RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

QUESTIONS DE CULTURE, no 6, “La culture et l'âge. (1984)
Sommaire


Une édition électronique réalisée à partir du texte de la revue QUESTIONS DE CULTURE, no 6, “La culture et l'âge. Un numéro sous la direction de Fernand Dumont. Québec: Institut québécois de recherche sur la culture, 1984, 198 pp.

[19]

Questions de culture no 6

Sommaire

L’IMAGE DE L’AÏEUL

dans quelques romans québécois contemporains

Guy Boulizon

Le vieillard, l’aïeul, serait-il, pour le romancier (comme pour le peintre d’ailleurs), un « mauvais sujet » ? C’est, en tout cas, un sujet difficile; car la vieillesse, qui se vit, qui parfois s’analyse, se raconte rarement. Le romancier qui a atteint cet âge avancé doit prendre du recul pour mettre l’aïeul en situation ; cet aïeul, tantôt misérable, tantôt mythique, et qui pourtant reste un être de chair et de sang. Mais prendre du recul, pour l’écrivain âgé, c’est bien souvent la tombe... On reste surpris, agréablement surpris, devant l’audace de certains jeunes écrivains qui parlent de l’aïeul sans en avoir expérimenté les tourments et les joies. Et cependant les patriarches existent dans le roman québécois contemporain. Parfois omniprésents et possessifs, parfois perdus ou solitaires, il leur arrive de ressusciter à la rencontre d’un être plus jeune : moments privilégiés, que certains écrivains d’ici ont merveilleusement évoqués.

LES DYNAMISMES POSITIFS DU VIEILLISSEMENT

Gilbert Leclerc et Jacques Proulx

Vieillissement n’est pas fatalement synonyme de déclin ou de régression. Quand on fait le bilan de ce qui reste substantiellement intact malgré l’avance en âge, on reste étonné du résultat. Ayant défini le dynamisme positif comme « une capacité durable d’agir ou de réagir, d’ordre biologique, psychologique ou psychosocial, pouvant contribuer au maintien de l’autonomie, à l’épanouissement et au sentiment de dignité personnelle de la personne âgée », la présente recherche (qui n’en est encore qu’à l’étape préliminaire) explore dans deux directions à la fois : du côté de la littérature scientifique en gérontologie, en relevant tout ce qui peut s'apparenter à des dynamismes positifs, et du côté des expériences de vie, en interviewant une cinquantaine de personnes âgées de 60 à 75 ans. Il en ressort qu'il existe, de fait, des capacités pouvant contribuer au bon vieillissement et que la plupart d’entre elles ont été acquises à des âges antérieurs et se maintiennent de manière relativement stable jusqu’à un âge avancé, tandis que d’autres paraissent reliées au vieillissement lui-même et posent tout le problème de la spécificité de cette phase du développement humain.

[20]

ALEXIS OU LA RETRAITE À L’ÈRE DE L’ÉLECTRONIQUE

Germaine Normand

En présentant le personnage d’Alexis, dont le vécu suit le tracé des transformations de notre société, de l’agriculturisme au virage technologique, j'ai voulu montrer sa capacité d’autoformation culturelle à partir des moyens «d’instruction» mis à sa disposition. L’intérêt envers les connaissances, qu’elles viennent du milieu du travail, du milieu social, du milieu d’informations institutionnalisées ou même du milieu de la nature, s'il est amorcé à l'école primaire, peut assurer à celui qui le possède le plaisir de lire, d’entendre, de comprendre, de voir et surtout de dire. Les conversations deviennent le lieu d’échange des biens (école-expérience) et se transforment en loisir utile pour permettre la découverte de soi et de l’autre.

UNE CULTURE QUI A DE L’ÂGE : LA CULTURE PAYSANNE

Germain Lemieux

Certaines définitions de «culture» semblent faire état seulement des gens instruits. Par contre, des peuples analphabètes ont parfois développé une culture très avancée. Il est donc à propos de placer l’élément essentiel du terme « culture » en dehors des livres. Pour nous, la culture paysanne a pour élément fondamental la créativité. Dans le domaine linguistique, nos paysans ont pu adapter la vieille langue française aux réalités canadiennes et, souvent, créer de nouveaux mots. Ils ont bel et bien créé une culture canadienne-française en préservant la chanson, le récit du passé, souvent en l’améliorant, en lui donnant une allure plus adaptée au milieu. Ils ont multiplié les versions de contes, de légendes, de chansons, de mélodies de danses... Bref, ils ont constitué un mode de vie bien à nous.

IMPACT DE LA GÉRONTOLOGIE SUR LA CULTURE

Nicolas Zay

La culture est une variable qui se répercute sur le processus de vieillissement, sujet d’étude de la gérontologie, mais le vieillissement de la population, à son tour, n’est pas sans laisser sa marque sur l'évolution de la culture. A un aperçu des déterminants du développement de la gérontologie succède un examen de quatre aspects de l’impact de celle-ci sur la culture, à savoir la transformation des mentalités à l’égard de la vieillesse, l’évolution de la technologie socio- médicale, l’amélioration des conditions de vie de la population âgée et le développement de la conscience de groupe chez les aînés. C’est par le biais de la recherche que la gérontologie contribue le plus et le mieux au progrès culturel.

[21]

LA TRANSMISSION DE LA CULTURE PAR LES FEMMES

Madeleine Ferron

Réflexion personnelle plus que recherche scientifique, cet article se veut le témoignage du savoir-être et du savoir-faire des femmes, telles qu'observées dans le milieu rural. Les auteurs y sont cités sans références comme des témoins additionnels pour rendre justice à ces générations oubliées du monde féminin.

UNE NOUVELLE MODE DU TROISIÈME ÂGE

(ou la préparation au néant culturel)

Hubert de Ravinel

La notion de troisième âge est extrêmement hétérogène. Elle recouvre plusieurs catégories de personnes âgées, dont certaines sont acceptées et reconnues comme utiles à la société alors que les autres, plus âgées, moins mobiles et plus discrètes, sont considérées comme un fardeau. Une constatation s'impose : le troisième âge est mal parti, car il est en général façonné à partir d’une conception activiste de l'existence fondée sur la performance et la compétition. Il faut donc s'attaquer aux stéréotypes qui défigurent le troisième âge et l’empêchent d’accepter lucidement la vieillesse comme une étape bien vivante de l’existence, avec ses inconvénients mais aussi ses joies. Il faut en outre accepter que mobilité et efficacité ne soient plus les critères d’une vie réussie.

LE PASSÉ RELIGIEUX AU QUÉBEC

Lucien Campeau

Aspect de la culture, la piété subit l’influence des origines, du milieu, de l’histoire. La nôtre est chrétienne, catholique, française et d’ancien régime. Au début de la colonie, elle apparaît comme une extension de la vitalité spirituelle française, avec une forte tonalité missionnaire. Climat d’une paroisse vivante, solidement établie par deux évêques fondateurs, on en voit les fruits caractéristiques au XIXe siècle. Ses deux foyers principaux sont la famille et l'église paroissiale. Elle laisse une impression profonde chez les enfants, suit les adultes au cours de la vie, pacifie et approfondit le vieillard. Elle est pratique plus que mystique, féconde en sentiments et en œuvres charitables, habile à se nourrir de la substance des dévotions du temps.

[22]

MÉMOIRE D’UNE ÉPOQUE

Une contribution à la recherche scientifique

Gabrielle Lachance

Dans une société vieillissante, les questions relatives aux personnes âgées revêtent un intérêt particulier, non seulement pour les gouvernements qui doivent définir de nouvelles politiques de bien-être, mais également pour les chercheurs en sciences humaines et sociales, qui ont à expliquer les phénomènes reliés à cette situation ou en découlant. Aujourd’hui, quantité de personnes âgées jouissent de longues années de retraite active. L’Institut québécois de recherche sur la culture a considéré la richesse d'un apport de ce groupe social. C’est pourquoi il a lancé le concours «Mémoire d’une époque», une activité à caractère populaire, dont le but est de recueillir des récits de vie en vue de constituer un fonds d’archives orales au Québec. L'instrument de recherche ainsi constitué est riche en informations de tous genres, grâce surtout à la méthode utilisée.

MANIÈRES DE VIVRE, MANIÈRES DE DIRE

Réseau social et sociabilité quotidienne des personnes âgées au Québec

Ellen Corin

L'intégration sociale des personnes âgées a trop souvent été étudiée de façon linéaire, sans que l'on dispose de moyens permettant de s’interroger sur la signification de données recueillies par un questionnaire. Les recherches rapportées ici se sont appuyées sur les concepts développés par l’analyse des réseaux sociaux. Les données sur les relations sociales ont été recueillies par quatre biais différents : des questions générales portant sur diverses catégories de relations informelles, des questions sur les comportements de la dernière semaine, des questions sur les relations sociales mobilisées en cas de difficulté ou de problème, des questions portant sur les personnes importantes. Notre hypothèse est que les réponses recueillies par chacun de ces biais renvoient à des niveaux distincts de l’intégration sociale des personnes et que les glissements observés entre les approches sont indicateurs de la dynamique de l’intégration sociale des personnes âgées. Nous avons aussi voulu contextualiser les données recueillies, en examinant la manière dont le milieu de vie influence les formes de sociabilité privilégiées par les personnes et en interprétant ces données à partir de la notion de « stratégies sociales d’existence ».



Retour au texte de l'auteur: Fernand Dumont, sociologue, Université Laval Dernière mise à jour de cette page le mardi 18 avril 2017 9:15
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref