RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

THÉRÈSE CASGRAIN. UNE FEMME TENACE ET ENGAGÉE. (1993)
Préface


Une édition électronique réalisée à partir du livre: THÉRÈSE CASGRAIN. UNE FEMME TENACE ET ENGAGÉE. Textes colligés par Anita Caron et Lorraine Archambault avec la collaboration d'Évelyne Tardy et Robert COMEAU. Montréal: Les Presses de l'Université du Québec, 1993, 393 pp. Collection: Les leaders politiques du Québec contemporain. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, bénévole, guide de musée, Musée de La Pulperie, Chicoutimi, Québec. [Autorisation accordée par Robert Comeau le 4 novembre 2010 de publier tous ses écrits publiés il y a plus de trois ans dans Les Classiques des sciences sociales.]

[xi]

Préface

Claude Corbo *


Pendant un demi-siècle, Thérèse Casgrain a incarné au Québec un style de leadership particulièrement original et novateur. Elle s'est mêlée de choses qui étaient alors la chasse gardée des hommes. Elle n'a jamais été ministre ni même simplement députée. Elle a milité dans des formations ou des groupes politiques le plus souvent très marginaux. Elle a épousé des causes dont se tinrent bien loin la grande majorité des hommes politiques. Mais, les causes pour lesquelles elle a combattu sans relâche, sans jamais se décourager, furent aussi celles de la modernisation de la société québécoise : suffrage féminin, égalité juridique de la femme, protection du consommateur, justice sociale et même opposition à l'armement nucléaire. Elle a aussi apporté toute son énergie au développement de la famille politique sociale-démocrate, dans un contexte où cela exigeait à la fois de profondes convictions et un grand courage personnel.

Il était donc pleinement justifié que l'Université du Québec à Montréal, ses départements d'histoire, de science politique et de sociologie et, surtout, son Institut de recherches et d'études féministes (IREF) consacrent un de leurs colloques annuels sur les leaders politiques du Québec contemporain à Thérèse Casgrain. Ce sixième colloque a illustré combien le leadership social et politique peut prendre des formes extra-parlementaires. À travers l'œuvre de Thérèse Casgrain, il a su éclairer des moments décisifs de l'évolution du Québec contemporain. Il a aussi illustré combien l'intervention des femmes en politique ouvre des perspectives nouvelles, met en œuvre des chantiers inédits, qui assurent le progrès de l'ensemble d'une société. Comme le disait Thérèse Casgrain elle-même, « la véritable libération de la femme ne pourra se faire sans celle de l'homme ». Ce colloque a aussi permis de mieux connaître l'exceptionnelle personnalité de Thérèse Casgrain : cette dame de la bonne société, qui est [xii] demeurée jusqu'à son dernier jour une grande bourgeoise, était aussi une femme d'action lucide, énergique, courageuse et capable de transformer l'humour et l'ironie en armes politiques redoutables. Ce fut aussi une femme victime de certaines contradictions ; mais, peut-on jamais échapper totalement aux contradictions à travers le feu de l'action ?

De nombreuses personnes ont contribué au succès du colloque je les en remercie très sincèrement au nom de l'Université du Québec à Montréal. Je veux signaler en particulier le travail de madame la professeure Anita Caron, directrice de l'Institut de recherches et d'études féministes de l'UQAM, qui a agi comme coordonnatrice du colloque. Madame Caron a apporté à l'organisation du colloque une contribution décisive et, surtout, elle a donné à ses collaboratrices et à toutes les personnes s'y étant engagées le goût de réussir ce colloque. Qu'il me soit donc permis d'exprimer la profonde reconnaissance de l'UQAM à madame Anita Caron et de rendre hommage à son dévouement et à son efficacité.


* Claude Corbo est le recteur de l’Université du Québec à Montréal.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 19 juillet 2011 9:38
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref