RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La délinquance de l'ordre : recherches sur les commissions d’enquête (1984)
Présentation de l'auteur et du livre


Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Jean-Paul Brodeur, criminologue, Université de Montréal, La délinquance de l'ordre : recherches sur les commissions d’enquête. LaSalle, Québec : Hurtubise HMH , 1984. Cahiers du Québec; CQ no 77. Collection droit et criminologie. 2 v. [Autorisation accordée par l'auteur le 24 novembre 2003.]

Présentation de l'auteur et du livre

Jean-Paul Brodeur est professeur à l'École de Criminologie de l'Université de Montréal. Il a publié de nombreux textes sur la police. Il a également collaboré de façon étroite avec des organismes officiels chargés de faire enquête sur certaines opérations policières. Avant de s'intéresser de façon spécifique aux questions de la justice, il a poursuivi des études de philosophie et a enseigné cette discipline au département de philosophie de l'Université du Québec à Montréal pendant de nombreuses années. 

Les travaux des commissions d'enquête sur la police et sur la corruption de certaines administrations publiques ont suscité beaucoup de remous dans l'opinion publique. Ce livre montre que l'institution de ces commissions d'enquête est une pratique dont l'origine au Québec remonte à la fin du XIXe siècle. 

Après avoir analysé les travaux de onze commissions d'enquête, choisies parmi les plus importantes, l'auteur s'interroge sur les fonctions remplies par ces organismes. Cette interrogation est posée à plusieurs niveaux - politique, idéologique et juridique. Elle produit de nouveaux aperçus sur l'histoire des idéologies au Québec. 

Les questions relatives à la politisation de la justice et à l'exploitation électorale des résultats des travaux des commissions d'enquête font l'objet d'une discussion élaborée. 

Le problème de fond abordé par l'auteur est celui de la possibilité pour les citoyens d'un pays démocratique d'exercer leur droit de regard sur les activités de leurs contrôleurs.


Retour au texte de l'auteur: Dernière mise à jour de cette page le lundi 4 juin 2007 13:56
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref