RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean-Charles Falardeau, NOTRE SOCIÉTÉ ET SON ROMAN. (1967)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean-Charles Falardeau, NOTRE SOCIÉTÉ ET SON ROMAN. Montréal: Les Éditions HMH, 1967, 234 pages. Collection: Sciendes de l'homme et humanisme, no 1. Une édition numérique réalisée par mon épouse, Diane Brunet, bénévole, guide de musée retraitée du Musée de la Pulperie de Chicoutimi.

[7]

Notre société et son roman

Avant-propos

Un sociologue n'a pas à justifier sa curiosité pour la poésie ou le roman. De toutes les formes de création esthétique, la littérature est, après la musique, celle qui sollicite le plus immédiatement les discours inachevés de notre vie intérieure, ha sociologie, de son côté, pose des questions qui entraînent à explorer et les mondes rêvés et le monde humain réel que ceux-ci auréolent et soutiennent. Au Canada français, en particulier, société où la communication par le langage parlé est si raréfiée et si conventionnelle, le sociologue est inévitablement attiré, tôt ou tard, par les œuvres écrites qui ont été les soupapes de sûreté au silence ou à l’incertitude.

Même si notre littérature n’a pas encore produit les très grandes œuvres que nous attendons, elle est à nous et elle est de nous. Il faut la prendre telle qu'elle est. C'est sûrement celle qui nous convient. Nous n’en avons pas encore mérité d'autre. Aussi bien, elle est beaucoup plus que nous ne pensons. Elle exprime ce qui nous constitue le plus spécifiquement et le plus profondément nous-mêmes et ce qui nous fait semblables à d'autres, ce qui nous rattache à de très anciennes racines humaines. Ce que font et ce [8] que disent les vivants de nos univers romanesques rejoint, recoupe, transpose, et orchestre ce que voulaient ceux qui nous ont précédés et nous alerte au sujet de notre propre destin. Les romanciers sont, dans tous les sens, des révélateurs. Notre ambition a été d'accorder de plus près notre oreille à leurs voix.

Ce livre comprend deux parties. La première reproduit des essais qui ont déjà paru depuis quelques années. Ces essais vont et viennent au gré de la fantaisie à l’intérieur du domaine littéraire canadien-français ou canadien. Ils embrassent des panoramas familiers, s'attardent sur des plateaux encore peu explorés, s'aventurent dans certaines grottes, ramènent à des sites favoris. Leurs itinéraires convergent vers le poste d'observation de la seconde partie ou l'attention est concentrée sur l'œuvre de deux romanciers. Les interrogations que nous posons à ces œuvres provoquent des interrogations plus précises sur notre société, sur notre conscience collective, sur nos origines. Notre société est jeune par l'histoire et elle nous semble pourtant spirituellement étiolée. Pourquoi en est-il ainsi ? Et s'il en est ainsi, ne partageons-nous pas avec d'autres sociétés un destin occidental et chrétien dont certaines composantes demandent à être scrutées et élucidées ? Ce livre, étant donné l'orientation de son cheminement, retrouve ces questions. Il ne faut pas s'étonner si, amorcé par des préoccupations littéraires et d'abord centré sur nous, il élargit graduellement l'horizon et propose finalement des réflexions spirituelles.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 24 janvier 2017 12:53
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref