RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La décroissance. Entropie - Écologie - Économie (1995)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Nicholas Georgescu-Roegen (1906-1994). La décroissance. Entropie - Écologie - Économie. Présentation et traduction de MM. Jacques Grinevald et Ivo Rens. Nouvelle édition, 1995. [Première édition, 1979]. Paris: Éditions Sang de la terre, 1995, 254 pp. [Autorisation accordée par les ayant-droit et les traducteurs, MM. Jacques Grinevald et Ivo Rens, Université de Genève, le 17 février 2004] Une éditions numérique réalisée par Gemma Paquet, bénévole, professeure retraitée du Cégep de Chicoutimi.

Quatrième de couverture

La pensée économique occidentale, en considérant le processus économique comme un mouvement mécanique de va-et-vient entre production et consommation dans un système clos, a complètement ignoré la métamorphose de la science depuis la double révolution de Carnot et Darwin : la découverte de l'entropie et de l'évolution. Fondée sur le dogme mécaniste, de plus en plus anachronique, la science économique de la croissance néglige superbement les dimensions biogéophysiques de l'activité humaine et nie l'existence de la Biosphère dont nous dépendons.

En mettant en évidence les rapports intimes entre la loi de l'entropie et le processus économique, Nicholas Georgescu-Roegen a dévoilé une vérité proprement écologique, qui s'impose désormais à tout le monde: le développement économique ne saurait impunément se poursuivre sans une profonde restructuration et une réorientation radicale. Dans les textes rassemblés ici par Jacques Grinevald et Ivo Rens, Georgescu-Roegen, un des plus grands économistes du XXe siècle, nous offre une démonstration claire et irréfutable à l'échelle mondiale: non seulement il ne peut plus être question de «croissance durable», ni même de «croissance zéro». mais la décroissance est désormais inévitable pour un développement réellement durable de l'humanité.

Nicholas Georgescu-Roegen se préoccupe de la survie de l'espèce humaine et donc de l'habitabilité de la Terre. En fondant une bioéconomie, science interdisciplinaire aux conséquences bouleversantes, l’œuvre de ce scientifique dissident se situe au cœur du débat actuel sur la crise de notre civilisation militaro-industrielle.

Cette introduction à la bioéconomie réunit quatre textes fondamentaux. Les deux premiers sont tirés de
Energy and Economic Myths (1976) et les deux autres préfigurent Bioeconomics, encore inédit. Ils sont présentés et traduits par Jacques Grinevald et Ivo Rens de l'université de Genève.

Traduction et présentation de l'ouvrage par Jacques Grinevald, philosophe, enseignant à l'Université de Genève, à l'Institut universitaire d'études du développement et à l'École polytechnique fédérale de Lausanne, et Ivo Rens, professeur, d'histoire des doctrines politiques à la faculté de droit de l'université de Genève et rédacteur responsable de la revue Stratégies énergétiques, Biospbère et Société.

lre édition aux Éditions Pierre-Marcel Favre - Lausanne, 1979. Éditions Sang de la terre, Paris, 1995 ISBN : 2-86985-077-8

Retour au texte de Dernière mise à jour de cette page le lundi 12 octobre 2015 16:06
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref