RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le mouvement coopératif au coeur du XXIe siècle. (2001)
Notices biographiques


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Alain-G. Gagnon et Jean-Pierre Girard, avec la collaboration de Stéphan Gervais, Le mouvement coopératif au coeur du XXIe siècle. Québec: Les Presses de l’Université du Québec, 2001, 313 pp. [Livre diffusé en libre accès dans Les Classiques des sciences sociales avec l'autorisation conjointe de l'auteur et de l'éditeur accordée le 23 juillet 2017.]

[309]

Le mouvement coopératif au cœur du XXIe siècle.

Notices biographiques

Christine Beeraj détient un B.A. en sciences politiques de l'Université McGill, une M.A. en sciences politiques de l'Université Laval et un Ph.D. en sciences politiques de l'Université Laval. Elle a été récipiendaire de la bourse Girardin-Vaillancourt de la Fondation Desjardins pour des études de doctorat en sciences sociales (1995-1996 et 1996-1997).

Chedly Belkhodja est professeur au Département de science politique de l'Université de Moncton et rédacteur en chef de la revue Égalité, revue acadienne d'analyse politique. Détenteur de diplômes de l'Université de Montréal et de l'Université Montesquieu (Bordeaux IV), il s'intéresse dans ses travaux de recherche au phénomène du populisme en Occident et principalement à l'émergence du populisme de droite. Il mène également une réflexion sur la représentation politique de l'Acadie. Ses articles ont été publiés dans la Revue canadienne de science politique, Francophonies d'Amérique et Argument.

Luc Bernier est professeur à l'École nationale d'administration publique (ENAP) depuis 1991. Il a auparavant enseigné à l'Université Concordia, après avoir terminé, en 1989, son doctorat en sciences politiques à l'Université Northwestern. Il a participé à de nombreux ouvrages sur l'administration publique. Ses recherches actuelles portent sur l'entrepreneurship dans le secteur public, les politiques économiques des États fédérés et l'impact des variables organisationnelles sur les politiques publiques.

Marie J. Bouchard est professeure à l'Université du Québec à Montréal et chercheure au Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES). Parmi ses récentes publications, on note : « L'évaluation de l'économie [310] sociale dans la perspective des nouvelles formes de régulation socio-économique de l'intérêt général » (Cahiers de recherche sociologique, mars 2001, p. 31-53, avec G.L. Bourque et B. Lévesque) Le Fonds de solidarité FTQ, un cas exemplaire de gouvernance (Montréal, Fonds de solidarité, 2001, 107 p., avec B. Lévesque, P.R. Bélanger et M. Mendell) ; "Evolution of cooperative practices and législation in Québec. A cross-over between the State and the cooperatives" (dans le collectif Cooperatives, Markets, Cooperative Principles, Oxford, Blackwell/International Center of Research and Information on the Public and Co-operative Economy, 1996, p. 135-164, avec G. Carré, D. Côté et B. Lévesque).

Christina A. Clamp is a cooperative specialist on the faculty of the School of Community Economie Development of Southern New Hampshire University. She currently serves on the board of the National Cooperative Business Association and is chair of the board of The ICA Group in Boston. She has served on the board of Northeast Coopératives, a coopérative wholesaler, and ChildSpace Development Training Institute.

Yvan Comeau est sociologue et professeur à l'École de service social de l'Université Laval. Il est membre du Centre de recherche sur les innovations sociales dans l'économie sociale, les entreprises et les syndicats (CRISES). Il a publié en 2001, aux Presses de l'Université du Québec, Emploi, économie sociale, développement local : les nouvelles filières, avec Louis Favreau, Benoît Lévesque et Margie Mendell.

Daniel Côté est professeur agrégé à l'École des Hautes Études commerciales. Il enseigne au service de l'enseignement du management et est directeur du Centre de gestion agroalimentaire. Il s'intéresse notamment à : l'agroalimentaire, la technologie et l'internationalisation ; les stratégies d'entreprises ; la pratique de gestion en milieu coopératif et la formation sur mesure en industrie et en entreprise.

Francine Dansereau est sociologue, professeure et chercheure à l'INRS-Urbanisation depuis 1970. Ses principaux champs d'intérêt couvrent l'habitation et les transformations des milieux de vie résidentiels, plus particulièrement sous l'angle de la mixité sociale et ethnique. Au cours des dernières années, elle a notamment produit un bilan intitulé Statuts et modes d'accès au logement : expériences et solutions innovatrices au Canada depuis les années 1970 (Paris, PUCA, 1998), un rapport d'enquête (en collaboration avec Anne-Marie Séguin), La cohabitation interethnique dans l'habitat social au Québec (Montréal, Société d'Habitation du Québec, 1995) et plusieurs articles sur la mixité sociale, dont « Social mix : Old utopias, contemporary expérience and challenges » (Canadian journal of Urban Research, vol. 6, n° 1, juin 1997, p. 1-23, en collaboration avec Annick Germain et Catherine Eveillard).

[311]

Annie Dencause est inscrite au programme de maîtrise en science politique de l'Université Laval.

Alain-G. Gagnon est professeur titulaire au Département de science politique et directeur du Programme d'études sur le Québec de l'Université McGill. Il est aussi vice-président aux études et programmes de l'Association internationale des études québécoises. Il a dirigé ou publié plus de vingt-cinq livres dans les domaines de la sociologie des intellectuels, du fédéralisme comparé, des systèmes partisans et des mouvements sociaux. Il compte parmi ses plus récentes publications Multinational Democracies (co-dirigé avec James Tully), Cambridge, Cambridge University Press, 2001 ; L'Union sociale canadienne sans le Québec, Montréal, Éditions Saint-Martin, 2000 ; et Ties That Bind. Parties and Voters in Canada (co-rédigé avec James Bickerton et Patrick Smith), Toronto, Oxford University Press, 1999, à paraître aux Éditions du Boréal en 2001.

Jean-Pierre Girard collabore à l'Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale à l'Université du Québec à Montréal et enseigne dans cette université au sein du programme MBA pour cadres spécialisé en gestion d'entreprises collectives. Il est aussi consultant auprès d'organisations coopératives, d'organismes sans but lucratif et d'ONG. De 1987 à 1994, coordonnateur puis directeur général de la Confédération québécoise des coopératives d'habitation Jean-Pierre Girard a été administrateur de nombreuses corporations de types coopératives, sans but lucratif et parapubliques. Il siège au conseil d'administration de la Coopérative de développement régional Montréal-Laval, à celui du Réseau d'investissement social du Québec et au conseil du International Health Co-operative Organization (Genève). Il est l'auteur de rapports et d'articles publiés entre autres dans la Revue du Ciriec internationale, Les annales de l'économie publique, sociale et coopérative, dans la Revue d'études coopératives, mutualistes et associatives (France) et dans Impresa Sociale (Italie).

David Laycock is an associate professor of political science at Simon Fraser University. He teaches primarily in the areas of western political thought, comparative political idéologies, and contemporary démocratie theory He has published on Canadian prairie populism, contemporary Canadian parties of the right, comparative social democracy, workplace democracy démocratie theory and practive in Canadian co-operatives, and Canadian public policy. His most recent book is The New Right and Democracy in Canada : Understanding Reform and the Canadian Alliance (Oxford University Press, 2001).

[312]

Ian MacPherson, an historian, is director of the British Columbia Institute for Co-operative Studies at the University of Victoria. He is the author/editor of a dozen books and numerous articles, most of them on co-operative subjects. He has served on the boards of several co-operative organizations at the local, provincial, regional, national, and international level. He led the process and wrote the documents leading to the adoption of a "Co-operative Identity Page" and a revised set of principles for the international movement by the International Co-operative Alliance in 1995.

Marie-Claire Malo est professeure titulaire dans le Service d'enseignement du management à l'École des Hautes Études commerciales (HEC) de Montréal. Elle a participé à la fondation du Centre de gestion des coopératives des HEC. Actuellement, elle poursuit ses recherches comme membre régulière du Centre de recherche sur les innovations sociales dans l'économie sociale, les entreprises et les syndicats (CRISES). Elle est également membre des conseils d'administration du Centre interdisciplinaire de recherche et d'information sur les entreprises collectives (CIRIEC-Canada), de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC CDN/NDG) et de la Société locale de développement de l'emploi (SOLIDE CDN/NDG) de Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce. Elle a écrit de nombreux chapitres de livres et articles portant sur la coopération et l'économie sociale et les rapports entre les coopératives financières et les initiatives de l'économie solidaire. Ses travaux ont notamment été publiés dans les revues Annales de l'économie publique, sociale et coopérative ; Cahiers pour l'histoire de l'épargne ; Gestion ; Économie et solidarités.

Franklin Assoumou Ndong est détenteur d'un baccalauréat en gestion-comptabilité (série G2 du système français), d'un baccalauréat en économie et d'une maîtrise en gestion et développement des coopératives de l'Université de Sherbrooke. Actuellement étudiant au doctorat en développement régional à l'Université du Québec à Rimouski, il a fait sa recherche sous la direction de Nicole Saint-Martin de l'IRECUS. Ses domaines de recherche sont la gestion, les coopératives et le développement local et régional.

Marie-Thérèse Seguin est professeure au Département de science politique de l'Université de Moncton. Première titulaire de la Chaire d'études coopératives (1990-1996), elle dirige actuellement le Bureau de la coopération et des échanges internationaux de cette même université. Diplômée de l'Université de Paris I, Sorbonne-Panthéon, et de l'École des hautes études en sciences sociales de Paris, elle a consacré ses travaux aux entreprises coopératives et d'économie sociale, ainsi qu'à la question [313] des femmes et du pouvoir dans la sphère publique et privée. En collaboration, elle conduit actuellement une étude sur la question de l'économie sociale au Nouveau-Brunswick. Des réflexions entourant ses travaux ont été publiées, sous sa direction, aux Éditions l'Harmattan, aux Éditions de la Chaire d'études acadiennes et dans la Revue de l'Université de Moncton.

Martine Vézina est professeure adjointe à l'École des Hautes Études commerciales de Montréal. Elle est détentrice d'un doctorat en sciences de la gestion de l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC, France). Ses champs de recherche et d'intervention concernent la gestion stratégique des entreprises et la gestion des coopératives. Ses travaux portent plus particulièrement sur l'analyse stratégique des coopératives sous l'angle des ressources, sur les relations État-coopératives et sur l'éducation coopérative dans les secteurs agroalimentaire et financier.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 6 octobre 2017 5:15
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue,
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref