RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Sélection de citations. Sous le soleil de la pitié (1965)
Présentation


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean-Paul Desbiens, Sélection de citations. Sous le soleil de la pitié (1965). Une présentation et une sélection de Laurent Potvin, frère mariste, Château-Richer, Qc. Chicoutimi: Les Classiques des sciences sociales, avril 2009, 42 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 20 janvier 2005 de diffuser la totalité de ses publications.]

Présentation

Par Laurent Potvin,
frère mariste, avril 2009.

Le 28 juillet 2006, à l’occasion du décès de Jean Jean-paul Desbiens,  M. André Gaulin publiait dans Le Devoir un article remarquable  intitulé « Le frère Untel ou l’anonymat d’un collectif. » Cet hommage, il l’adressait à « un humble frère comme tant d’autre», au «Desbiens des Insolences, qui écrit dans Sous le soleil de la pitié (1965) des pages chrétiennes admirables parmi les peu nombreuses écrites dans ce pays dit catholique, pages aussi peu citées que les admirables Croquis laurentiens de Marie-Victorin alors très proche de Pascal (dans Anticosti, par exemple), ce fonceur, cet homme un peu carré. »

Les recherches que vous pouvez effectuer sur Internet afin d’y consulter les sites qui présentent des citations d’auteurs seront peu fructueuses quand vous en demanderez qui concernent Jean-Paul Desbiens, philosophe, écrivain,  journaliste. Vos récoltes  plutôt  minces porteront surtout sur la langue française.   Cinquante ans  bientôt après la parution des Insolences du Frère Untel, un ouvrage au tirage record  de 150 000 exemplaires ; 45 ans après  la publication de Sous le soleil de la pitié ; après les éditions de plus de dix autres ouvrages de cet écrivain, polémiste, conférencier…comment se fait-il que nous trouvions sur Internet si peu de citations consignées dans ces centres ?

Par ailleurs, les lecteurs qui ont  parcouru Sous le soleil de la pitié ont  sans doute noté  que plusieurs passages remarquables de cet ouvrage méritaient d’être mis en évidence et d’être mieux connus du grand public. On vient donc d’extraire de ces pages un certain nombre de citations sélectionnées que nous vous présentons maintenant.  La découverte ou la redécouverte de ces pensées rédigées, pour la plus large partie, lors de « l’exil » de l’auteur en Suisse, sauront vous faire connaître la pertinence de la pensée de celui qui, alors âgé de  40 ans,  se trouvait au milieu de sa vie.

Malgré la rédaction rapide de ce genre de Mémoires que constitue Sous le soleil de la pitié, vous  noterez que  ces pensées sont ciselées soigneusement et que toutes vous sont livrées en confiance, comme à l’occasion d’une rencontre personnelle avec un auteur qui étale devant vous, dans une atmosphère de confidence,  tout  un pan de sa vie. Vous apprécierez aussi ses vues tempérées sur la liberté, son appréciation de l’amitié, son attachement aux valeurs sûres concernant l’homme, tout homme, son attachement marqué à des valeurs religieuses.

Vous noterez facilement l’insistance occasionnelle avec laquelle il signale son attachement à la lucidité, à la clarté. La science médicale, d’un commun accord,  souligne le haut degré de lucidité et de profondeur de vues  chez  les personnes souffrant ou ayant souffert de tuberculose. Ces deux aspects, lucidité et profondeur, ont marqué profondément par la suite toute la carrière comme l’action de Jean-Paul Desbiens.  Ils ont sans doute  joué un  rôle clef dans le choix de sa spécialisation en philosophie et dans ses deux travaux majeurs : thèse de licence sur le rôle du maître selon saint Thomas d’Aquin, et thèse de doctorat  -  mention summa cum laude - sur la philosophie  et la psychologie de l’intelligence d’après Jean Piaget. La première de ces deux thèses vient de paraître dans Les Classiques des sciences sociales. La seconde devrait  paraître sous peu.

Le style de l’auteur vous permettra de percevoir tout au long de la lecture de notre Sélection de citations l’influence marquée de celui qui fut son maître à penser et à écrire : Léon Bloy. Jean-Paul Desbiens a lu presque toutes les œuvres de ce vitupérateur incurable ! Et cette influence a conféré à son style une marque caractéristique dans le choix des idées comme dans l’emploi des mots !

La lecture de cette Sélection de citations vous plaira sans doute. Elle vous invitera peut-être à relire en entier  l’œuvre dont elle est tirée. Le présent recueil de courts passages  choisis  vous permettra, avec le minimum de consultation, de citer commodément, dans vos écrits comme dans vos discours, des points de vues personnels  de cet écrivain bien de chez nous qui, pendant plus de quarante ans, a tenu à écrire pour  « parler au monde », et qui, par la magie d’Internet, parle toujours au monde aujourd’hui.

Laurent Potvin, frère mariste, Château-Richer,

3 avril 2009

Les Classiques des sciences sociales


Retour au texte de l'auteur: Jean-Paul Desbiens, philosophe et essayiste Dernière mise à jour de cette page le dimanche 12 avril 2009 14:50
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref