RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jacques Dofny et Paul Bernard, Le syndicalisme au Québec: Structure et mouvement. (1968)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jacques Dofny et Paul Bernard, Le syndicalisme au Québec: Structure et mouvement. Imprimeur de la Reine pour le Canada, Ottawa, décembre 1968, 117 pp. Équipe spécialisée en relation de travail sous l’égide du bureau du Conseil privé. Une édition numérique réalisée par notre inlassable bénévole qui fait un travail exceptionnel, Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'école polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'épouse de M. Dofny le 29 décembre 2003].

[v]

Avant-propos

Cet ouvrage est une comparaison et une explication des structures des deux grandes organisations syndicales ouvrières du Québec, la Fédération des Travailleurs du Québec et la Confédération des Syndicats nationaux. Prenant appui sur deux monographies réalisées pour l'Équipe spécialisée en relations de travail du gouvernement du Canada [1], il s'attaquera principalement au problème des différences et ressemblances entre deux organisations aux origines dissemblables mais accomplissant des tâches analogues dans une même société. Dans cette perspective, notre effort portera sur l'élaboration d'un modèle théorique rendant compte de l'interaction entre les structures syndicales elles-mêmes, et entre celles-ci et la société globale.

À côté de l'apport des spécialistes en relations industrielles et en économie, analysant les phénomènes en termes de relations entre groupes, ou déterminant les apports économiques respectifs de ces groupes, les sociologues s'efforcent d'expliquer ces relations et ces contributions comme des conséquences des orientations à l'action des partenaires. Cela suppose que l'on réussisse à déterminer les actions, les groupements, les valeurs, les mouvements qui dans certaines conjonctures exercent une influence telle qu'ils entraînent des modifications dans les structures des organisations.

Comprendre le syndicalisme québécois, suppose qu'on le situe dans un modèle général qui non seulement intègre les différents types de syndicalismes, mais encore qui explique leur action dynamique, le passage d’une [vi] union ou d'un syndicat d'un type à l'autre, les conflits, les tensions, les différentes idéologies au sein d'une même centrale, les phases de l'évolution historique d'un syndicat, et l'équilibre instable que représentent les résolutions d'un congrès et sur lequel repose leur fonctionnement quotidien. Dans les limites de cet ouvrage, l'attention a été portée non pas sur l'analyse interne et détaillée de ces équilibres internes, mais plutôt sur les problèmes que la société pose à ces organisations et que celles-ci doivent résoudre. Bien qu'un modèle général soit indispensable pour situer toute position ou idéologie que peut soutenir une organisation dans l'action, il n'en faut pas moins souligner que les relations industrielles et par conséquent l'action syndicale se situent essentiellement au plan économique en Amérique du Nord, avec toutefois ce que certains auteurs appellent des parenthèses historiques et d'autres des germes d'action politique. À considérer le Québec en particulier, l'accent politique paraît toutefois plus marqué que dans beaucoup d'autres régions de l’Amérique du Nord ; d'où l'attention que nous y avons portée.

Les auteurs tiennent à remercier les responsables syndicaux qu'ils ont rencontrés à l'occasion de cette recherche. Ils expriment aussi leurs remerciements à André St-Amand, qui a collaboré étroitement à la première phase de la recherche, et à Hélène David, dont les critiques furent éclairantes.

J. Dofny et P. Bernard


[1] L'une de ces monographies est publiée simultanément et dans la même collection que cet ouvrage. Voir : P. Bernard, Les structures et les pouvoirs de la Fédération des Travailleurs du Québec.


Retour au texte de l'auteur: Jacques Dofny, sociologue, Université de Montréal (1923-1994) Dernière mise à jour de cette page le dimanche 17 août 2014 15:58
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref