US Jacques T. Godbout, Le don, la dette et l indentité


 

RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le don, la dette et l’indentité (2000)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jacques T. Godbout [sociologue-chercheur à l’Institut national de la recherche scientifique – INRS-urbanisation culture et société], Le don, la dette et l’indentité. Montréal: Éditions La découverte, 2000, 190 pp. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l’auteur, le 13 juillet 2007, de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Le don, la dette et l'identité

Table des matières 

 

Présentation du livre et de l'auteur (Quatrième de couverture)

Avant-propos et remerciements 

Introduction 

Le don comme phénomène relationnel
Réseaux et appareils
L’égalité, l’équivalence, la dette
La spécificité de centrée par le don
S'intéresser à ce qui circule
Chercher le sens du geste
Le don comme forme du lien communautaire  

PREMIÈRE PARTIE :
Le don dans la parenté

 

Introduction : les trois circuits du don 

1. Le marché, la justice, la réciprocité. Quelles normes pour le don dans la parenté ?

La parenté tient le marché à distance
La parenté tient la justice à distance
L'aide et les services
Les cadeaux
L'hospitalité
La parenté tient la réciprocité à distance
La transmission intergénérationnelle
Les cadeaux de Noël
La réciprocité limitée 

2. Au fondement du don, la dette

De quelques principes de la circulation du don
Capacités, besoins, réputation
L'excès
La liberté
Problèmes posés par ces principes
La liberté : don et dû
L'excès non contrôlé
La domination et la réciprocité
Une solution : la dette mutuelle positive
Le discours sur la dette
Interprétation
La dette positive
La dette négative
Le don et la dette mutuelle positive 

3. De quelques objections à la thèse de la dette positive

Dette positive versus schéma de l'évolution
Individuelle et réciprocité excessive
L’inscription de la dette positive dans un modèle
Relationnel des états
Réciprocité généralisée et état de dette 

 

SECONDE PARTIE
Le don aux étrangers

 

Introduction : l'actualité du don aux étrangers 

4. Un don étonnant

Diversité du don aux étrangers
Le don du samaritain
Le don au mendiant
Les groupes d'entraide
Le bénévolat
La philanthropie
Le don d'organes
L'adoption
Entrée par le don et tiers secteur
Donneur-receveur : trois types de liens
Le don aux étrangers comme figure de l’impossible
 

5. Donner aux proches, donner aux étrangers 

Les proximités
Les rituels
Les motivations
Le lien primaire comme « bonne raison » de donner aux inconnus
 
L’irréductibilité du don aux étrangers
La nature différente de ce qui circule
Une liberté accrue
L'intervention des intermédiaires. L'exemple du don d'organes
Un don unilatéral et non réciproque 

6. Don aux étrangers et tiers secteur 

Pour une autre approche du tiers secteur
L’évolution supposée inéluctable du tiers secteur vers des modèles classiques d'organisation
Le contre-exemple des alcooliques anonymes
Mutations dans le tiers secteur
La question de l’efficacité du tiers secteur
l’état et le tiers secteur. Le déni de confiance
Le marché et le tiers secteur : le problème de la philanthropie
Vers une redéfinition du tiers secteur
Au-delà de l’utilité, le lien social  

7. Des bonnes raisons de ne pas donner. Le don d'organes 

Le don, une expérience sociale fondamentale de la communauté
Les bonnes raisons de ne pas donner
Les dangers du don
Au cœur du problème, la difficulté de recevoir
Le danger de recevoir (un organe)
La réception par l'organisme humain
La dette du receveur
Recevoir : la mise en péril de l'identité
Faire face au danger (du don d'organe)
La négation de la dette
La prégnance du modèle mécaniste
La dette positive
De la spécificité de la dette positive dans le don aux étrangers
Le don comme expérience d'une identité non individualiste  

Conclusion : le postulat du don. Homo donator versus homo œconomicus 

Le privilège paradigmatique de la raison utilitaire
Aspects positifs
Limites et faiblesses
L'alternative holiste
Mais pourquoi diable ! Donne-t-on ?
Le don ne relève pas du modèle marchand
Le don ne relève pas du paradigme holiste
Don et théorie sociologique
Raison utilitaire et holisme : un même ressort de l'action humaine
L'intérêt comme postulat unique est-il une évidence ?
La question de la confiance Le postulat du don est-il farfelu ?
De quelques implications pour l'étude du don
Un renversement de perspective
La réciprocité est seconde
L'importance de la dette
Les fantômes du don 

Bibliographie



Retour au texte de l'auteur: Jacques T. Godbout, sociologue, INRS-urbanisation. Dernière mise à jour de cette page le mardi 20 mai 2014 18:15
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref