RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La langue politique et la Révolution française. De l'événement à la raison linguistique. (1989)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Jacques Guilhaumou, La langue politique et la Révolution française. De l'événement à la raison linguistique. Paris: Méridiens Klinckieck, 1989, 212 pp. Collection: Librairie du bicentenaire de la Révolution française. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de la l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par l'auteur le 16 août 2008 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture

Depuis une vingtaine d'années, consécutivement à l'expansion des sciences du langage, une voie nouvelle de recherche s'est ouverte : l'analyse du discours politique. Dans cette perspective, la Révolution française, temps fort de l'invention du politique, est l'objet de l'investigation du présent ouvrage. L'analyse ne porte pas principalement sur des textes théoriques et des discours d'assemblée. Elle aborde avant tout les différentes étapes de la formation de la langue politique entre 1789 et 1794 à partir des événements où se manifeste la conscience linguistique des révolutionnaires.

Cette recherche sur les langages politiques, très proche de l'archive, concerne aussi le statut de la rationalité discursive pendant la Révolution française. À la différence des travaux, autour de François Furet, qui assimilent les réflexions sur la « langue révolutionnaire » à une des formes de l'imaginaire du politique, le bilan proposé dans cet ouvrage aboutit à mettre en évidence, sous le label d'économie linguistique, les caractéristiques rationnelles de la « langue du peuple » instaurée par les Jacobins.

Jacques Guilhaumou, né en 1948, chargé de recherche au CNRS en Sciences du langage, a une formation d'historien et de linguiste. Il anime, avec Françoise Dougnac et Annie Geffroy, l'équipe « 18e-Révolution » de l'Unité de recherches linguistiques « Lexicométrie et textes politiques » (INALF, ENS de Fontenay-Saint-Cloud) qui publie un Dictionnaire des usages sociopolitiques du français (1770-1815) sous forme de fascicules. Ses nombreuses publications dans des revues spécialisées et des ouvrages collectifs portent sur l'analyse de discours, plus particulièrement à partir des textes de la Révolution française.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 9 décembre 2008 16:22
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref