RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Les sciences humaines et la pensée occidentale.
Tome IV: Les principes de la pensée au siècle des Lumières. (1971)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Georges GUSDORF, Les sciences humaines et la pensée occidentale. Tome IV: Les principes de la pensée au siècle des Lumières. Paris: Les Éditions Payot, 1971, 550 pp. Collection: bibliothèque scientifique. Une édition numérique réalisée par mon épouse, Diane Brunet, guide de musée retraitée du Musée de la Pulperie à Chicoutimi. [Autorisation des ayant-droit le 2 février 2013 de diffuser l'oeuvre de l'auteur dans Les Classiques des sciences sociales.]

Tome IV. Les principes de la pensée au siècle des lumières.

Quatrième de couverture

C'est le XVIIIe siècle qui a inventé les idées et les valeurs constitutives de l'ordre mental jusqu'au milieu du XXe siècle. Les thèmes de la Civilisation et du Progrès, de la Tolérance, de la Justice et de l'Universalité, des Droits de l'Homme, du droit au Bonheur et à la Paix, se sont dégagés peu à peu des aspirations confuses de l'âge « philosophique ». Seulement, ce que les hommes de ce temps concevaient dans l'enthousiasme, ce en quoi ils voyaient la promesse d'un avenir glorieux pour l'humanité réconciliée, ne représente plus à nos yeux qu'une idéologie usée par deux siècles d'expériences souvent décevantes.

Voltaire et Hume, Kant, les auteurs américains de la Déclaration d'Indépendance comme les auteurs français de la Déclaration des Droits de l'Homme avaient conscience de dévoiler un sens de la condition humaine. Ils remettaient en question la tradition, luttaient contre les évidences établies pour leur substituer des évidences nouvelles, fondées en raison et en justice ; ils annonçaient des vérités scandaleuses, qui devaient mobiliser l'héroïsme des Insurgents et de leurs compagnons d'armes venus de France, et s'imposer à l'Europe stupéfaite en la personne des soldats de l'An II.

Les hommes du XXe siècle croient encore aux droits de l'homme et du citoyen, mais leur croyance, nuancée d'un scepticisme résigné, n'a plus grand-chose de commun avec la foi des premiers jours. Nous savons que la « splendide aurore » de la Révolution française, que saluaient Hegel et Kant, a rapidement abouti à la Terreur, et que les soldats de l'An II ont fourni des cadres éprouvés aux armées napoléoniennes. Nous savons que les vieux mythes aristocratiques et autoritaires, les mythes de la race, du sang et du sol, n'ont pas été éliminés par le jaillissement triomphal des Lumières, et qu'ils sont susceptibles de redoutables récurrences. Nous savons que le développement technique de la civilisation ne s'accompagne pas nécessairement d'un progrès spirituel.

Les vérités du siècle des Lumières sont des vérités d'hier, qui ne se portent pas très bien aujourd'hui. Il nous arrive, aux heures de doute, de nous demander si elles sont des vérités vraies. Nos devanciers ne sont pas responsables de nos désenchantements. Nous devons leur rendre cette justice qu'ils ont, au péril de leur tranquillité et parfois de leur vie, tenté de faire descendre leur vérité du ciel des idées sur la terre des hommes. La pensée fut pour eux l'entreprise raisonnée d'une conversion du monde à l'homme et à l'humanité. Cette foi dans la possibilité d'une transformation radicale de l'ordre des choses, si naïve qu'elle puisse nous paraître dans le recul du temps, demeure au tribunal de l'histoire, l'honneur inaliénable du siècle des Lumières.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le jeudi 2 octobre 2014 8:47
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref