RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le privé et le public. Tome II (1975)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du texte de M. Jacques Grand’Maison (1931-), Le privé et le public. Tome II. Montréal: Les Éditions Leméac inc., 1975, (pp. 221-515) 515 pp. Collection: La cité de l'homme. Une édition numérique réalisée par Gemma Paquet, bénévole, professeure de soins infirmiers retraitée du Cégep de Chicoutimi.

Avant-propos (tome II)

Le premier tome de cet ouvrage sur le privé et le public traitait de la question à partir des manifestations les plus visibles de la surface sociale. Après avoir tenté une approche descriptive du divorce entre ces deux aires de notre société, j'ai retenu les aspects économiques et politiques comme révélateurs des enjeux les plus évidents. Dans une deuxième étape, je voudrais cerner à la fois le problème et le diagnostic à d'autres niveaux de profondeurs : psychosociologiques et culturels. Progressivement, j'ai été amené, par ces différents biais, à une question clé. La majorité des problèmes soulevés dans la vie privée comme dans la vie publique ont de fortes implications éthiques. Or l'incohérence et la superficialité de bien des débats dans l'opinion publique actuelle révèlent l'absence d'une solide philosophie éthique tant chez l'homme de la rue que chez le savant. On glisse rapidement sur ces problèmes de fond. Les scandales politiques récents en sont une preuve parmi d'autres. Mais il en est de même dans les discussions sur les pratiques les plus quotidiennes de la vie. De la subjectivité à la société programmée, en passant par la crise des institutions, on cherche vainement une ou des philosophies cohérentes de la vie. J'ai retenu particulièrement la dimension sociale, parce que notre contexte capitaliste engendre des comportements asociaux même chez ceux qui le contestent. Par ailleurs, on sent une nouvelle préoccupation éthique chez un nombre grandissant de citoyens. J'ai essayé d'offrir ici un cadre de réflexion à ces attentes et à ces expériences neuves. Je n'ai pas caché mon enseigne, surtout dans les conclusions où j'ai exprimé mes options profondes et le type de société que j'anticipe.

Retour au texte de l'auteur: Jacques Grand'Maison, sociologue québécois (1931 - ) Dernière mise à jour de cette page le vendredi 5 mai 2006 9:14
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref