RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Inventaire du 21e siècle. Tome I: La dynamique du système mondial (mars 2006)
Avant-propos de l'auteur


Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Robert Fossaert, sociologue économiste, Inventaire du 21e siècle. Tome II: Les principales transformations. Paris: 31 décembre 2005. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 16 octobre 2003, de diffuser cette oeuvre sur ce site et réitérée en mars 2006.]

Avant-propos de l'auteur

En 1960, quand j'écrivis L'avenir du Capitalisme, les projections statistiques d'échelle mondiale étaient rarissimes. Les seules échasses sur lesquelles je pus grimper pour apercevoir l'avenir concernaient la population et le revenu national. Encore ce dernier était-il de fabrication très récente : mais j'avais la chance d'appartenir, alors, à l'équipe de Claude Gruson, père de la Comptabilité Économique Nationale à la française, où l'on apprenait à compter les produits et les richesses des hommes. 

Depuis lors, d'importants progrès ont été accomplis, sous d'utiles poussées contradictoires. Les besoins des industriels et les méfiances des écologistes ont stimulé l'évaluation prospective des ressources naturelles, à commencer par celle des hydrocarbures. Les vigilances des États et les curiosités croissantes des électeurs ont affaibli le secret bancaire, si bien que - de la BRI au FMI - les statistiques financières ont gagné en fiabilité et en longueur de vue. Même dans un domaine comme celui de la guerre où l'analyse statistique est d'un faible secours, des connaissances se sont affermies, car la guerre froide, puis l'apparent exode des conflits les plus meurtriers vers les régions les moins développées ont suscité une foule de recherches qui ont largement débarrassé la polémologie des traditions dynastiques, nationalistes et fatalistes qui l'encombraient. Néanmoins ce dernier exemple est marginal, pour ce qui est du présent volume : les guerres sont choses décisives pour la texture de l'histoire, ce qui m'oblige à les prendre en compte d'entrée de jeu, mais je ne puis ignorer que les savoirs acquis à leur propos n'ont encore qu'une faible valeur prospective, sauf à survaloriser hasardeusement la novation nucléaire - comme je le fais. Ainsi, le cinquième dossier que je loge dans le socle de ma présente recherche appellera, plus que ses voisins, une vigilance critique renforcée, tant il est vrai que la solidité d'une architecture dépend de son élément le plus faible. 

Au reste, ce socle pourrait être élargi si je tenais compte des données prospectives qui abondent par ailleurs. Les besoins des agences internationales plus ou moins chapeautées par l'ONU et les investigations diligentées par les ONG de toute sorte alimentent désormais les connaissances sur le système mondial et les hypothèses sur son avenir. Mais une compilation critique de tous ces résultats n'enrichirait pas directement les données de base sur lesquelles je vais m'appuyer, car leur solidité est souvent douteuse. Un exemple illustrera ce point. Les Indices du Développement Humain élaborés par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) à l'initiative du Pakistanais Amartya Sen recueillent, à bon droit, un large écho, car ils synthétisent les repères les plus utiles pour jauger les conditions de vie des habitants de chaque pays et permettent ainsi des comparaisons internationales et inter-temporelles qui sont éclairantes. Mais ils n'offrent pas une base solide pour une recherche prospective, car les indicateurs dont ils font usage en matière de santé, d'éducation, de statut des femmes et des enfants, etc., sont de qualité fort inégale d'un pays et d'une année à l'autre. Et ils le sont dans une mesure qui excède de beaucoup les incertitudes ou les approximations des données démographiques ou économiques. Je ferai néanmoins usage de ces Indices, mais de façon partielle et plutôt qualitative, dans les cas où ils me paraissent pertinents et il en ira de même pour maintes autres données prospectives de sources diverses. J'expliciterai cas par cas les raisons de ce recours sélectif. 

Je vais donc remplacer mes deux échasses de naguère par les cinq dossiers solides que je présente ici, pour dresser un inventaire du 21e siècle, par l'exploration méthodique des divers développements - partiels, mais importants - qui se laissent entrevoir dans le meilleur des études prospectives sur ce siècle. Le présent volume commence cet inventaire par le socle dont je viens de discuter. A partir de là, j'établirai, sous un triple éclairage, un tableau des dynamismes aujourd'hui à l'œuvre dans le système mondial. Un premier aperçu sera centré sur les ressorts de la soi-disant mondialisation qui travaille notre monde. A titre de contre-épreuve, un second éclairage portera sur ce qui se "mondialise" mal, ou de travers, ou nullement, dans ce même monde, c'est-à-dire sur les dynamismes idéologiques (= culturels) et politiques qui ne suivent pas le même train que les dynamismes économiques. Un troisième éclairage, enfin, reprendra tout ce que les analyses précédentes auront mis en lumière, en rapportant ces résultats (évidemment hypothétiques) aux diverses régions du système mondial actuel, c'est-à-dire en cessant de considérer ce dernier comme une totalité peu différenciée. 

Ce triple examen aurait été besogneux en diable, si toutes les données qu'il brassera devaient être rassemblées et explicitées chemin faisant. D'où la disjonction du paquet des dossiers de base, d'avec les examens diversement éclairés que ce socle de données autorise. Mais en passant de l'investigation à l'exposition, il sera possible de considérer les trois éclairages précités comme un volume de résultats, alors que les cinq dossiers ici regroupés apparaîtront finalement comme des enquêtes préalables, comme des annexes sous-tendant les analyses finales. Ainsi, mon Inventaire du 21e siècle se répartira en deux tomes, dont je ne publie ici que le second. 

Encore me faut-il ajouter que cet Inventaire (hypothétique, je le répète, mais en tous points réglé par ce que mes recherches macrosociologiques sur La Société ont pu m'apprendre) n'est pas mon objectif principal. Mon projet est d'organiser, à partir de cet Inventaire, une réflexion méthodique sur l'Invention du 21e siècle, c'est-à-dire sur les inflexions utiles et pertinentes qui pourraient être appliquées aux dynamismes dont le présent système mondial fait preuve, en ce début de 21siècle. Dire à quelles fins et par quels moyens ces inflexions interviendront devrait être la préoccupation permanente de toutes les forces politiques qui veulent donner à ce troisième siècle de l'aventure socialiste, des mérites supérieurs à ceux des 19e et 20e siècles.


Retour au texte de l'auteur: Robert Fossaert, économiste Dernière mise à jour de cette page le lundi 3 avril 2006 12:39
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref