RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/030295503

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean Copans et Jean Jamin
Respectivement anthropologue et sociologue, Professeur à l’Université Paris-V, d'une part,
et anthropologue français, directeur d'Études à l'École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS), d'autre part.




AUX ORIGINES
DE L'ANTHROPOLOGIE FRANÇAISE.

Les mémoires de la Société des observateurs
de l’Homme en l’an VIII
. (1994)

La table des matièresQuatrième de couverturePrésentation.
Bibliographie des ouvrages citésListe des illustrations.

Une édition électronique réalisée à partir du livre Aux origines de l’anthropologie française. Les mémoires de la Société des observateurs de l’Homme en l’an VIII. Textes réunis et présentés par Jean Copans et Jean Jamin. Paris: Jean Michel Place, Éditeur, 1994, 213 pp. Collection: Les Cahiers de Gradhiva, no 23. Édition revue et corrigée par les auteurs en 1993. Première édition, 1978. Une édition numérique réalisée par Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Ville Laval, Québec. [Autorisation formelle accordée par MM. Jean Copans et Jean Ja-min le 24 février 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales, autorisation qui nous a été transmise par M. Jean Benoist.]

Courriels : oj.benoist@wanadoo.fr , jean.copans@biomedicale.univ-paris5.fr et jamin@ehess.fr.


  • Entrevue avec Jean Copans. L'ethnologie, collection Idées reçues. YouTube. [EN LIGNE] Consulté le 16 décembre 2011. [« Les conquêtes coloniales, puis la modernisation économique, ont fait disparaître les primitifs », « Il faut vivre avec les primitifs pour les comprendre de l'intérieur », « Les sociétés sans écriture nont pas de culture », « L'ethnologie sintéresse aux pays lointains mais pas à la France et à l'Europe », « L'ethnologie, ça sapprend sur le terrain, pas à l'université » Jean Copans est professeur émérite de sociologie à l'université Paris-Descartes. Anthropologue africaniste, spécialiste de l'histoire et des méthodes de l'ethnologie et de l'anthropologie, il analyse les différentes facettes de l'ethnologie et nous permet de découvrir les richesses de cette discipline dont on ne retient bien souvent que la dimension « exotique / bon sauvage », mais qui va bien au-delà, comme en témoigne la diversité des terrains de la nouvelle génération d'ethnologues.] VIDÉO mis en ligne par la Chaîne de lecavalierbleu.

  • Jean Copans, “Les frontières africaines de l’anthropologie”, Journal des anthropologues, nos 110-111, 2007, pp. 337-370. Consulté le 16 décembre 2011. URL.
  • Jean Copans, “Commentaires obligés de Jean Copans”, Journal des anthropologues [EN LIGNE], nos 94-95, 2003, pp. 249-253. Cconsulté le 16 décembre 2011. URL.
  • Jeqn Copans, “La sociologie, astrologie des sciences sociales.” [EN LIGNE] Site personnel de Philippe Cibois. Consulté le 16 décembre 2011.
  • Jean Copans, La sociologie, astrologie des sciences sociales. [EN LIGNE] Site personnel de Philippe Cibois. Consulté le 16 décembre 2011.

  • Serge Genest et Jean Copans, “Présentation. L'anthropologie et le millénaire: fin de siècle?” Revue Anthropologie et sociétés, vol. 24, no 1, 2000, pp. 5-13. Un document PDF de 571 K. [EN LIGNE] ÉRUDIT. Consulté le 16 décembre 2011.
  • Jean Copans, “Mondialisation des terrains ou internationalisation des traditions disciplinaires? L'utopie d'une anthropologie sans frontières”. Revue Anthropologie et sociétés, vol. 24, no 1, 2000, pp. 21-42. Un document PDF de 1.3 Mo. [EN LIGNE] ÉRUDIT. Consulté le 16 décembre 2011.
  • Jean Copans, “Anthropologues sans frontières: internationalistes, mondialistes ou internautes? L'inconscient national à l'épreuve des terrains... et des débats!” Revue Anthropologie et sociétés, vol. 24, no 1, 2000, pp. 53-55. Un document PDF de 224 K. [EN LIGNE] ÉRUDIT. Consulté le 16 décembre 2011.


  • Jean-Frangois Bayart, “L‘afropessimisme par le bas. Réponse à Achille Mbembe, Jean Copans et quelques autres.” Politique africaine. La revue, no 40, décembre 1990, pp. 103-108. Numéro intitulé: “Le droit et ses pratiques.” [EN LIGNE] Consulté le 16 décembre 2011. Un fichier PDF-texte de 6 pages de 420 K.

  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, Jean Copans. [EN LIGNE] Consulté le 16 décembre 2011.
  • Perspectives SUD. Sciences politiques, Bordeaux. [EN LIGNE] Bibliographie commentée, dont le titre a été suggéré par Georges Balandier, propose une sélection importante (plus de 1000 titres) de documents, sur tous supports, permettant de constituer une " bibliothèque de référence " sur l'Afrique. Jean Copans, Afrique australe. Consulté le 16 décembre 2011.

  • Publications de Jean Copans sur CAIRN.INFO. [EN LIGNE] Consulté le 16 décembre 2011.

  • Marcel Mauss, Manuel d’ethnographie. (1926) Paris: Éditions sociales, 1967, 264 pages. Collection : Petite Bibliothèque Payot.

Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le vendredi 16 décembre 2011 16:21
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref