RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le roc et la source. Entretiens avec Gilbert Tarrab (1980)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du texte de M. Jacques Grand’Maison (1931-), Le roc et la source. Entretiens avec Gilbert Tarrab. Montréal : Les Éditions Nouvelle Optique, 1980, 179 pp. Une édition numérique réalisée par Gemma Paquet, bénévole, professeure de soins infirmiers retraitée du Cégep de Chicoutimi.

Avant-propos
Gilbert Tarrab

J'ai suivi de façon systématique et méthodique le cheminement, ou devrais-je dire l'aventure livresque, de Jacques Grand'Maison depuis le presque tout début, c'est-à-dire depuis la parution de Vers un nouveau pouvoir ? en 1969. Aventure livresque, bien sûr sous-tendue d'une praxis sociale et d'un engagement actif dans des projets d'envergure dont tout le monde a au moins entendu parler, notamment celui du célèbre Tricofil, à Saint-Jérôme, où vit d'ailleurs Jacques Grand'Maison. 

Aussi, quand on m'a approché pour diriger cette nouvelle collection, et qu'on m'a demandé de l'inaugurer moi-même en interviewant un personnage connu de la scène québécoise, j'ai immédiatement pensé à Jacques Grand'Maison. D'abord, parce que avais le goût de connaître plus en profondeur cet homme qu'il me semblait pourtant connaître à travers ses nombreux livres. Ensuite, parce qu'il m'était apparu qu'à travers mes lectures et mes critiques de ses essais (et je pense en avoir fait le tour complet, si je mets de côté ses écrits de théologie), tous empreints d'une profonde sympathie à l'égard de sa démarche sociale mais aussi plus ou moins teintés d'interrogations quant à ce que j'appelais son mysticisme, son spiritualisme et ses relents berysoniens, j'avais fait montre, comme malgré moi, d'une espèce d'apriorisme concernant son système de croyances. 

Je me suis aperçu, durant ces longues heures d'entretiens avec lui, qu'en réalité, il s'agissait là d'un personnage entier, et qu'on ne pouvait le fragmenter en diverses facettes, les unes attachantes et sincères, les autres plus rigides qui, au premier regard, m'apparaissaient liées à un système de pensée contestable, ou du moins à un cadre de référence qui m'était étranger. 

En fait, cet homme, profondément ancré dans les mailles et le tissu même de son temps et de son espace/territoire, a été, durant les heures que nous avons passées ensemble, d'une authenticité absolue. Il s'est livré, comme jamais je ne l'aurais cru, à coeur ouvert, n'hésitant pas à répondre à certaines questions fort délicates, que je lui posais parfois, et ne faisant objection à aucune des colles plus ou moins vicieuses que je prenais un malin plaisir à lui infliger sans vergogne. Certes, contradictoire, il le fut à certains moments, mais qui, parmi nous, peut se targuer de ne jamais l'être devant certaines interrogations fondamentales et qui touchent nos entrailles les plus primaires ? 

Jacques Grand'Maison, comme on pourra le voir dans les pages qui suivent, a su intégrer et réconcilier ce qui, à première vue, apparaissait comme étant irréconciliable et, en tout cas, difficilement "jouxtable" : d'une part son choix d'un certain mode de vie et son appartenance à un ordre religieux, d'autre part son militantisme dans des projets socio-culturels d'avant-garde (c'est le moins qu'on puisse dire), son profond engagement dès la première heure, dans une expérience aventureuse qui n'a pas encore fini d'accoucher, ainsi que le risque non calculé de défendre corps et âme, et il y a mis de sa santé physique et psychologique, certains principes de base auxquels il croit dur comme fer, et qui lui ont valu récemment d'être vilipendé et pris violemment à partie tant à sa gauche qu'à sa droite. En un mot, sa vision du monde et de l'homme québécois, qu'il a su imposer dans une oeuvre déjà monumentale, contre vents et marées. 

Je vous convie a présent de vous mettre à l'écoute de cet homme. Sans a-prioris, et sans préjugés. 

G. T.


Retour au texte de l'auteur: Jacques Grand'Maison, sociologue québécois (1931 - ) Dernière mise à jour de cette page le mercredi 26 avril 2006 19:35
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref