RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La langue politique et la Révolution française. De l'événement à la raison linguistique. (1989)
Bibliographie


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Jacques Guilhaumou, La langue politique et la Révolution française. De l'événement à la raison linguistique. Paris: Méridiens Klinckieck, 1989, 212 pp. Collection: Librairie du bicentenaire de la Révolution française. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de la l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par l'auteur le 16 août 2008 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Bibliographie

N.B. Nous avons publié une bibliographie aussi complète que possible des travaux récents sur les langages pendant la Révolution française dans le N° 16 de la revue Mots (mars 1988). La présente bibliographie se contente de recenser les ouvrages et les articles dont nous avons tenu compte dans notre enquête sur la langue politique.

1. Démarches, méthodes et interprétations

Dictionnaire des usages sociopolitiques du français (1770-1815), sous la direction de Françoise DOUGNAC, Annie GEFFROY et Jacques GUILHAUMOU, Paris, Klincksieck, collection « Saint-Cloud », trois volumes parus, 1985, 1987 et 1988.

FAYE Jean-Pierre, Dictionnaire politique portatif en cinq mots, Paris, Gallimard, 1982, collection « Idées ».

GEFFROY Annie, « Formes de base et formes spécifiques dans le discours robespierriste », Cahiers de lexicologie, 25, 1974-2, p. 96-116.

GEFFROY Annie, « Lexique et énonciation chez Robespierre (1793-1794) », in Traitements informatiques de textes du 18e siècle, INALF, ENS de Saint-Cloud, 1984, p. 151-168.

GUILHAUMOU Jacques, « Idéologies, discours et conjoncture en 1793 », Dialectiques, 10-11, 1975, p. 33-58.

GUILHAUMOU Jacques, Idéologies, discours et conjoncture. L'exemple des discours révolutionnaires (1792-1794), Thèse du 3e cycle, Université d'Aix-Marseille 1, 1978, sous la direction de Michel Vovelle.

GUILHAUMOU Jacques, « Itinéraire d'un historien du discours », in Histoire et Linguistique, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, p. 33-42.

GUILHAUMOU Jacques, « Discours et révolution : du porte-parole à l'événement discursif », Bulletin de la Société d'histoire moderne, 31, 1986, p. 18-25.

GUILHAUMOU Jacques, « Zeitgenössische politische Lebensgeschichten aus der Französischen Revolution (1793-1794) : Autobiographischer Akt und diskursives Ereignis », in Die Französische Revolution als Bruch des gesellschaftlichen BewuBtseins, München, Oldenburg, p. 358-378.

GUILHAUMOU Jacques, Lüsebrink Hans-Jürgen, « La "pragmatique textuelle" et les langages de la Révolution française », Mots, 2, mars 1981, p. 191-203.

GUILHAUMOU Jacques, MALDIDIER Denise, « Effets de l'archive. L'analyse de discours du côté de l'histoire », Langages, 81 mars 1986, p. 43-56.

Handbuch politischsozialer Grundbegriffe in Frankreich (1680-1820), sous la direction de Rolf REICHARDT et Eberhard SCHMITT, 10 fascicules parus (1985-1988), Munich, Oldenburg.

« Langages de la Révolution française », Mots, 16, mars 1988, sous la direction de Jacques GUILHAUMOU.

LUSEBRINK Hans-Jürgen, GUMBRECHT Hans-Ulrich, REICHARDT Rolf, « Travaux allemands en lexicologie politique et en histoire conceptuelle », Revue d'Histoire moderne et contemporaine, 30, avril-juin 1983, p. 185-195.

REICHARDT Rolf, « Pour une histoire des mots-thèmes socio-politiques en France (1680-1820) », Mots, N° 4, mars 1982, p. 189-202.

ROBIN Régine, Histoire et linguistique, Paris, A. Colin, 1973.

SALEM André, « Signalement et inventaire lexical : textes politiques français de 1793 », in Pratique de l'analyse des données, 3, linguistique et lexicologie, Paris, Dunod, 1981, p. 183-197.

SEWELI William H., Gens de métier et de Révolution : le langage du travail de l’Ancien Régime à 1848, Paris, Aubier-Montaigne, 1983.

VOVELLE Michel, « Appunti per una storia delle mentalita sotto la Rivoluzione », in Breve storia della Rivoluzione francese, Bari, Laterza, 1979, p. 83-156.

2. Discours et événements discursifs (1789-1794)

a) 1789 : L'émergence des langages de la liberté

ASSEO Henriette, DAUTREY Colette, « Préambule des constitutions françaises de 1789 à 1793. Étude d'un vocabulaire politique », Bulletin du Centre d'analyse du discours de Lille III, N° 3, Presses Universitaires de Lille, 1979, p. 217-259.

BALIBAR Renée, Les styles de la nation : récits du serment, in L'institution du français, Paris, PUF, 1985, p. 117-129.

CONEIN Bernard, Les scènes punitives en 1789, in Langage politique et mode d'affrontement. Le jacobinisme et les massacres de septembre, thèse de 3e cycle, Paris, École des hautes études en sciences sociales, 1978, p. 41-78.

GUIBERT-SLEDZIEWSKI Élisabeth, L'alliance représentée, in Idéaux et conflits dans la Révolution française, Paris, Meridiens Klincksieck, 1986, p. 147-184.

GUILHAUMOU Jacques, MALDIDIER Denise, « Coordination et discours "du pain et X" à l'époque de la Révolution française », Linx, Université de Paris X- Nanterre, 1984, p. 97-118.

GUMBRECHT Hans-Ulrich, « Die Bildung von politischen Konsens : ein Projet d'Adresse des Grafen Mirabeau und seine Diskussion vor der Assemblée nationale (16 Juli 1789) », in Funktionen parlamentarischer Rhetorik in der Französischen Revolution, Munich, Wilhelm Fink Verlag, 1978.

LUSEBRINK Hans-Jürgen, REICHARDT Rolf, « La Bastille dans 1'imaginaire social de la France à la fin du 18e siècle », Revue d'histoire moderne et contemporaine, avril-juin 1983, p. 196-233.

MARGERAT Philippe, « Lecture de la Déclaration des droits de l'homme », Revue Suisse d'histoire, N° 33, 1983, p. 47-69.

RETAT Pierre, « Partis et factions en 1789 : émergence des désignants sociopolitiques », Mots, N° 16, mars 1988.

ROBIN Régine, « Le vocabulaire des cahiers de doléances », in La société française en 1789, Paris, Plon, 1970, p. 229-238.

ROBIN Régine, « Le champ sémantique de féodalité dans les cahiers de doléances de 1789 », Bulletin du Centre d'analyse de discours de Lille III, N° 2, Presses Universitaires de Lille, 1975, p. 61-86.

SLAKTA Denis, « L'acte de demander dans les Cahiers de doléances », Langue française, N° 9, 1971, p. 58-73.

SLAKTA Denis, « Pour une analyse du texte politique : les cahiers de doléances », Langages, 23, 1971, p. 58-73.

SLAKTA Denis, « L'enjeu du conflit entre l'ancien et le nouveau : la figure moderne du citoyen », Caen, Elseneur, 1982, p. 68-91.

ZIMMERMANN Klaus, « Sprachliche Handlungen in den Cahiers de doléances von 1789 », Zeitschrift für Literaturwissenschaft und Linguistik, Göttingen, fascicule 41, 1981, p. 52-69.

b) 1790-1791 : Les initiatives politico-linguistiques

BARNY Roger, « Mots et choses chez les hommes de la Révolution française », La Pensée, 202, novembre-décembre 1978, p. 96-115.

DOUGNAC Françoise, « Les sociétés linguistiques fondées par F.-U. Domergue de 1791 à 1811 », in Les Idéologues, Sémiotique, théories et politiques linguistiques pendant la Révolution française, Benjamins, Amsterdam, 1986.

GUILHAUMOU Jacques, « L'élite modérée et "la propriété des mots" (1791). Propagation et usage des mots dans l'opinion publique », in Les Idéologues, op. cit., p. 323-342.

ITSIKOWITCH-ELYADA OUZI, Manipulation et théâtralité. Le Père Duchêne (1788-1791), thèse de doctorat, Paris, École des hautes études en sciences sociales, 1985, deux volumes.

ROBIN Régine, « Fief et seigneurie dans le droit et l'idéologie juridique à la fin du 18e siècle », Annales historiques de la Révolution française, 206, 1971, p. 552-602.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « La politique des traductions », La question linguistique au sud au moment de la Révolution française, Montpellier, Lengas, 1985, p. 97-126.

SPANGENBERG Peter-Michael, « Opinion publique und ordre naturel. Ein Aspekt aus des Pressegeshichte in der Französischen Revolution (1788-1792) », Zeitschrift für Literaturwissenschaft und Linguistik, Göttingen, fascicule 41, 1981, p. 15-25.

c) 1792-1794 : Les langages jacobins

CONEIN Bernard, Langage politique et mode d'affrontement. Le jacobinisme et les massacres de septembre, Thèse de 3e cycle, Paris, École des hautes études en sciences sociales, 1978.

CONEIN Bernard, « La position du porte-parole pendant la Révolution française », in Peuple et pouvoir, Presses Universitaires de Lille, 1981, p. 153-164.

CONEIN Bernard, « Décrire un événement politique », in Matérialités discursives, Presses Universitaires de Lille, 1981, p. 55-64.

FAYE Jean-Pierre, « Mort et narration du Père Duchesne », Change, 34-35, mars 1978, p. 90-115.

GEFFROY Annie, « Le peuple selon Saint-Just », Annales historiques de la Révolution française, 191, 1968, p. 231-237.

GEFFROY Annie, « Trois successeurs de Marat pendant l'été 1793. Analyse lexicométrique des spécificités », Mots, 1, octobre 1980, p. 167-187.

GUILHAUMOU Jacques, « L'idéologie du Père Duchesne (juillet-septembre 1793) », in Langage et idéologies, Paris, Les Éditions ouvrières, 1974, p. 81-116.

GUILHAUMOU Jacques, « La mise en scène de l'anglais dans le Père Duchesne d'Hébert. Le jacobinisme à l'épreuve du paradoxe », Komparatistische Hefte, Bayreuth, 2, 1980, p. 102-115.

GUILHAUMOU Jacques, « L'effet populaire dans le Père Duchesne d'Hébert », in Les intermédiaires culturels, Marseille, Publications de l'Université de Provence, 1981, p. 403-424.

GUILHAUMOU Jacques, « Le langage du Contrat social. Première institution du savoir politique jacobin », in Peuple et pouvoir, Lille, Presses Universitaires de Lillen 1981, p. 127-152.

GUILHAUMOU Jacques, « Mouvements populaires et commissaires jacobins. L'exemple du jacobin François Isoard », in Mouvements populaires et conscience sociale, Paris, Maloine, 1985, p. 545-555.

GUILHAUMOU Jacques, « Les Jacobins et la langue provençale : l'initiative linguistique des « missionnaires patriotes »marseillais en 1792 », Cahiers critiques du patrimoine, Obradors occitan en Provença, 2, 1986, p. 11-124.

GUILHAUMOU Jacques, « Les mille langues du Père Duchêne. La parade de la culture populaire pendant la Révolution française », Dix-huitième siècle, 18, 1986, p. 143-154.

GUILHAUMOU Jacques, « Qu'est ce que faire parler la loi ? La "langue du droit" chez les grammairiens et les "missionnaires" patriotes », in La Révolution et l'ordre juridique privé, Paris, PUF, tome 1, p. 125-132, 1988.

GUMBRECHT Hans-Ulrich, Funktionen parlamentarischer Rhetorik in der Französischen Revolution, Munich, Wilhelm Fink Verlag, 1978.

GUMBRECHT Hans-Ulrich, « La raison en fuite devant l'imaginaire », Bulletin de Centre d'analyse du discours de Lille III, Lille, 5, 1981, p. 197-211.

NATALI Jean-Baptiste Jr., Une approche sémiologique du discours révolutionnaire (Robespierre), Thèse de 3e cycle, Paris, École des hautes études en sciences sociales, 1976.

OZOUF Mona, « Guerre et terreur dans le discours révolutionnaire (1792-1794) », in L'école de la France, Paris, Gallimard, 1984, p. 109-127.

Sur la Révolution française, sous la direction de Jacques GUILHAUMOU et Régine ROBIN, Bulletin du Centre d'analyse du discours de Lille III, 2, Lille, 1975.

TENRET Philippe, Le discours révolutionnaire. Rhétorique et idéologie, Ph. D. Baltimore, Johns Hopkins University, 1973.

THEURIOT Françoise, « Saint-Just, esprit et conscience publique », Annales Historiques de la Révolution française, 191, 1968, p. 213-230.

VOVELLE Michel, « Le discours de la déchristianisation », in Religion et Révolution, Paris, Hachette, 1979, p. 205-235.

WAHNICH Sophie, « L'étranger dans la lutte des factions (5 nivôse an II - 9 thermidor an II) », Mots, N° 16, mars 1988, p. 111-130.

3. Langue et révolution. Le jacobinisme linguistique

AUROUX Sylvain, « Le sujet de la langue : la conception politique de la langue sous l'Ancien Régime et la Révolution », in Les Idéologues, op. cit. p. 259-278.

BALIBAR Renée, L'institution du français. Essai sur le colinguisme des carolingiens à la république, Paris, PUF, 1985.

BRANCA Sonia, « Le royaume des mots », Lexique, 3, 1985, p. 47-64.

BUSSE Winfried, « Domergue, grammairien patriote », Logos semantikos (Madrid-Berlin), volume 1, 1981, p. 371-384.

BUSSE Winfried, « Cassons ces instruments de dommage et d'erreur glottophagie jacobine ? », in La question linguistique au sud, op. cit., 1985, p. 127-144.

BUSSE Winfried, « "La langue française est un besoin pour tous". À propos du jacobinisme linguistique », in Les Idéologues, op. cit., p. 343-372.

CERTEAU Michel de, JULIA Dominique, REVEL Jacques, Une politique de la langue. La Révolution française et les patois, Paris, Gallimard, 1975.

DOUGNAC Françoise, F.-U. Domergue, le Journal de la langue française et la néologie lexicale (1784-1795), Thèse de 3e cycle, Université de Paris III, 1981.

GUILHAUMOU Jacques, MALDIDIER Denise, « La langue française à l'ordre du jour (1789-1794) », Mots, 16, mars 1988, p. 131-154.

Langue et Révolution française, Linx, Université de Paris X-Nanterre, 15, 1986, sous la direction de Jacques Guilhaumou et de Brigitte Schlieben-Lange.

RENZI L., La politica linguistica delle Rivoluzione francese, Naples, Liguari, 1981.

RICKEN Ulrich, « Zur Sprachdiskussion während des französischen Revolution », Beitrage zur Romanische Philologie, 13, 1974, p. 303-318.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « Die Sprachpolitik der Französischen Revolution », Komparatistiche Hefte, Bayreuth, 1, 1980, p. 41-53.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « Die Französischen Revolution und die Sprache », Zeitschrift für Literaturwissenschaft und Linguistik, Göttingen, fascicule 41, 1981.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « Schriftlichkeit und Mündlichkeit in der Französischen Revolution », in Schrift und Gedächtnis, München, 1983, p. 194-211.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « Le traitement lexicographique du changement et du conflit des significations linguistiques pendant la Révolution française », in Autour de Feraud. La lexicographie en France de 1762 à 1835, Paris, École Normale supérieure de jeunes filles, 1986, p. 173-183.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « Das Französische- Sprache der Uniformität, Zeitschrift für Germanistik, 8, 1987, p. 26-38.

SCHLIEBEN-BRIGITTE, « Athènes éloquente et Sparte silencieuse », in Stil Geschicten und Funktionen eines kulturwissenschaftlichen Diskurselements, Frankfurt, 1986, p. 155-168.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte, « Grégoire neu gelesen », in Die Französischen Revolution als Bruch des gesellschaftlichen BewuBtseins, München, Oldenburg, 1988, p. 561-570.

VECCHIO Sebastiano, Il circuito semiotico e la politica. Linguaggio, nazione e popolo nella Rivoluzione francese, Acireale, Galetea Editrice, 1982.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 9 décembre 2008 16:21
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref