RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Robert Fossaert, L'ÉTÉ CHINOIS. ESSAI. (2011)
Préambule


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Robert Fossaert, L'ÉTÉ CHINOIS. ESSAI. Paris: janvier 2011. Texte inédit. Troisième d'une série de trois essais intitulée: “Les saisons du premier 21è siècle”. Chicoutimi: Les Classiques des sciences sociales, 18 juillet 2011, 131 pp. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 18 juillet 2011, de diffuser cet essai dans Les Classiques des sciences sociales.]

Les saisons du premier 21è siècle


Préambule

Le 21è siècle a dix ans. Son climat politique est de plus en plus mondialisé, mais de façon  tâtonnante et parfois cahoteuse. Aucune perspective d'ensemble ne peut être esquissée pour assembler, de façon crédible, toutes les prévisions que j'ai pu détailler en plusieurs domaines. Néanmoins, trois essais peuvent être tentés pour embrasser cet ensemble du point de vue de chacune des puissances les plus enveloppantes ou les plus pénétrantes.

Aucun de ces trois essais ne peut être inscrit dans un calendrier prévisionnel, car trop d'interactions sont à l'œuvre. Aucun, non plus, ne peut être circonscrit dans une partie de l'espace mondial, car tous trois animent la mondialisation en cours, quoique de façon contradictoire et avec des vigueurs inégales et changeantes. La métaphore la plus expressive pour caractériser chacune de ces perspectives partielles me paraît être le jeu fluctuant des saisons.

*  *  *

Vu des USA, le monde actuel entre en automne, après un bel été où la prédominance américaine s'est affirmée depuis leur participation de 1942-1945 à la seconde guerre mondiale. L'automne des États-Unis qui semble s'annoncer fera l'objet du premier essai.

Vu d'Europe, ce même monde a connu, coup sur coup, deux brefs printemps au sortir du rude hiver que fut, ici, la seconde guerre mondiale en sa durée intégrale. Premier printemps, à l'ouest, après la Libération de 1945 ; second printemps, à l'est, suite à l'effondrement du système soviétique préfiguré dès 1980. Après quoi l'été n'a pu s'établir dans des pays qui perdaient leurs colonies ou/et leurs illusions. Si bien qu'un hiver européen semble s'installer peu à peu. Il fera l'objet du deuxième essai.

Vues de Chine, enfin, l'Asie et quelques autres parties du monde semblent bénéficier d'une cure de jouvence dont la durée et l'intensité sont sans précédents. L'effet continental et même mondial de cette revigorante transformation peut être considéré comme un été chinois, en attendant que l'Inde et d'autres poussées le complètent au point d'en faire un été asiatique ou d'un plus vaste empan. Pour le moment, néanmoins, le troisième essai est encore à centrer sur cet été chinois.

*  *  *

Automne américain, hiver européen, été chinois offriront trois visions d'un seul et même monde, au cours des premières décennies du 21è siècle. Trois climats, parfois secoués de tempêtes guerrières, mais riches aussi d'espoirs, pour un monde où la misère recule plus vite que jamais…



Retour au texte de l'auteur: Robert Fossaert Dernière mise à jour de cette page le mercredi 20 juillet 2011 9:26
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref