RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le monde au 21e siècle: Une théorie des systèmes mondiaux (1993)
Présentation


Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Robert Fossaert, sociologue économiste, Le monde au 21e siècle : Une théorie des systèmes mondiaux (1993). Paris : Éditions Fayard, 1991, 523 pages. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 16 octobre 2003, de diffuser cette oeuvre sur ce site] Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi.

Présentation
Le monde au 21e siècle : Une théorie des sytème mondiaux. (1993).

1985-1991: du début de la glasnost à l'unification de l'Allemagne et à la guerre du Golfe, un nouveau monde prend forme. La guerre froide s'achève par forfait de l'URSS, l'Europe efface ses divisions, les États-Unis affirment leur prééminence. À sa manière, l'Asie participe à cette novation : des Indes à la Chine, la moitié de la population mondiale esquisse une réelle progression économique. Le monde se transforme, malgré la stagnation de l'Amérique latine, saignée par sa dette, et l'implosion des frêles États africains, peuplés d'ethnies hétéroclites, à la démographie exubérante.

 Le monde du 21e siècle promet d'être nouveau, mais il demeurera incompréhensible pour qui négligerait le travail millénaire qui a civilisé la Chine, l'Inde ou le Proche-Orient; pour qui dédaignerait les réseaux marchands, infiltrés entre les anciens empires, puis enflés de colonies à partir du 16e siècle; et, surtout, pour qui ignorerait les mutations financières, politiques et culturelles que le capitalisme a multipliées au long des 19e et 20e siècles.

 En revanche, le monde du 21e siècle peut devenir moins opaque si la théorie nourrie par ces expériences historiques débouche sur une évaluation réfléchie des novations discernables dès aujourd'hui. Novations techniques, démographiques et culturelles, certes, mais aussi bouleversements dûs à la multiplication des villes géantes, au mariage forcé de l'industrie et de l'écologie ou à la nécessaire domestication des médias. Toutes évolutions qui s'effectueront dans un monde plus capitaliste que jamais, où le trop-plein d'États contrôlera mal les centaines de peuples qui aspirent à plus d'autonomie.

 Sur sa lancée présente, le monde du 21e siècle pourrait être aussi lourd de crises et de guerres, voire de révolutions, que le monde chaotique des années 1914-1945. Mais rien n'interdit aux forces politiques, aux peuples et même aux États, de faire preuve d'imagination bénéfique, comme ils le firent souvent de 1945 à 1975. Le monde du 21e siècle est à bâtir.
Robert Fossaert, économiste et sociologue. A publié plusieurs ouvrages dont La Société (six volumes parus de 1977 à 1983). A présidé l'une des banques nationalisées en 1982 et a rendu compte de cette expérience dans La nationalisation des chrysanthèmes (1985). Cofondateur de divers groupes de réflexions, des Rencontres socialistes de Grenoble (1966) au Cercle Condorcet.

Retour au texte de l'auteur: Robert Fossaert Dernière mise à jour de cette page le Mercredi 13 avril 2005 09:41
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref