RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Paul Farmer, SIDA EN HAÏTI. La victime accusée. (1996)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Paul Farmer, SIDA EN HAÏTI. La victime accusée. (1996) Préface de Françoise Héritier. Traduction française, par Corine Hewlett, du livre américain: AIDS and accusation, publié en 1992 par The University of California Press. Paris: Les Éditions Karthala, 1996, 414 pp. Collection: Médecines du monde. [Autorisation accordée par l'auteur, Paul Farmer, et son éditeur, Les Éditions Karthala, le 20 décembre 2008 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture

Haïti et les Haïtiens ont été très tôt accusés de faire partie des responsables de l'épidémie de sida aux États-Unis. Cette accusation, issue des milieux scientifiques, a été accueillie comme une évidence que reflétait la désignation des quatre groupes, les « 4 H » : homosexuels, héroïnomanes, hémophiles, Haïtiens. Quels mécanismes ont conduit à cette stigmatisation d'un peuple et d'une société ? Paul Farmer les démonte en attaquant le problème sous plusieurs angles.

Des enquêtes minutieuses, menées dans un village haïtien, mettent à nu le cadre social de la contamination, ses effets sur la vie des personnes atteintes et sur leur communauté. L'analyse des relations entre ce village et la capitale montre comment les villageois sont pris clans un piège qui s'est formé en ville : l'étude des conduites des touristes américains avec les milieux défavorisés d'Haïti suit le cheminement du sida vers Haïti. Les rapports inégaux entre la ville et hi campagne conduisent ensuite le sida vers l'intérieur du pays. Un panorama précis de l'histoire des relations entre Haïti et les États-Unis reconstruit alors le cadre géopolitique et idéologique qui a conduit à représenter l'épidémie en renversant son sens.

Ainsi s'articulent la vie culturelle haïtienne, les inégalités économiques locales et internationales et les lignes de force de l'histoire : l'accusation ne vient pas d'une explication de la réalité niais d'une longue cascade de rapports inégalitaires. Le livre de Paul Farmer est le modèle d'une anthropologie interprétative appliquée aux problèmes de santé ; bien au-delà d'Haïti et du sida, sa démarche doit inspirer beaucoup de ceux qui affrontent des situations où santé, développement et politique sont inextricables.

Paul Farmer, médecin et anthropologue, est professeur en anthropologie médicale à Harvard Medical School. Ses activités associent la pratique clinique, à Boston et en Haïti, et la recherche en anthropologie médicale. Cette recherche accompagne et oriente son engagement dans une pratique globale de développement, soutenue par une solide infrastructure associative oeuvrant en Haïti. AIDS and Accusation, dont Sida en Haïti : la victime accusée est la traduction, illustre, sa démarche. Le milieu anthropologique et les spécialistes du développement ont salué la parution de l'ouvrage comme celle d'une œuvre exceptionnelle.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 10 janvier 2009 11:36
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref