RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

JUIFS MAROCAINS À MONTRÉAL. Témoignages d'une immigration moderne (1987)
Compte-rendu



Compte-rendu

 

Marie BERDUGO-COHEN, Yolande COHEN et Joseph LÉVY: Juifs Marocains à Montréal. Témoignages d'une immigration moderne, VLB éditeur, Montréal, 1987, glossaire, 209 p.  

in revue Anthropologie et sociétés, vol. 11, no 3, 1987, pp. 184-185. Comptes-rendus.

 

Entre 1948 et 1956, une communauté juive enracinée depuis deux mille ans en terre africaine est soumise à la pression de l'histoire. Juifs marocains ou Marocains juifs, ils deviennent, sous le feu croisé des nationalismes israélien et marocain, des Juifs en partance. L'arrachement comme la transplantation inaugurent une nouvelle histoire qu'il est difficile aujourd'hui de recomposer. La majorité des migrants est israélienne, les autres agrégats de la diaspora judéo-marocaine sont fixés en France et au Québec. 

Les auteurs de ce livre ont voulu transcrire ce passage, donner la parole à celles et à ceux qui ont fait l'expérience du voyage du royaume de l'occident extrême vers le nouveau monde, traduire ainsi pour soi et pour les autres ce qu'il y a de singulier et d'universel dans l'expérience migratoire. Sur trente histoires de vie, six ont été sélectionnées pour dire comment trois générations de Juifs marocains au Québec se représentent le temps et l'espace, les odeurs et les couleurs, le passé et l'avenir. 

L'ouvrage ne vise pas à faire l'analyse de ces récits de vie bien qu'une brève présentation fournisse au lecteur des repères historiques et sociologiques sur la judaïcité marocaine. Les auteurs sont concernés et ils le disent. Archivistes de la mémoire, ils nous soumettent une anthropologie du souvenir où se profilent les identités de cet ensemble humain. 

S'adressant au grand public, cette narration est éloquente. Néanmoins, le statut de l'histoire orale et des récits de vie soulève de nombreux débats. Peut‑on se limiter au témoignage et éviter le travail de déconstruction? Doit‑on interroger ces fragments de discours, soumettre son écoute au regard critique du sujet et de l'objet de son analyse, dire enfin comment on est transformé par cette expérience? Le choix qui a prévalu est littéraire. Le travail de la mémoire se poursuit. 

Mikhaël Elbaz
Département d'anthropologie
Université Laval


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 12 août 2007 11:10
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref