RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Réplique aux détracteurs de la souveraineté du Québec. (1992)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction d'Alain G. Gagnon et François Rocher, Réplique aux détracteurs de la souveraineté du Québec. Montréal, VLB Éditeur, 1992, 507 pp. Collection: Études québécoises. Une édition numérique réalisée par Mme Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedy, Ville Laval, Québec. [Autorisation accordée par l'auteur, vendredi le 17 mars 2006, de diffuser tous ses travaux dans Les Classiques des sciences sociales.]

[7]

Répliques aux détracteurs
de la souveraineté du Québec

Avant-propos

Voici un livre qui, nous l'espérons, ne manquera pas de susciter de l'intérêt et d'alimenter la réflexion sur l'avenir du Québec. Bien des choses ont été dites et d'autres le seront dans le but de décourager les Québécois et les Québécoises d'opter pour la souveraineté. Notre intention est de participer activement au débat politique qui entoure le changement de statut politique du Québec. Nous avons voulu aborder de front les obstacles et les objections qui sont soulevés. Le lecteur sera sans doute étonné de constater l'épaisseur de l'ouvrage qu'il a entre les mains. Serait-ce que la souveraineté soulève tant de problèmes ? À bien y penser, c'est plutôt la constatation inverse qui s'imposera d'elle-même. Bien sûr, les objections sont nombreuses et il ne manque pas d'interlocuteurs pour les avancer à un rythme qui défie parfois l'entendement. Mais les répliques sont plus convaincantes que les objections. En fin de compte, la conclusion de cet ouvrage pourrait être la suivante : le changement de statut politique du Québec est d'abord et avant tout une décision de nature politique ; le Québec a les moyens d'assumer politiquement, socialement, culturellement et économiquement son choix si telle est la volonté démocratiquement exprimée par la majorité.

C'est au cours de l'été 1991 que l'idée de ce livre a germé. L'un de nous rencontrait Robert Comeau, directeur de collection chez VLB éditeur, pour discuter avec lui d'un autre projet de publication. De fil en aiguille, la discussion s'est inévitablement engagée sur la question des « problèmes » que poserait l'accession du Québec à la souveraineté. VLB éditeur avait déjà entamé des démarches exploratoires avec une autre personne pour diriger un ouvrage collectif ressemblant à celui-ci, mais la personne pressentie [8] s'était désistée pour diverses raisons. La discussion en était restée là. Plus tard au cours de l'été, lors d'une rencontre amicale, nous avons décidé d'un commun accord de contacter M. Comeau et de lui proposer d'assumer la direction de l'ouvrage. La proposition reçut un excellent accueil. Nous avons par la suite commencé à dresser la liste des objections qui nous semblaient les plus couramment entendues. La première ébauche du livre comptait environ 12 chapitres. Les collaborateurs pressentis ont tous accepté avec empressement et enthousiasme de contribuer à l'ouvrage, certains évoquant même des obstacles que nous avions laissés de côté. C'est ainsi que le projet initial s'est bonifié et que le livre compte maintenant 26 chapitres. En cours de route, nous avons été étonnés de recevoir de nombreux échos favorables au projet provenant de personnes qui n'y étaient pas associées. Toutes ont dit attendre avec impatience la publication de ce livre. Nous espérons ne pas les décevoir.

Finalement, nous tenons à remercier tous les collaborateurs pour la célérité avec laquelle ils nous ont remis leur contribution. Merci aussi à ceux qui nous ont prodigué tout au long du processus leurs conseils, leur support et leur encouragement. Nous nous en voudrions de ne pas remercier tout spécialement Louiselle Lévesque qui a relu patiemment et avec professionnalisme tous les manuscrits. Son soutien de tous les instants a contribué à conduire ce projet à bon port.

Alain-G. GAGNON,
François ROCHER,
février 1992



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le jeudi 23 octobre 2014 9:07
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue,
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref