RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Hubert Van Gijseghem
psychologue, expert psycholégal, professeur titulaire retraité, École de psycho-éducation, Université de Montréal


Note biographique

 Hubert Van Gijseghem a obtenu une licence en psychologie à l’Université de Leuven (Louvain) en 1963 et un doctorat ( Ph.D.) dans la même discipline, à l’Université de Montréal, en 1970.

Né à Dendermonde dans la région flamande de la Belgique, il s’établit à Montréal en 1965 où, de1969 à 1982, il dirige la Clinique du Centre d’Orientation. Professeur Titulaire à l’Université de Montréal (École de psycho-éducation), il enseigne principalement, depuis 1969, la psychologie du développement et la psychopathologie et il fait de la recherche sur l’abus sexuel et sur le témoignage de l’enfant. Membre fondateur de l’Association des Psychothérapeutes Psychanalytiques du Québec (APPQ), il a dirigé durant une vingtaine d’années le Programme de Formation en Psychothérapie Psychanalytique du Centre de Psychologie Gouin. Depuis, il a toutefois largement délaissé le paradigme psychanalytique pour adopter une approche beaucoup plus empirique, c’est-à-dire, centrée sur la recherche scientifique. Retraité de l’Université depuis 2006 après trente-cinq ans de professorat, il exerce en bureau privé, faisant actuellement uniquement de l’expertise psycholégale dans différentes juridictions.

Il a créé et présente des programmes de formation sur les agressions et abus sexuels, sur l’audition et sur la validation des déclarations des victimes de maltraitance, sur l’aliénation parentale et sur la méthodologie de l’expertise psycholégale en matière familiale et autres. Ces programmes de formation s’adressent tant aux réseaux social et protectionnel qu’au monde judiciaire.

Il a publié dans diverses revues scientifiques quelques deux cents articles traitant principalement de la délinquance, de la psychopathologie, de la psychothérapie, de l’abus sexuel, de l’audition de présumées victimes, du processus d’enquête en matière de maltraitance, de l’aliénation parentale, de l’expertise psycho-légale. Il a prononcé quelques six cents conférences lors de congrès et lors d’autres événements scientifiques et cela aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord.

Il est l’auteur de plusieurs livres. En 1985, chez Hurtubise HMH: “La quête de l’objet”, sous-titré: “Pour une psychologie du chercheur de trésor”, traitant de la relation objectale; en 1988, chez Méridien: “La personnalité de l’abuseur sexuel”, présentant une typologie à partir de l’optique psycho-dynamique. Encore chez Méridien, en 1992, il dirigea “L’enfant mis à nu”, sous-titré: “L’allégation d’abus sexuel: la recherche de la vérité”. Toujours chez Meridien, en 1999, paraissait “Us et abus de la mise en mots en matière d’abus sexuel”. Il est également co-éditeur de cinq livres collectifs.


Source: Site web, Hubert Van Gijseghem. [EN LIGNE] Consulté le 10 mai 2014.

Formation et expérience

Hubert Van Gijseghem a obtenu une licence en psychologie clinique à l’Université de Leuven (Louvain) en 1963 et un doctorat (Ph.D.) dans la même discipline à l’Université de Montréal en 1970. Il a mené simultanément une carrière d’universitaire et de praticien. Professeur titulaire à l’Université de Montréal (École de Psycho-Éducation), de 1969 jusqu'à sa retraite de l'université, il enseignait principalement la psychologie du développement et la psychopathologie; il a également mené des recherches sur les abus sexuels (victimes et auteurs), sur le témoignage chez les enfants, sur les méthodologies utilisées lors de l’expertise psycho-légale. Il a créé et présente des programmes de formation sur les agressions et abus sexuels, sur l’audition et sur la validation des déclarations des victimes de maltraitance, sur l’aliénation parentale et sur l’expertise psycho-légale en matière familiale et autres. Ces programmes de formation sont offerts aux universités, aux réseaux social et protectionnel ainsi qu’aux institutions judiciaires. Il a publié dans diverses revues scientifiques une centaine d’articles traitant principalement de la délinquance, de la psychopathologie, de la psychothérapie, de l’abus sexuel, de l’audition de présumées victimes et du processus d’enquête en matière de maltraitance. Il a prononcé quelques cinq cents conférences lors de congrès et d’autres événements scientifiques en Europe et en Amérique du Nord. Il a publié plusieurs livres: chez Hurtubise, "La quête de l’objet. Pour une psychologie du chercheur de trésor" (1985) à propos de la relation objectale; chez Méridien, "La personnalité de l’abuseur sexuel" (1988), une typologie sous l’angle psycho-dynamique . Encore chez Méridien, il a dirigé le collectif "L’enfant mis à nu. L’allégation d’abus sexuel: la recherche de la vérité" (1992) et signé "Us et abus de la mise en mots en matière d’abus sexuel" (1999). De 1969 à 1982, il a dirigé la Clinique du Centre d’Orientation où travaillaient une quarantaine de psychologues. Ses responsabilités touchaient alors la gestion, l’évaluation, l’expertise, la psychothérapie, la supervision et la direction du Programme de formation en psychothérapie psychanalytique.

Description de la pratique clinique

Actuellement, à titre de praticien et de chercheur, Hubert Van Gijseghem déploie exclusivement l’expertise psycho-légale et cela dans divers champs juridiques: Chambre de la Famille (garde et droits d’accès), Criminel (propension, dangerosité, responsabilité, risques de récidive), Jeunesse (compromission), Civil (dommages), Tribunal du Travail (arbitrages), etc. Ses centrations demeurent la psychopathologie, la personnalité antisociale et/ou la dangerosité, l’abus sexuel (victime et auteur), l’évaluation de la crédibilité, les capacités parentales (et garde de l’enfant), l’aliénation parentale.

Méthodes d'intervention

Entrevues cliniques et entrevues d’investigation (auditions); séances d’observation; application de tests psychométriques au moyen d’instruments objectifs, actuariels et qualitatifs; fouilles bibliographiques et références à la littérature scientifique pertinente.

Source: L'Ordre des psychologue du Québec, Hubert Van Gijseghem. [EN LIGNE] Consulté le 10 mai 2014.


Retour à l'auteur: Marc Bélanger Dernière mise à jour de cette page le mardi 5 août 2014 10:00
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref