RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le privé et le public. Tome I (1975)
Présentation du livre


Une édition électronique réalisée à partir du texte de M. Jacques Grand’Maison (1931-), Le privé et le public. Tome I. Montréal: Les Éditions Leméac inc., 1975, 220 pp. Collection: La cité de l'homme. Une édition numérique réalisée par Gemma Paquet, bénévole, professeure de soins infirmiers retraitée du Cégep de Chicoutimi.

Présentation du livre
(texte au verso du livre)

Dans la société d'ici, nous n'avons pas été habitués à vivre sur les deux registres du privé et du public. Le cadre villageois ne s'y prêtait pas. En façonnant un vaste secteur public, nous avons cru changer profondément cet état de chose. Les vastes entreprises de réformes ont mobilisé les intérêts et l'attention au cours de la décennie '60. Depuis quelques années, beaucoup de citoyens jeunes et moins jeunes se replient sur leur vie privée. On parle même d'une crise de la subjectivité. 

Par-delà cet écartèlement du privé et du public, d'aucuns cherchent à refaire les tissus quotidiens de l'existence individuelle et collective. Mais ces expériences semblent bien fragiles. Des problèmes de fond demeurent. On les retrouve dans la conscience, dans la rue, sur les ondes, au parlement. On méconnaît l'école et la ville. C'est trop compliqué. Les lignes ouvertes font écho à des débats quotidiens au travail, à la taverne comme à la table familiale. Je soupçonne que le pessimisme actuel doit beaucoup à cette incapacité de comprendre vraiment ce qui se passe même dans la vie de tous les jours ; « j'sais pu où j'suis rendu », chante Charlebois. 

J'ai voulu, dans cet ouvrage, présenter un cadre modeste de compréhension. À la suite de bien des échanges dans divers milieux, j'en suis arrivé à penser que des raccords plus clairs entre le privé et le public permettraient une meilleure intelligence et des pratiques plus cohérentes de la vie actuelle. Bien sûr, cette démarche ne fait pas l'économie d'une critique parfois radicale de la situation présente. Mais toujours, j'ai cherché à repérer des pistes d'action pour de féconds dépassements.

Retour au texte de l'auteur: Jacques Grand'Maison, sociologue québécois (1931 - ) Dernière mise à jour de cette page le vendredi 5 mai 2006 8:15
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref