RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Maurice Cusson, “La délinquance, une vie choisie” (2006)
Résumé / Summary


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Maurice Cusson, “La délinquance, une vie choisie”. Un article publié dans Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique, vo. LIX, avril-juin 2006, pp. 131-148. Genève. [Autorisation formelle accordée par l'auteur le le 26 octobre 2008 de diffuser ce texte.]

Résumé / Summary

Cet article reprend l’introduction et le deuxième chapitre d’un livre dont le titre est « La Délinquance, une vie choisie. Entre plaisir et crime ». Il est bien connu que chaque société compte en son sein une petite minorité de délinquants qui commettent des délits nombreux, variés et quelquefois graves. Les criminologues ont consacré un grand nombre de recherches à de tels individus, mais ils s’appliquaient surtout à prédire l’évolution de leur délinquance alors qu’ils avaient tendance à négliger l’explication. L’ouvrage dont il est ici question explique la conduite de ces délinquants en termes de choix rationnels et de stratégies. Ces individus se distinguent des non-délinquants par une vie de fêtard et de flambeur qui entretiennent des rapports intimes avec leur activité délictueuse. Ils sortent tard presque tous les soirs de la semaine ; ils consomment trop d’alcool et de drogue ; ils dépensent de fortes sommes d’argent et laissent les dettes s’accumuler. Ces délinquants choisissent ce style de vie parce qu’elle leur procure des plaisirs dont ils ne veulent pas se passer. À la grisaille d’une petite vie tranquille, ils préfèrent un mode de vie dangereux, mais qui ne manque pas de panache. Cependant ces habitudes de noctambule conduisent ceux qui les adoptent à flamber plus d’argent qu’ils n’en gagnent. Ils sont alors acculés à voler et à se livrer à divers trafics.

Summary

This article presents the introduction and second chapter of a recent book, La Délinquance, une vie choisie. Entre plaisir et crime (Translation : Pleasure, Crime, and the Chosen Life). A well documented criminological fact is that each society contains a small minority of offenders who are responsible for committing a high proportion of serious offences. Criminologists have devoted considerable research attention to such individuals, but their applications have generally aimed at predicting recidivism. An explanation for why a minority of offenders emerge as highrate, more persistent, and more serious has been largely overlooked. The book presented here develops an explanation of the behavioural patterns of such offenders through a rational choice and strategic outlook. Such offenders are distinct from non-offenders and low rate offenders because they pursue life as a party and adopt a free spending lifestyle that leads them to engage in crime to an extensive degree. They partake in such a lifestyle on a nightly basis ; they consume too much alcohol and drugs ; they spend high sums of money and accumulate important debts. Such offenders choose such a lifestyle because it brings them the pleasures and excitement that they can no longer live without. Faced with the conventional option of a modest and mundane life, they prefer and opt for the extraordinary alternative offered by a life of high risk and danger. This choice, in time, brings them to spend more than they gain and, in consequence, they are driven to steal, and traffic in order to meet their abandoned needs and desires.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 9 décembre 2008 7:47
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref