RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Maurice CUSSON, DÉLINQUANTS POURQUOI ? (1989)
Bibliographie


ne édition électronique réalisée à partir du livre de Maurice CUSSON, DÉLINQUANTS POURQUOI ? Montréal: Bibliothèque québécoise inc, 1995, nouvelle édition, 295 pp. 1re édition, 1989, Hurtubise HMH, Montréal. [L’auteur nous a accordé le 31 mars 2014 son autorisation de diffuser électroniquement cet article dans Les Classiques des sciences sociales.]

[281]

DÉLINQUANTS POURQUOI ?

Bibliographie

AKERS, R., KROHN, M., LANZA-KADUCE, L. and RADOSEVICH, M. (1979). « Social learning and behaviour : a specific test of a general theory ». American Sociological Review. Vol. 44, p. 636-655.

ALGAN, A. (1970). « Les conduites délinquantes des jeunes. Études descriptive et différentielle ». Annales de Vaucresson, no 8, p. 116-180.

ALGAN, A., MAZEROL, M., HENRY, M. et SELOSSE, J. (1965). Vols et voleurs de véhicules à moteur. Paris : Cujas (Centre de formation et de recherche de l'éducation surveillée - Vaucresson).

AUROUSSEAU, D., LABORDE, M. (1976). Parole de bandits. Paris : Seuil.

BACHMAN, J., O'MALLEY, P. and JOHNSTON, J. (1978). Adolescence to Adulthood, Change and Stability in the Lives of Young Men. Ann Arbor, Michigan : Institute for Social Research, University of Michigan.

BAECHLER, J. (1975). Les suicides. Paris : Calmann-Lévy.

BAECHLER, J. (1976). Qu'est-ce que l'idéologie ? Paris Gallimard.

[282]

BAECHLER, 3. (1979). Le pouvoir pur. Paris : Calmann-Lévy.

BANDURA, A. (1969). Principles of Behaviour Modification. New York : Holt, Rinehart and Winston.

BANDURA, A. (1973). Aggression, a social learning analysis. Englewood Cliffs, N.J. : Prentice-Hall.

BARIL, M. (1977). L'image de la violence au Québec. Montréal : Centre international de criminologie comparée. Université de Montréal.

BARIL, M. (1978). New Directions in Victim Research : Victim's Perceptions of Crime and the Criminal Justice System. Cambridge : University of Cambridge.

BARIL, M. (1979). « Ils n'ont plus la liberté ; réactions à la victimisation et ses conséquences ». Criminologie. Vol. 8, no 1, p. 94-103.

BARIL, M., Grenier, H., Manseau, H. Les Petits Commerçants victimes de vol à main armée : Enquête de justice. Montréal : Centre international de criminologie comparée.

BECCARIA (1764). Des délits et des peines. Genève : Librairie Droz (1965).

BELSON, W.A. (1975). Juvenile Theft : the Causal Factors. London : Harper and Row.

BERKOWITZ, L. (1962). Agression : A Social Psychological Analysis. New York : McGraw-Hill.

BIRON, L. (1977). Les Modalités de l'engagement et la Délinquance. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile. Université de Montréal.

BIRON, L. (1979). Présentation des nouvelles échelles de personnalité, document de travail. Montréal Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile.

BIRON, L., CAPLAN, A., LEBLANC, M. (1975). La Construction de l'échantillon, la Cueillette des [283] données et leur Préparation. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, Université de Montréal.

BORDUA, D.J. (1961). « Delinquent Subcultures : Sociological Interpretations of Gang Delinquency ». The Annals of the American Academy of Political and Social Science (no 338, p. 120-136).

BRALY, M. (1976). False Starts : A Memoir of San Quentin and Other Prison. Boston : Little Brown.

BRANNON, W.T. (as told to) (1948). « Yellow Kid » Weil, The Autobiography of America's Master Swindler Chicago : Ziff-Davis.

BRILLON, Y. (1978). Le Phénomène criminel et la Réaction sociale au crime en Afrique noire. Montréal : Ècole de criminologie, Université de Montréal.

BROWN, C. (1965). Manchild in the Promised Land. New York : Macmillan.

BUSS, A.H. (1978). Psychology : Behaviour in Perspective. New York : John Wiley.

CAILLOIS, R. (1958). Les Jeux et les Hommes. Paris : Gallimard, « Idées ».

CAPLAN, A. (1978). A Formal Statement and Extension of Hirshi's Theory of Social Control. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, Université de Montréal.

CARON, R. (1978), Matricule 9033. Montréal : Beauchemin (Traduction française de Go Boy  ! Mc Graw-Hill Ryerston).

CARR, J. (1975). Bad - The Autobiography of James Carr. New York : Dell. Publ. by Herman Graf.

CENTRE DE FORMATION ET DE RECHERCHE DE L'ÉDUCATION SURVEILLÉE (1963). 500 jeunes délinquants. Vaucresson : C.F.R.E.S.

[284]

CHESSMAN, C. (1954). Cellule 2455, couloir de la mort. Paris : Presses de la Cité.

CHEVALIER, L. (1958). Classes laborieuses et classes dangereuses. Paris : Plon.

CHIRICOS, T.G. et al. (1977). Deterrence of Delinquency. Final report, Tallahassee, Florida : The Florida State University. School of Criminology.

CHIROL, Y. (1971). « Analyse typologicale des conduites délinquantes ». Annales de Vaucresson, no 9, pp. 11-108.

CHOQUETTE, J. (1975). La Justice contemporaine. Québec : Éditeur officiel du Québec.

CLOWARD, R. and OHLIN, L. (1960). Delinquency and Opportunity. New York : The Free Press.

COCTEAU, J. (1925). Les Enfants terribles. Paris Grasset (édition de 1961 : Le livre de poche).

COHEN, Albert K. (1955). Delinquent Boys. Glencoe : The Free Press.

CONKLIN, J.E. (1975). The Impact of Crime. New York Macmillan.

COTÉ, G., LEBLANC, M., BAYREUTHER, J. (1978). L'Adolescent montréalais de 14 à 18 ans : aspects de sa personnalité. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, Université de Montréal.

COTTLE, T.J. and KLINBERG, S.L. (1974). The Present of Things Future. New York : The Free Press.

CROZIER. M. (1963). Le Phénomène bureaucratique. Paris : Seuil.

CROZIER, M. et FRIEDBERG (1977). L'Acteur et le Système. Paris : Seuil.

CSIKZENMIHALYI, M. and LARSON, R. (1978). « Intrinsic Rewards in School Crime ». Crime and Delinquency. Vol. 24, no 3, p. 322-355.

[285]

DEBUYST, C. (1960). Criminels et valeurs vécues. Louvain : Publications universitaires.

DEBUYST, C. (1977). « Le Concept de dangerosité et un de ses éléments constitutifs : la personnalité ». Déviance et Société. Vol. 1, no 4, p. 363-388.

DEBUYST, C. (1978). « L'Étiologie envisagée dans le cadre des études cliniques ». Lisbonne : 8e Congrès international de criminologie.

DEBUYST, C. et JOOS, J. (1971). L'Enfant et l'Adolescent voleur. Bruxelles : Charles Dessart.

DE GREEFF, E. (1942). Amour et crime d'amour. Réédition : Bruxelles, Dessart, 1973.

DE GREEFF, E. (1945). Notre destinée et nos instincts. Paris : Plon.

DE GREEFF, E. (1950). « Criminogénèse ». Actes du Me congrès international de criminologie. Paris : Presses universitaires de France, pp. 267-306.

DOLLARD, J., DOOB, L.W., MILLER, N.E., MOWRER, O.H., and SEARS, R.R. (1939), Frustration and Aggression. New Haven : Yale University Press.

DURKHEIM, E. (1893). De la division du travail social. Paris : P.U.F. (7e édition : 1960).

ECKHOFF, T. (1974). Justice. Its Determinants in Social Interaction. Rotterdam : Rotterdam University Press.

EDWARDS, P. (1958). « Hard and soft determinism », in Hook, S. [ed.] Determinism and Freedom in the Age of Modern Science. New York : Collier Books, p. 117-125.

ÉLIE, D. (1979). L'Homicide à Montréal. Montréal : École de criminologie, Université de Montréal.

ELLENBERGER, H. (1954). « Relations psychologiques entre le criminel et la victime ». Revue internationale de criminologie et de police technique. [286] Vol. VIII, no 1, p. 107-121.

ELLENBERGER, H. (1974). À la découverte de l'inconscient : Histoire de la psychiatrie dynamique. Villeurbanne : Simep.

ELLIOTT, D.S. and AGETON, S.S. (1980). « Reconciling race and class differences in self-reported and official estimates of delinquency ». American Sociological Review. Vol. 45, p. 95-100.

ELMHORN, K. (1965). « Study in self-reported delinquency among school children in Stockholm », in Christiansen K. O. [ed.] Scandinavian Studies in Criminology. No 1, p. 117-146, London, Tavistock.

EMPEY, L.T. (1978). American Delinquency : Its Meaning and Construction. Homewood, Illinois : The Dorsey Press.

EMPEY, L.T., LUBECK, S. G. (1971). Explaining Delinquency. Toronto : D. C. Heath Lexinton Books.

ERIKSON, K. (1966). Wayward Puritains. New York : Wiley.

ERICKSON, M.L., EWEY, L.T. (1963). « Court records, undetected delinquency and decision making ». Journal of Criminal Law Criminology and Police Science. No 54, 456-469.

FATTAH, E.A. (1967). « Vers une typologie criminologique des victimes ». Revue internationale de criminologie et de police technique. Vol. 22, no 209 : p. 162-169.

FATTAH, E.A. (1971). La victime est-elle coupable ? Montréal : Les Presses de l'Université de Montréal.

FRAISSE, P. (1967). Psychologie du temps. Parois P.U.F. (1re édition : 1957).

FRÉCHETTE, M. (1970). « Le criminel et l'autre ». Acta criminologica. No 3, p. 11-102.

[287]

FRÉCHETTE, M. et LEBLANC, M. (1978). La Délinquance cachée des adolescents montréalais. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, Université de Montréal.

FROMM, E. (1973). The Anatomy of Human Destructiveness. New York : Holt, Rinehart and Winston.

FROMM, E. (1973). La Passion de détruire. Paris : Laffont (Traduction de The Anatomy of Human Destructiveness).

GARDINER, M. (1976). Ces enfants voulaient-ils tuer ? Paris : Payot (Traduction de : The Deadly Innocents, Basic Books).

GLUECK, S., GLUECK, E. (1950). Unraveling Juvenile Delinquency. Cambridge : Harvard University Press.

GOFFMAN, E. (1959). The Presentation of Self in Everyday Life. Garden City, N. Y. : Doubleday Anchor Books.

GOFFMAN, E. (1963). Stigma, Notes on the Management of Spoiled Identity. Englewood Cliffs, N. J. : Prentice-Hall.

GOFFMAN, E. (1967). Interaction Ritual. Garden City, N. Y. : Doubleday Anchor Books. (Trad. française : Les Rites d'interaction - Minuit, 1974).

GOFFMAN, E. (1969). Strategic interaction. New York : Ballantine Books.

GOFFMAN, E. (1971). La Mise en scene de la vie quotidienne - 2 - Les Relations en public. Paris : Minuit (Traduction de « Relations in Public »).

GOLD, M. (1966). « Undetected delinquent behaviour ». Journal of Research in Crime and Delinquency. No 3, p. 27-46.

GOLD, M. (1970). Delinquent Behaviour in an American City. Belmon, Ca. : Brook, Cole.

[288]

HARE, R.D. (1970). Psychopathy : Theory and Research. New York : Wiley.

HEALY, W. and BRONNER, A. (1936). New Light on Delinquency and its Treatment. New Haven : Yale University Press.

HEBB, D.O. (1974). Psychologie, science moderne. Montréal : HRW.

HENRY, M. et LAURENT, G. (1974). Les Adolescents criminels et la Justice. Vaucresson : Centre de formation et de recherche de I'éducation surveillée.

HIRSCHI, T. (1969). Causes of delinquency. Berkeley and Los Angeles : University of California Press.

HOMANS, G.C. (1974). Social Behaviour : Its Elementary Forms. New York : Harcourt, Brace, Jovanovich.

HOSPERS, V. (1958). « What means this freedom ? » in Hooks, S. [ed.] Determinism and Freedom in the Age Modern Science. New York : Collier Books, p. 126-142.

JESNESS, C.F. (1963). Redevelopment and Revalidation of the Jesness Inventory. Research Report no 35, Sacramento : California Youth Authority.

JODOIN, C. (1976). (avec la collaboration de G. la Rocque) Le Voleur. Montréal : Éditions de l'Homme.

JOEY, et FISHER, D. (1973). Killer, les mémoires d'un tueur de la mafia américaine. Montréal : L'étincelle (Traduction 1974 de : « Killer : autobiography of a hit man from the Mafia »).

KARPIS, A., TRENT, B. (1971). Public Ennemy Number One. Toronto-Montréal. McClelland and Stewart.

KINBERG, P. (1959). Les Problemes fondamentaux de la criminologie. Paris : Cujas.

LABERGE-ALTMFJD, Danielle (1976). Engagement et [289] inadaptation scolaires, prélude à la délinquance. Montréal : G.R.I.J.

LABORIT, H. (1970). L'Agressivité détournée. Paris : Union générale d'édition.

LAFLAMME-CUSSON, S., MANSEAU, H. (1979). Après le centre d'accueil. Montréal : Bureau de consultation-jeunesse.

LAPLANTE, R. (1975). La Clientèle des centres d'accueil du Québec. Annexe 6 du Rapport Batshaw. Québec : Éditeur officiel du Québec.

LEBLANC, M. (1977). « La Délinquance à l'adolescence : De la délinquance cachée à la délinquance apparente ». Annales de Vaucresson. No 14, p. 15-50.

LEGENDRE, G., MÉNARD, R. (1973). Les Bandes de jeunes : Ampleur et nature du phénomène à Montréal. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, Université de Montréal.

LEMAY, M. (1973). Psychopathologie juvénile. Paris Fleurus.

LETKEMANN, P. (1973). Crime as Work. Englewood Cliffs, N. J. : Prentice-Hall.

LOMBROSO, C. (1895). L'Homme criminel. Paris : Alcan.

LORENZ, K. (1969). L'Agression. Une histoire naturelle du mal. Paris : Flammarion (traduction de l'édition allemande de 1963).

MAC ISAAC, J. (1968). Half the Fun Was Getting There. Englewood Cliffs, N. J. : Prentice-Hall.

MAILLOUX, N. (1971). Jeunes sans dialogue. Paris : Fleurus.

MAILLOUX, N. (1978). « Études rétrospective de la conduite criminelle ». Rassegna di Criminologia. No 9, p. 489-498.

[290]

MALEWSKA, H. et PEYRE, V. (1973). Délinquance juvénile, famille, école et société. Vaucresson : Centre de formation de l'éducation surveillée.

MARCH, J.G., SIMON, H.A. (1958). Organization. New York : Wiley (traduction française : 1964, Les Organisations, Paris : Dunod).

MARTIN, J.B. (1952). My Life in Crime : The Autobiography of a Professional Criminal. New York : Harper and Brother.

MATZA, D. (1964). Delinquency and Drift. New York : John Wiley.

MATZA, D. (1969). Becoming Deviant. Englewood Cliffs, N.J. : Prentice-Hall.

MEGARGEE, E.I. (1966). « Undercontrolled and Overcontrolled Personality Types in Extreme Antisocial Agression ». Psychological Monograph. Vol. 80, no 3.

MEGARGEE, E. (1969). « A critical review of theories of violence », in MULVIIHLL, D., TUMIN, M. Crimes of Violence, a Staff Report Submitted to the National Commission on the Causes and Prevention of Violence. Washington : U.S. Government Printing Office.

MERTON, Robert K. (1938). « Social structure and anomie ». American Sociological Review. No 3 : p. 672-682.

MESRINE, J. (1977). L'Instinct de mort. Paris : J.-C. Lattes.

MICHARD, H., SELOSSE, J. et ALGAN, A. (1963). La Délinquence des jeunes en groupe. Paris : Cujas (Centre de formation et de recherche de I'éducation surveillde -Vaucresson).

MILLER, N.E. (1941). « The frustration-aggression [291] hypothesis ». Psychological Review. No 48, p. 337-342.

MILLER, Walter B. (1958). « Lower class culture as a generating milieu of gang delinquency ». Journal of Social Issues. 14 : 5-19.

MUCCHIELLI, R. (1974). Comment ils deviennent délinquants. Paris : Éditions E.S.F.

NETTLER, G. (1974). Explaining crime. New York : McGraw-Hill.

NEWCOMB, T., TURNER, R., CONVERSE, P. (1970). Manuel de psychologie sociale. Paris : P.U.F. (Trad. de : Social Psychology 1965.)

NUTTIN, J. (1961). Tâche réussite et échec. Louvain : Publications universitaires de Louvain.

NYE, F.I. (1958). Family Relationships and Delinquency. Westport : Greenwood Press.

PASCAL, Pensées. Paris : Garnier.

PEYRE, V. (1964). « Les Jeunes Délinquants de l'école ». Annales de Vaucresson. No 2, p. 57-103.

PEYREFITT'E, A. [comité présidé par] (1977). Réponses à la violence T. I. : Rapport général, T. II : Rapports de groupe de travail. Paris : Documentation française et Presses Pocket.

PEYREFITTE, A. (1977). « Quelques réflexions sur la peine de mort », in Réponses à la violence T. I, p. 225-238. Paris : Documentation française et Presses Pocket.

PINATEL, J. (1963). Traité de droit pénal et de criminologie, Tome III. Paris : Dalloz.

PLATE, T. (1975). Crime Pays ! New York : Simon and Schuster.

POLK, K., FREASE, D. and RICHMOND, F.L. (1974). « Social Class, School Experience and Delinquency ». Criminology. Vol. 12, no 1, p. 84-96.

[292]

POLLOCK, D. (1973). Appelle-moi un bon voleur, Autobiographie. Saint-Hubert, Québec : Transformation.

POLSKY, N. (1967). Hustlers, Beats and Others. Chicago : Aldine.

RAUSCHNING, H. (1979). Hitler m'a dit. Paris : Le livre de poche, « Pluriel » (Réédition de Gespräche mit Hitler, 1939).

REDL, F., WINEMAN, D. (1964). L'Enfant agressif. Paris Fleurus.

REiss, A.J. and RHODES, A.L. (1961). « The Distribution of juvenile delinquency in the social class structure ». American Sociological Review, No 26, p. 720-732.

REISS, AJ., RHODES, A.L. (1964). « An Empirical Test of Differential Association Theory », The Journal of Research in Crime and Delinquency. Vol. 1, no 1, p. 5-18.

REITZ, H.J. (1977). Behaviour in Organizations. Homewood, Illinois : R. Irwin.

ROUMAJON, Y. (1977). Ils ne sont pas nés délinquants. Paris : Laffont.

ROUSSEAU, J.-J. (1762). Émile ou De l'éducation. Paris : Garnier-Flammarion (1966).

SARRASIN, Marie (1978). Aspects comparatifs et développementaux de la délinquance cachée. Montréal : Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, Université de Montréal.

SCHAFER, W.E. and POLK, K. (1967). « Delinquency and the school », in « The President's Commission on Law Enforcement and Administration of Justice ». Task Force on Juvenile Delinquency. Washington : U.S. Government Printing Office.

SELLIN, Thorsten (1938). Culture Conflict and Crime. [293] New York : Social Science Research Council.

SELOSSE, J. (1978). « La Délinquance à l'adolescence : Appel, essai ou erreur ». Revue de neuropsychiatrie infantile. Vol. 26, no 10-11, p. 503-511.

SHAW, C.R. (1930). The Jack-Roller, a delinquent boy's own story. Chicago : The University of Chicago Press - réédition : 1966.

SHAW, C.R. et McKay, H.D. (1942). Juvenile Delinquency and Urban Areas. Chicago : University of Chicago Press.

SHORT, jr J.F. (1954). « A report on the incidence of criminal behaviour, arrests, and conviction in selected groups ». Research Studies of the State College of Washington. No 22, p. 110-118.

SHORT, jr J.F. (1957). « Differential association and delinquency ». Social Problems. 4 : 3, p. 233-239.

SHORT, jr J.F. and Nye, F.I. (1958). « Extent of unrecorded delinquency, tentative conclusions ». Journal of Criminal Law, Criminology and Police Science. No 49, p. 296-302.

SHORT, jr J.F. and Strodtbeck, F.L. (1965). Group Process and Gang Delinquency. Chicago : University of Chicago Press (réédition 1974).

SIPES, R.G. (1973). « War, Sports and Agression : An Empirical Test of Two Rival Theories ». American Anthropologist. Vol. 75, no 1, p. 64-86

STORR, A. (1973). L'Instinct de destruction. Paris : Calmann-Lévy.

SUTHERLAND, E. (1939). Principles of Criminology. Philadelphia : Lippincott.

SUTHERLAND, E.H. et Cressey, Dr. (1966). Principes de criminologie. Paris : Cujas.

SUTTON, W. with LINN, E. (1976). Where the Money was. New York : The Viking Press.

[294]

SZABO, D. (1978). Criminologie et politique criminelle. Montréal : P.U.M. : Paris : J. Vrin.

SZABO, D. (1979). « Victimologie et criminologie, tendances et applications », Muenster : 3e Symposium international de victimologie.

TANNER, O. (1977). Le Stress. Vederland : Time Life International.

TARDE, G. (1890). Les Lois de l'imitation. Paris : Alcan.

TAYLOR, I., WALTON, P., YOUNG, J. (1973). The New Criminology. London : Routledge and Kegan Paul.

THOMAS, W.I. (1923). The Unadjusted Girl. Réédition : 1967. New York : Harper and Row.

THRASHER, F. (1927). The Gang. Chicago : The University of Chicago Press (réédition 1963).

TITTLE, C.R., VILLEMEZ, W.J. and SMITH, D.A. (1978). « The Myth of Social class and Criminality ». American Sociological Review. Vol. 43, no 5, p. 643-656.

TOCQUEVILLE, A. de (1840). De la démocratie en Amérique. Paris : Union générale d'édition (1963).

VILLARS, G. (1972). Inadaptation scolaire et délinquance juvénile T. I. : Des écoliers perdus. Paris : Armand Collin.

VILLARS, G. (1973). Inadaptation scolaire et délinquance juvénile T. II. : L'Organisation du désordre. Paris : Armand Collin.

VON HENTING, H. (1948). The Criminal and His Victim. New Haven : Yale University Press.

WALKER, N. (1977). Behaviour and Misbehaviour : Explanations and Non-explanations. Oxford Blackwell.

WEST, D.J., FARRINGTON, D.P. (1973). Who Becomes Delinquent ? London : Heinemann Educ. Books.

[295]

WEST and FARRINGTON (1977). The Delinquent Way of Life. London : Heineman.

WILLWERTH, J. (1974). Jones : Portrait of a Mugger. New York : M. Evans.

WILSON, E.O. (1975). Sociobiology : The New Synthesis. Cambridge, Mass. : The Belknap Press of Harvard University Press.

WILSON, E.O. (1978). On Human Nature. Cambridge, Mass. : Harvard University Press.

WILSON, J.Q. (1975). Thinking About Crime. New York : Basic Books.

WOLFGANG, M.E., FERRACUTI, F. (1967). The Subculture of Violence. London : Social Science Paperbacks.

WOLFGANG, M.E., FIGLIO, R.M. and SELLIN, T. (1972). Delinquency in a Birth Cohort. Chicago : The University of Chicago Press.

YOCHELSON, S. and SAMENOW, S. (1976). The Criminal Personnality : Vol I : A Profile for Change. New York : J. Aronson.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 11 mai 2014 7:50
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue,
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref