprès de la population à l'analyse des conditions particulières aux femmes et, surtout, de dégager des pistes de recherche et des hypothèses qui permettront de pousser plus loin la réflexion engagée. Avec l'enquête de 1987, on a eu accès, pour la première fois au Québec, à des informations globales sur la santé des personnes, et ce, à partir de leur propre perception. La poursuite de cette démarche, avec l'enquête de 1992-1993, permet de réaffirmer l'importance de la dimension conditions de vie et perception de la santé. Les données retenues pour cette monographie ne constituent pas l'ensemble des possibilités d'analyse des banques utilisées ; bien au contraire, elles n'en représentent que la partie descriptive de base. Cependant, elles apportent des informations sur certaines problématiques qui ont été au coeur des préoccupations relatives à la santé et aux conditions de vie des femmes depuis quelques années et, en ce sens, elles contribuent à faire avancer les connaissances que nous en avons. 

Toutes les données présentées ont été validées ; les différences observées entre les différentes catégories ou sous-groupes ont fait l'objet de tests statistiques, principalement de chi carré. Les intervalles de confiance sont indiqués dans les tableaux afin de renseigner les lectrices et les lecteurs sur la force des associations entre les différentes variables. On trouvera, en annexe (section 20), une description de la méthodologie utilisée, de même que des indications sur la meilleure façon de lire les tableaux. Les résultats sont illustrés sous forme de figures ou de tableaux insérés dans le texte ou figurant en annexe (section 21) [2]. 

À la fin de chaque section, on retrouvera un résumé des faits saillants qui ressortent de l'analyse des principales données. Afin de faciliter la compréhension des termes utilisés, un lexique est proposé à la fin de ce document ; dans le texte, les mots assortis d'un astérisque [*] renvoient à ce lexique. Enfin, on retrouvera en bibliographie les références des ouvrages cités. 

Afin de mieux situer le contexte et l'interprétation des résultats des enquêtes, un bref état des recherches actuelles est présenté, habituellement au début de chacun des chapitres. Ces résumés ne sont pas exhaustifs et n'ont pas la prétention de couvrir l'essentiel de la recherche actuelle sur la santé et les conditions de vie des femmes. Un tel travail pourrait facilement donner lieu à plusieurs publications et tel n'est pas l'objet de celle-ci. Ils constituent un début de réflexion sur les sujets traités et invitent les lecteurs et les lectrices à poursuivre cette démarche dans l'interprétation des résultats présentés.


[1]     Ainsi, certains résultats d'autres enquêtes ont été intégrés : ce sont les enquêtes de santé auprès des Cris de la Baie James de 1991 (SQCris) et des Inuits du Nord québécois de 1992 (SQlnuit), l'enquête sur la santé cardiovasculaire et la nutrition de 1990, l'enquête sur les risques associés aux MTS et au sida chez les 15-29 ans de 1991 (MTS/SIDA) et l'enquête canadienne de 1992 sur la violence envers les femmes (Statistique Canada). On trouvera, en annexe, une présentation synthétique des principales enquêtes qui ont servi de base à cette monographie.

[2]     Ces tableaux correspondent aux figures contenus dans le texte, sauf pour les chapitres 9 et 15, pour lesquels on ne retrouve pas de tableaux en annexe.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 28 juillet 2007 10:08
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref