RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »
. .  .  .  . 
Pierrette Paule Désy (éditeur), Trente ans de captivité chez les Indiens Ojibwa. (1983)
Notice biographique du Dr Edwin James

Une édition électronique réalisée à partir du livre de Pierrette Paule Désy (éditeur), Trente ans de captivité chez les Indiens Ojibwa. Récit de John Tanner recueilli par le docteur Edwin James. Présentation, traduction, bibliographie et analyse ethnohistorique. Paris: Payot, 1983, xxiv + 310 pp. Collection: Bibliothèque Historique. Une édition numérique réalisée conjointement par Jean-Marie Tremblay et Marcelle Bergeron, bénévoles. [Avec l'autorisation formelle de l'auteure accordée le 3 septembre 2007.]

Notice biographique
du Dr Edwin James

Né le 27 août 1797 dans le Vermont, Edwin James se spécialise très tôt dans les études de géologie, de botanique et de médecine. En 1820, il fait partie de l'expédition du major Stephen Long dont le but est d'explorer les Rocheuses. Il consigne le récit de cette expédition dans un livre intitulé Account of an Expedition from Pittsburgh to the Rocky Mountains Performed in the Years 1819 and '20 (2 vol. et atlas, Philadelphie, 1822-1823). Les arguments scientifiques et humains dont se sert James pour décrire le « Grand Désert américain » serviront pendant plusieurs années la cause des politiciens qui désirent empêcher la colonisation vers l'ouest. La description des tribus indiennes inspirera le romancier Fenimore Cooper entre autres. En 1823, James est nommé assistant-chirurgien dans l'armée américaine. Stationné à Prairie-du-Chien et ensuite à Mackinac, il rencontre John Tanner. Il s'intéresse déjà aux langues et perfectionne l'ojibwa, ce qui lui permet de recueillir le récit de la bouche de l'ancien captif. Il offre sa démission de l'armée en 1833 et devient pendant un temps sous-agent des Affaires indiennes auprès des Pottawatomi au Nebraska. Puis il termine ses jours dans une ferme isolée de Rockspring, Iowa, où il se dévoue ardemment à la cause de l'abolitionnisme. Il meurt le 23 octobre 1861 à l'âge de 64 ans. (P.D.).

 

Cf. Dictionary of American Biography, edited by Dumas Malon, vol. IX, Charles Scribner's Son, New York, 1932.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 17 mai 2008 11:24
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref