RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Types de sociétés, types de morbidités: la socio-genèse des maladies (1985)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Jean-François Chanlat, Types de sociétés, types de morbidités: la socio-genèse des maladies. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Jacques Dufresne, Fernand Dumont et Yves Martin, Traité d'anthropologie médicaleÀ en croire ce que l'on peut lire le plus fréquemment dans de nombreuses revues médicales, la maladie est un phénomène soit strictement biologique, soit uniquement psychologique. [1] Ces deux conceptions largement dominantes, encore aujourd'hui, sont de plus en plus critiquées. Ce qu'on leur reproche principalement, c'est de faire, la plupart du temps, l'impasse sur le social, en réduisant la maladie soit à un phénomène cellulaire, biochimique ou génétique, soit à un désordre psychique. [2] Ces critiques ne reposent pas par ailleurs sur du sable. Bien au contraire, elles s'appuient sur un grand nombre de données qui tendent à prouver que la production sociale de la maladie n'est pas un mythe mais bien une réalité dont l'existence remonte non seulement aux premières heures de l'histoire humaine, mais s'inscrit également au coeur de la structure sociale. C'est cette socio-genèse des maladies qui fait l'objet du présent chapitre.. L'Institution de la santé et de la maladie Chapitre 14, pp. 293-304. Québec: Les Presses de l'Université du Québec, l'Institut québécois de recherche sur la culture (IQRC) et les Presses universitaires de Lyon (PUL), 1985, 1245 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 15 mai 2006.]

Introduction



[1]     Voir Anne LAFORGUE, La société est-elle cause des maladies ? Une question qui intéresse peu les médecins, Étude quantitative de la bibliographie médicale mondiale. Paris, Thèse de médecine, Université de Paris, VII, 1979.

[2]     Voir en particulier J. EYER et P. STERLING, « Organisation sociale, stress et surmortalité », dans : L. BOZZINI, M. RENAUD, D. GAUCHER, J. LLAMBIAS-WOLF, Médecine et société, les années 80, Montréal, Éditions coopératives Albert St-Martin, 1981, pp. 177-233.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 31 mai 2006 14:31
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref