RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Langue du travail et mondialisation des échanges :
situation dans les PME et dans les grandes entreprises au Québec
”. (1994)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Mona-Josée GAGNON, “ Langue du travail et mondialisation des échanges : situation dans les PME et dans les grandes entreprises au Québec ”. Texte d'une conférence prononcée Séminaire intitulé: Langue nationale et mondialisation : enjeux et défis pour le français. Actes du Séminaire Séminaire organisé par le Conseil supérieur de la langue française de la Communauté française de Belgique, le Conseil supérieur de la langue française de France et le Conseil de la langue française du Québec, les 25, 26 et 27 octobre 1994 à Québec. [Autorisation accordée par l'auteure le 23 juin 2003]]


Introduction


Langue du travail dans les entreprises au Québec et mondialisation des échanges : voici les deux notions que l'on m'a demandé de mettre en relation. D'un côté, une réalité qui nous est proche et pourtant mal connue parce que composite, reflet de nombreuses influences et déterminations en perpétuel mouvement : la langue du travail. De l'autre côté, le phénomène à l'heure actuelle sans doute le plus discuté mais aussi le plus difficile à saisir et à analyser : la mondialisation des échanges.

D'un côté, une réalité qui est d'intérêt public mais qui se déroule dans une sphère qui n'est pas publique... comme l'est par exemple l'affichage. De l'autre côté un phénomène dont chacun peut percevoir l'un ou l'autre volet mais qui, par sa globalité même, échappe à toute identification spatiale. Bref deux objets également difficiles à appréhender.

J'espère que personne ne s'attend à ce que je propose un diagnostic sur l'état de la francisation des entreprises. Non seulement en serais-je incapable, mais encore suis-je d'opinion qu'il est plus utile à ce moment-ci, et singulièrement dans le cadre de ce colloque, de proposer une réflexion susceptible de soutenir un effort de « problématisation ». Il s'agit de tenter de cerner les différentes variables agissant sur l'usage des langues au travail, de la plus éloignée (la mondialisation des échanges) aux variables les plus immédiates, celles qui sont relatives au milieu de travail lui-même, de distinguer ce qui est inexorable et ce sur quoi l'on peut agir... dans l'objectif, qui présumément nous est commun, de préserver mais aussi de favoriser l'usage de la langue française dans les entreprises situées au Québec.

Je procéderai dans cette démarche de la façon suivante. Je proposerai d'abord un cadre d'analyse général sur l'usage des langues au travail, pour caractériser ensuite ce qui me semble être des tendances dominantes dans l'évolution du marché du travail et des milieux de travail. Ceci m'amènera à m'interroger sur la pertinence de l'aménagement linguistique actuel en matière de langue du travail. Question qui m'amènera à proposer des pistes de réflexion sur la nature et le rôle de la loi en général, et de la législation linguistique en particulier, pour déboucher sur l'évolution de la « loi 101 » en tant que représentation dans notre imaginaire collectif. Je reprendrai enfin les balises théoriques et empiriques posées en cours de route pour déboucher sur des propositions sur les mesures à envisager pour pérenniser l'usage du français au travail et sur le rôle des différents acteurs sociaux. Mais avant toute chose, il me semble nécessaire de m'expliquer sur les raisons qui m'ont fait choisir d'adopter ce type de démarche à l'égard du sujet que l'on m'a demandé de traiter.


Notes :


Retour au texte de l'auteur: Mona-Josée Gagnon, sociologue québécois Dernière mise à jour de cette page le Mercredi 25 juin 2003 10:56
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref