RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La nationalisation des chrysanthèmes (1985)
Présentation


Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Robert Fossaert, économiste-sociologue, La nationalisation des chrysanthèmes. (1985). Paris: Les Éditions du Seuil, 1985, 187 pp. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 16 octobre 2003, de diffuser cette oeuvre sur ce site].

Présentation

La nationalisation des chrysanthèmes (1985)

 La nationalisation des banques, opérée en février 1982, a-t-elle servi à quelque chose ? A-t-elle rendu les banques moins hautaines et plus efficaces ? A-t-elle aidé à réduire l'inflation, à vaincre le chômage et à moderniser les entreprises ?

 On en discute déjà, on en disputera plus encore à chaque élection, mais ces débats demeurent vagues : ils opposent des intentions de gauche à des principes de droite, des arguments d'école à des hypothèses doctrinales.

 Ici, on préfère les faits.

 La nationalisation d'une grande banque provinciale, l'évolution d'un groupe nationalisé contrôlant une dizaine de banques et le pilotage de l'ensemble des banques nationalisées par le ministère des Finances sont racontés avec autant de détails qu'il en faut pour que chacun comprenne ce qu'il en est.

 Ce qu'il en est ? La nationalisation des banques est un fait accompli juridiquement, mais non pratiquement. Il reste à découvrir le mode d'emploi socialement utile des banques nationalisées et à l'expérimenter avec intelligence et fermeté. Faute de quoi on continuera, comme depuis 1982, à nationaliser les chrysanthèmes...

 Robert Fossaert, 58 ans. Vingt-cinq ans dans un groupe financier à vocation bancaire et immobilière. De février 1982 à juin 1984 : PDG de l'une des banques à nationaliser. Par ailleurs, militant politique et théoricien socialiste. 


Retour au texte de l'auteur: Robert Fossaert, économiste-sociologue Dernière mise à jour de cette page le Mardi 29 mars 2005 07:14
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref