RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.fog.fin

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Gérald Fortin,(1929 -1997)
sociologue, Université Laval




La fin d'un règne (1971)

La table des matières du livre
Présentation de l'oeuvre par l'éditeur; Introduction

Une édition électronique réalisée à partir de M. Gérald Fortin, [sociologue, Université Laval], La fin d'un règne. Montréal: Éditions Hurtubise HMH, Ltée, 1971, 397 pp. Collection: Sciences de l'homme et humanisme, no 3.

[Autorisation accordée par Mme Andrée Fortin, fille aînée de M. Gérald Fortin, sociologue à l'Université Laval, le 6 janvier 2004, de diffuser la totalité de l'oeuvre de son père. Nous lui exprimons notre profonde gratitude de nous permettre de rendre accessible l'oeuvre de ce pionnier de la sociologie au Québec qui fait partie intégrante de notre patrimoine intellectuel].
Courriel: andree.fortin@soc.ulaval.ca
Présentation de l'éditeur

Aujourd'hui directeur du Centre de Recherches Urbaines et Régionales, monsieur Gérald Fortin a débuté sa carrière de sociologue en travaillant surtout sur le milieu rural, Les textes qu'il nous livre dans cette collection d'articles retracent l'évolution de sa pensée et son cheminement vers la réalité urbaine. Ces textes veulent illustrer aussi l'interaction entre le sociologue et sa société. Le sociologue y apparaissant à la fois comme agent de transformation de la société et comme acteur réagissait aux changements sociaux.

De la monographie rurale et de l'étude des occupations, monsieur Fortin a découvert le réseau régional et a été un des agents les plus actifs dans le mouvement de planification régionale. À travers la région il a découvert l'extension du réseau urbain et la nécessité de redéfinir le Québec comme un ensemble structuré d'une trentaine de villes.

Ouvriériste anti-nationaliste dans les années cinquante, il a cherché a analyser les conditions de la participation populaire et finit par définir le développement en termes d'autodétermina,,ion nationale.

La Fin d'un règne témoigne donc d'une démarche personnelle et collective qui construit lentement l'utopie nouvelle où veut s'inscrire le Québec.

Voir la sous-collection,
Sociologie de la famille,
dans les collections: Les sciences sociales contemporaines
et Les auteurs classiques.

  • Gabriel Gagnon, sociologue (Université de Montréal), “ Comptes-rendus. Gérald Fortin, La fin d’un règne ”. Un article publié dans la revue Recherches sociographiques, vol. 13, n° 1, janvier-avril 1972, pp. 152-154. Québec : Les Presses de l’Université Laval. [Gérard FORTIN, La fin d'un règne, Montréal, Éditions Hurtubise HMH, ltée, 1971, 397 p.]

Revenir à l'auteur: Gérald Fortin, sociologue, Université Laval. Dernière mise à jour de cette page le mardi 8 mars 2011 13:13
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref