RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Fernand Dumont
sociologue, Département de sociologie, Université Laval




“Quelle révolution tranquille ?” (1990)

RETOUR AU LIVRE

Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Fernand Dumont, “Quelle révolution tranquille ?” In ouvrage sous la direction de Fernand DUMONT, La société québécoise après 30 ans de changements, pp. 13-24. Québec : L’Institut québécois de re-cherche sur la culture, 1990, 358 pp. [Ce texte est diffusé en libre accès dans Les Classiques des sciences sociales avec l'autorisation du directeur général des Presses de l'Université Laval, Monsieur Denis Dion, le 18 janvier 2016.]

Nous sommes profondément reconnaissant aux Presses de l'Université Laval, notamment à M. Denis Dion, directeur général des PUL, pour nous avoir accordé gracieusement et avec enthousiasme, le 18 janvier 2016, son autorisation de diffuser ce livre en libre accès à tous dans Les Classiques des sciences sociales.

Site web des Presses de l’Université Laval : http://www.pulaval.com/.
Courriel de M. Denis Dion, dir. gén., PUL.: Denis.Dion@pul.ulaval.ca.

L'oeuvre de Fernand Dumont

Fernand Fernand (Montmorency, Qc. 24 juin 1927 – Québec, 1er mai 1997).

Sociologue, philosophe, théologien et poète, Fernand Dumont a marqué la vie intellectuelle du Québec. Esprit interdisciplinaire préoccupé par le sort de la culture et la place de l'Homme dans la société moderne, il a toujours tenu à concilier des exigences multiples : celle du professeur attentif à la formation des étudiants, celle du chercheur préoccupé de construire une oeuvre cohérente, celle de l'animateur scientifique sachant s'entourer de collaborateurs, celle de l'intellectuel engagé dans la Cité. Nommé professeur à l'Université Laval en 1955, il y passera l'essentiel de sa carrière. De 1979 à 1990, il a été président fondateur de l'Institut québécois de recherche sur la culture, maintenant intégré à l’Institut national de la recherche scientifique.

Source: Chaire Fernand-Dumont sur la culture, INRS. [EN LIGNE] Consulté le 26 novembre 2009.


  • Alain G. Gagnon et Mary Beth Montcalm, Québec: au-delà de la Révolution tranquille. Traduit le l’anglais par Pierre Desruisseaux et révisé par les auteurs. Édition originale: Quebec Beyond the Quiet Revolution. Montréal, VLB Éditeur, La collection «Études québécoises», 1992, 333 pp.

  • Réjean Pelletier, “La Révolution tranquille”. Un article publié dans l’ouvrage sous la direction de Gérard Daigle et Guy Rocher, Le Québec en jeu. Comprendre les grands défis. Chapitre 21 (pp. 609 à 624). Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal, 1992, 812 pp.

  • Jacques ROUILLARD, “La mythique Révolution tranquille.” Un article publié dans le journal LE DEVOIR, Montréal, mardi le 28 septembre 2010, page A9 — idées.

  • Charles Côté, “Les faits saillants touchant les changements intervenus dans la société québécoise lors de la Révolution tranquille”. Un tableau comparatif sur les caractéristiques sociologiques du Québec avant et après la Révolution tranquille, (pas si tranquille que ça puisque, pour reprendre les paroles de Charles, elle a entraîné plus de 18,000 morts violentes, c'est-à-dire 18,000 suicides) extrait du livre de Charles Côté et Daniel Larouche, Radiographie d'une mort fine. Dimension sociale de la maladie au Québec. (pp. 166 à 168) Chicoutimi: Les Éditions JCL inc., 2000, 286 pages.

  • Dorval Brunelle, LES TROIS COLOMBES. ESSAI. Montréal: VLB Éditeur, 1985, 308 pp. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, bénévole, guide, Musée de La Pulperie, Chicoutimi.

  • Léon Dion, LA RÉVOLUTION DÉROUTÉE 1960-1976. Montréal: Les Éditions du Boréal, 1998, 324 pp. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, bénévole, guide, Musée La Pulperie, Chicoutimi.

  • Jean-Jacques Simard, La longue marche des technocrates. Montréal: Les Éditions coopératives Albert Saint-Martin, 1979, 200 pp. Collection Recherches et documents.

  • Marc-Adélard Tremblay, “Fernand Dumont: scientifique et homme de culture”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Simon Langlois et Yves Martin, L'horizon de la culture. Hommage à Fernand Dumont, pp. 505-508. Québec: Les Presses de l'Université Laval et l'Institut québécois de recherche sur la culture, 1995, 556 pp. [M Marc-Adélard Tremblay, anthropologue, retraité de l’enseignement de l’Université Laval, nous a accordé le 4 janvier 2004 son autorisation de diffuser électroniquement toutes ses oeuvres.]

  • Léon Bernier, [sociologue, chercheur à l’INRS - Culture et société], “Fernand Dumont, penseur de la modernité”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Simon Langlois et Yves Martin, L'horizon de la culture. Hommage à Fernand Dumont, pp. 85-92. Québec : Les Presses de l'Université Laval et l'Institut québécois de recherche sur la culture, 1995, 556 pp. [Autorisation accordée par M. Léon Bernier le 29 septembre 2004]

  • Claude Savary [professeur de philosophie, UQTR], “Du donné et de sa misère dans les théories de la culture”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Simon Langlois et Yves Martin, L'horizon de la culture. Hommage à Fernand Dumont, pp. 123-150. Québec : Les Presses de l'Université Laval et l'Institut québécois de recherche sur la culture, 1995, 556 pp. [Autorisation accordée par le professeur Claude Savary le 5 novembre 2004].

  • Maurice Lagueux, philosophe, Université de Montréal, “Historiographie, philosophie de l'histoire et idéologie. À propos d'un texte de Fernand Dumont”. (1995) Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Simon Langlois et Yves Martin, L'horizon de la culture. Hommage à Fernand Dumont, pp. 95-108. Québec: Les Presses de l'Université Laval et l'Institut québécois de recherche sur la culture, 1995, 556 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 12 août 2004.]

  • Maurice Lagueux, “La phénoménologie économique de Fernand Dumont.” Un article publié dans la revue DIALOGUE, vol. X, no 1, 1971, pp. 124-133. [Autorisation accordée le 28 septembre 2010.]

  • Jacques Grand’Maison (1931 -), “Un guide spirituel discret”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Simon Langlois et Yves Martin, L'horizon de la culture. Hommage à Fernand Dumont, pp. 513-520. Québec : Les Presses de l'Université Laval et l'Institut québécois de recherche sur la culture, 1995, 556 pp.

  • Marcel Fournier, “Fernand Dumont, le savant et le citoyen”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Simon Langlois et Yves Martin, L'horizon de la culture. Hommage à Fernand Dumont, pp. 501-504. Québec: Les Presses de l'Université Laval et l'Institut québécois de recherche sur la culture, 1995, 556 pp. [Autorisation accordée par l’auteur le 12 décembre 2002]


Revenir à l'auteur: Fernand Dumont, sociologue, Université Laval Dernière mise à jour de cette page le mercredi 10 août 2016 9:22
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref