RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Maurice Cusson, “Les homicides” (2003)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Maurice Cusson, Nathalie Beaulieu et Fabienne Cusson, “Les homicides”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Marc Leblanc, Marc Ouimet et Denis Szabo, Traité de criminologie empirique, 3e édition, chapitre 9, pp. 281-331. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 2003, 779 pp. Collection: Paramètres.

Introduction

La transparence de l'homicide contraste avec l'opacité de la plupart des crimes. Car la mort violente d'un être humain passe difficilement inaperçue ; elle fait l'objet d'une enquête policière approfondie ; la plupart des meurtriers sont identifiés ; les affaires d'homicide sont compilées systématiquement ; ce crime fait l'objet de travaux abondants. 

Le dictionnaire et le Code criminel s'entendent pour définir l'homicide comme Faction de tuer un être humain. Le présent chapitre porte sur l'homicide coupable, à savoir le meurtre ou l'homicide involontaire coupable. Le criminologue ne se posant pas les mêmes questions que le juriste, la distinction entre meurtre et homicide n'aura pas ici l'importance que ce dernier lui accorde. 

La fiabilité et l'étendue de nos connaissances sur l'homicide ouvrent de vastes perspectives à qui veut traiter du sujet. Il lui est loisible d'examiner de près le déroulement des affrontements mortels ; de se pencher sur les caractéristiques des meurtriers et de leurs victimes ; de décrire les divers types d'homicide ; de se situer sur le registre de la criminologie comparée et d'étudier les variations de l'homicide dans le temps et l'espace. Nous avons choisi de traiter de tous ces aspects. 

Le chapitre sera divisé en quatre parties. La première offrira au lecteur une synthèse raisonnée des connaissances sur l'homicide et sur les violences criminelles pertinentes dans le but de rendre intelligible la dynamique des conflits qui se soldent par une mort violente. La deuxième portera sur les caractéristiques des meurtriers et des victimes, principalement sur celles qui permettent de comprendre pourquoi certaines personnes tuent et pourquoi d'autres sont tuées. La troisième partie distingue six types d'homicides, les décrit et fait ressortir les particularités de chacun. La quatrième et dernière partie sera consacrée aux taux d'homicides. Elle décrira comment et pourquoi la fréquence de ce crime a évolué au Québec au cours des 40 dernières années. Elle comparera le niveau des homicides du Québec à celui des autres peuples et proposera une explication de la relative rareté de l'homicide ici.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le jeudi 10 août 2006 17:46
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref