RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Idéologies au Canada français 1930-1939. (1978)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Fernand Dumont, Jean Hamelin et Jean-Paul Montminy, Idéologies au Canada français 1930-1939. Québec: Les Presses de l'Université Laval, 1978, 361 pp. Collection Histoire et sociologie de la culture, no 11. Une édition numérique réalisée par Réjeanne Toussaint, Chomedey, Laval, Québec. [Autorisation formelle accordée le 7 décembre 2009, par le directeur général des Presses de l’Université Laval, M. Denis DION, de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Avant-propos


EN 1971, les travaux du premier ouvrage portant sur les Idéologies au Canada français (1850-1900) avaient conclu à l'apparition d'idéologies qui, pendant près d'un siècle, devaient justifier et idéaliser le Québec traditionnel. En 1974, le deuxième ouvrage (1900-1929) avait montré que le retard accusé des mentalités devait empêcher la collectivité québécoise de s'adapter à l'urbanisation et à ses conséquences.

Le présent volume traite de la Crise (1930-1939). Pour les survivants de l'époque, la grande crise est un mauvais rêve. Pour l'historien et le sociologue d'aujourd'hui, ces années noires sont un révélateur qui fait apparaître dans la trame de notre histoire l'image d'un Québec qui n'est plus celui de Maria Chapdelaine, mais celui dans lequel se débattaient, déjà en 1880, Jos. Beef et les pauvres bougres du quartier Saint-Henri, à Montréal. Aucune brisure donc avec le passé, mais la projection brutale dans la conscience des Québécois d'une situation qui se modifiait avec la venue de l'industrialisation, des machines aratoires sur les fermes.

Aux problèmes socio-économiques issus de la Crise, nombreux sont ceux qui cherchent des réponses dans une critique de l'État. Qu'ils soient conservateurs ou radicaux, tous ont un petit air de famille.

Qu'ont-elles donc en commun ces voix qui contestent les pouvoirs ? Une origine : elles sont les rationalisations des élites et des notables. Un ennemi : l'éthique protestante aux visages multiformes (la richesse, les trusts, etc.). Un objectif : reconstruire un ordre social qui garderait sa gouverne hors de l'État. Une angoisse : la perte d'un statut social. Une tonalité : un nationalisme défensif. Enfin, une caution : un ou des courants idéologiques européens. À partir de là, comme en témoignent les études de ce volume, commencent les différences.

LES ÉDITEURS.



Retour au texte de l'auteur: Fernand Dumont, sociologue, Université Laval Dernière mise à jour de cette page le dimanche 13 mars 2011 17:57
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref