RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Femmes, famille et travail: enjeux et défis de la conciliation” (1994)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Francine Descarries et Christine Corbeil, “Femmes, famille et travail: enjeux et défis de la conciliation”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Gilles Pronovost, Comprendre la famille. Actes du 2e Symposium québécois de recherche sur la famille, pp. 173-192. Québec : Les Presses de l'Université du Québec, 1994, 462 pp. [Avec l'autorisation de l'auteure accordée le 24 juillet 2006 de diffuser cet article dans Les Classiques des sciences sociales.]

Introduction

Considérant que la responsabilité de la conciliation entre les réalités professionnelles et les réalités familiales demeure encore largement « une affaire de femmes », au cours des deux dernières années, nous avons mené une enquête par questionnaire auprès de mères en emploi dans la région montréalaise pour les interroger tant sur leur vécu maternel et familial que sur leur expérience de travailleuse. Cet article est l'occasion d'en présenter pour la première fois certains résultats. 

Lors de cette enquête, nous avons rejoint 493 mères en emploi, de statuts professionnel et familial divers, oeuvrant au sein de deux milieux organisationnels distincts, soit une institution d'enseignement supérieur dont l'environnement de travail est relativement souple et bien protégé, et une grande institution financière qui regroupe, dans un cadre relativement plus rigide, une plus forte proportion d'employées de bureau. Deux tiers des effectifs de l'échantillon proviennent de la première institution, l'autre tiers de la seconde. Les taux de réponse obtenus de part et d'autre permettent de conclure à la représentativité de l'échantillon par rapport aux deux milieux de travail concernés. Certes, pour des raisons liées aux caractéristiques mêmes de la population sous étude, il ne saurait être question de généraliser les résultats obtenus à toute les mères en emploi au Québec, mais ces derniers sont certainement indicatifs de tendances importantes. 

Les informatrices ont complété un questionnaire écrit qui comportait plus de cent questions et sous-questions, fermées, semi-ouvertes et ouvertes [1]. La majorité d'entre elles concernaient toutes les informatrices quel que soit leur statut familial, alors qu'une section du questionnaire était réservée aux informatrices en situation de monoparentalité au moment de l'enquête ou qui avaient déjà connu une telle situation. Les caractéristiques familiales et professionnelles des informatrices, de même que leurs pratiques et leurs attitudes par rapport à la double tâche et à leur vécu maternel, familial et professionnel étaient parmi les principaux aspects abordés dans le questionnaire. Une autre dimension importante, traitée dans le questionnaire, concernait plus particulièrement les besoins et les attentes des répondantes à l'égard du conjoint, de l'employeur et de l'État pour faciliter l'interface entre le travail et la famille. Globalement, le choix des questions a été opéré en fonction du principal axe de la recherche, soit les incitations, les contraintes et les enjeux de la conciliation famille - travail pour les mères actuellement en emploi. 

Pour bien inscrire notre communication dans le thème du symposium : Comprendre la Famille, nous avons choisi de limiter notre propos à deux dimensions particulières de nos résultats de recherche. La première concerne les modalités actuelles du partage des tâches entre les conjoints au sein de la famille. Il s'agit d'un aspect de la réalité familiale des mères-travailleuses sur lequel circule de nombreuses interprétations et spéculations. Tout en nous permettant de prendre contact de façon tangible avec la façon dont les femmes gèrent leur insertion dans les sphères domestique et professionnelle, la reconstitution des budgets-temps des informatrices et de leur conjoint, quand elles en ont un, s'avère une donnée précieuse pour alimenter la réflexion sur les pratiques familiales actuelles. La deuxième dimension pose plus particulièrement la question du rapport des femmes à leur double identité de mère et de travailleuse. À travers certaines opinions et pratiques des mères en emploi, nous démontrerons combien leur rapport à la famille et au rôle maternel est imprègne par leur expérience sur le marché du travail. Ceci nous amenant à postuler que dans l'avenir notre façon de penser la famille et ses besoins devra tenir compte du recouvrement qui s'opère inévitablement dans le contexte actuel entre les sphères professionnelle et familiale, et cela pour les parents des deux sexes. Avant d'entreprendre la discussion, il y a lieu de présenter quelques informations sur les caractéristiques principales des informatrices.


[1] Les informatrices ont estimé à environ deux heures le temps requis pour compléter le questionnaire.



Retour au texte de l'auteure: Francine Descarries, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le lundi 31 décembre 2007 8:53
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref