RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

L'invention des Landes. L'État français et les territoires. (2008)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Dominique d'Antin de Vaillac, L'invention des Landes. L'État français et les territoires. Paris: L’Harmattan Éditeur, 2008, 301pp. Collection “Pouvoirs comparés” dirigée par Michel Berges, professeur des universités, agrégé de science politique, Université de Bordeaux IV Montesquieu. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par l'auteur et le directeur de la collection “Pouvoirs comparés”, Michel Bergès, respectivement 7 avril 2011 et le 5 mars 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]


[p. 5 à 8]

Table des matières

INTRODUCTION

Territoires symboliques et symbolique des terroirs

Déconstruire l’étatisation

La multitude des fictions identitaires

Remonter la chaîne identitaire depuis le local

Des landes imaginées et imaginaires

Des identités aux systèmes : quatre étapes dans la construction territoriale

LA TERRITORIALISATION
JURIDIQUE ET AGRONOMIQUE

Ressources et limites de la coutume agropastorale

La coutume usagère et ses fonctions sociales

Les droits forestiers
Le droit de pêche dans les étangs
Les droits de pacage dans les lettes
L’économie familiale en système agropastoral
L’organisation communautaire

L’arbitrage institutionnel
Interventions seigneuriales et crise du pouvoir local
L’appropriation privée en conflit avec les privilèges collectifs
La consolidation juridique du système traditionnel 70

La surrection singulière de l’administration (XVIIe-XIXe siècle)

L’impuissance de la société locale devant l’envahissement des sables
L’envahissement des zones habitées
L’inondation des zones habitées
L’anéantissement partiel de la forêt usagère de Biscarrosse
L’émergence du pouvoir administratif
La fabrication d’un « projet national landais »
Rivalités et installation des administrations techniques
La soumission des pouvoirs locaux

Des idéologies nouvelles de justification de l’étatisme

L’imperium administratif
Les procédés d’intervention
Les résultats
L’illusion du syllogisme
La volonté du contrôle par le compte rendu
L’administration livrée à elle-même
Le principe de prééminence
Le principe de monopole
Le principe d’impérialisme
L’incertitude du statut juridique des espaces plantés
La propriété des dunes avant l’intervention de l’État
Les droits reconnus à l’État dans le cadre de son intervention

La tentative coloniale imaginaire
Le contenu du projet colonial
Le contenu agronomique
La faillite des systèmes mis en place

LA TERRITORIALISATION POLITIQUE

Une Révolution éloignée des landes de Gascogne

La scène citadine
La présence physique d’autorités institutionnelles
La formation d’une classe politique
Concurrence dans la mise en place des fonctions administratives
 
La scène rurale traditionnelle : la Chalosse
La résistance à l’ordre révolutionnaire
La consolidation des structures traditionnelles
La production notabiliaire
Les notables de structure
Les notables de régime

Les landes préforestières
Le succès du principe d’administration locale
La révolution par le droit de propriété
De l’usage commun à la propriété communale
De la propriété communale à la propriété individuelle
Une élite introuvable

La représentation problématique des landes de Gascogne

L’hypothèque institutionnelle : le département des Landes
L’espace des Landes livré à des enjeux périphériques
La question préalable de l’identité des Landes de Gascogne, posée, mais rapidement abandonnée
La création du département des « Landes »

La représentation culturelle : la société d’agriculture du département des Landes

Le dénouement radical : le changement par la loi et par les communications
Les contraintes naturelles et les moyens de les surmonter
Des moyens gradués pour l’adhésion sociale et politique
L’examen parlementaire
Les infrastructures routières et ferrées

LA TERRITORIALISATION ÉCONOMIQUE

Un espace artificiel : le système forestier

L’autonomie de principe de la forêt
La forêt conservée ou créée, enjeu social et politique
La politisation de la réalité forestière

La construction administrative de la forêt contemporaine
L’objet forestier d’utilité technocratique : le cas espagnol
Les avatars d’une « forêt institutionnelle »
Une forêt coupée de liens sociaux
Un objet forestier composite : le massif de Gascogne

L’utilisation politico-idéologique de la territorialisation économique de la forêt

La transformation d’une utilité provisoire en symboles durables : le gemmage
La transposition conflictuelle d’un mode d’exploitation agricole à une réalité industrielle
La transposition politique : symbolisme social et construction d’un appareil partisan

L’exploitation de la puissance onirique de la forêt

L’identité trompeuse des Landes : de la forêt économique aux habitats naturels

« La forêt économique » : discours tactique ou réalité diluée ?
La forêt désertée au profit des agglomérations

LA TERRITORIALISATION SYMBOLIQUE

Les étapes de la normalisation culturelle

L’identité landaise périmée

Un retournement de l’histoire : la forêt dévastée, humiliée par l’État



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 23 mars 2012 12:43
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref