RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Civiliser les États-Unis (août 2003)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Robert Fossaert, sociologue et économiste, Civiliser les États-Unis. (août 2003). [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 16 octobre 2003, de diffuser cette oeuvre sur ce site] Livre disponible sur le site seb de M. Fossaert: http://www.macrosociologie.com/macrosociologie/civiliser.htm.

Table des matières

Le nouveau système mondial qui se met en place depuis l'implosion de l'URSS contraste si nettement avec le précédent, dans l'expérience de presque tous les peuples, qu'une coupure communément reconnue, mais diversement ressentie, est désormais bien établie, entre un avant et un après. Avant le chômage massif pense-t-on en Europe, avant la grande peur du terrorisme que les États-Unis répandent, avant l'élan nouveau de l'économie qu'éprouvent l'Inde, la Chine et leurs voisins, avant le printemps nouveau que l'Amérique latine se prend à espérer derechef. Il n'est guère que l'ex-URSS, l'Afrique et le Proche et Moyen-Orient, embourbés dans leurs drames respectifs, pour ne point partager ce sentiment. Mais partout, l'après est brumeux, le monde continue de changer, il bascule dans un inconnu diversement coloré, mais aux perspectives imprécises. 

On peut juger par ce climat mondial que le 20e siècle est achevé depuis pas mal de temps. Je pense en effet que les années 1989-91 marquent une césure mondiale beaucoup plus significative que les années 2000 ou 2001, nonobstant le bogue de l'an 2000 que les marchands d'informatique firent craindre, mais qui fut oublié dès le lendemain. Le 21e siècle dure déjà depuis près d'une génération, l'inventaire de ses tendances propres et des projections qu'on peut en tirer peut déjà être esquissé. Il forme, en tout cas, l'objet de ma présente recherche. Celle-ci va être présentée en deux tomes, l'un pour dégager de premières conclusions, l'autre pour produire toutes les données qui ont conduit à ces conclusions. Le lecteur pressé de réfléchir au présent et à ses promesses peut se contenter du tome que j'assemble ici. Le lecteur plus circonspect peut exercer son esprit critique sur les éléments dont je suis parti, lesquels sont assemblés dans le tome 2. 

Ainsi sera préparé le terrain de ma recherche ultérieure qui portera non plus sur l'inventaire du 21e siècle, mais bien sur l'invention de celui-ci. Car, pour qui considère les prochaines décennies d'un siècle à peine entamé, comme un domaine dans lequel l'action sociale pourra s'exercer à des fins diverses et par des moyens existants ou à créer, les politiques — assurément très complexes — qui seront à mettre en œuvre ne peuvent être la répétition des politiques pratiquées dans « l'ancien monde » du 20e siècle. Dans un monde qui change tant et si vite, des voies et moyens nouveaux doivent être recherchés, pour avoir chance de mordre sur le réel, d'écarter les périls les plus extrêmes, d'atteindre une part au moins des chances les meilleures, de nourrir derechef les espérances que l'humanité a pu caresser, ici ou là, au mieux de sa forme. L'invention du 21e siècle, c'est cela : une recherche théorique aussi bien fondée que possible, pour nourrir les actions qui ont chance d'être pertinentes, et ce, sans oublier aucun des échecs qui, trop souvent, jonchèrent les siècles passés.


Retour au texte de l'auteur: Robert Fossaert, économiste Dernière mise à jour de cette page le lundi 3 avril 2006 11:47
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref