RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

CITOYENS ET DÉLATEURS. La délation peut-elle être civique ? (2005)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Jean-Paul Brodeur et Fabien Jobard CITOYENS ET DÉLATEURS. La délation peut-elle être civique ? Paris: Les Éditions Autrement, 2005, 217 pp. Collection: Mutations, no 238. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, bénévole, guide de musée, Musée de La Pulperie, Chicoutimi, Québec. [Autorisation accordée par Jean-Paul Brodeur le 21 septembre 2009 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Table des matières

Quatrième de couverture

Jean-Paul Brodeur, Introduction. La délation organisée.

La délation n'est plus aujourd'hui ce qu'elle était hier : normalisée par des pans entiers du droit, portée par les technologies les plus infimes, elle révèle les désirs de contrôle des citoyens par eux-mêmes qui assurent à la délation un développement sans limite visible.


Première partie.

Histoire et cas de figure :
régimes politiques et organisations sociales


Yann Rivière, “Rome impériale : les délateurs, le prince, le tribunal.”

En l'absence de services de police et de ministère public, dans la Rome républicaine, rapporter un délit ou un crime incombait essentiellement aux personnes privées. Un cas de figure de délation en quelque sorte étatisée.

François-Xavier Nérard, “Délation, dénonciation et dénonciateurs en URSS.”

Et si la délation n'avait pas été, dans l'Union soviétique de Joseph Staline, l'une des rares modalités par lesquelles le peuple pouvait se faire entendre ? La délation, qui inscrit la peur au quotidien, emporte alors tous les étages de la société.

Sonia Combe, “La Stasi”.

Parmi les régimes politiques qui usèrent de la délation comme technologie du gouvernement au quotidien, la RDA disposait de l'un des organes les plus tentaculaires : la Stasi. Et pourtant, cette hydre ne put rien contre l'écrot~Élement, en un jour, du régime...

Patrice Betbeder, “Dénoncer à Paris durant la Seconde Guerre mondiale.”

S'il fallait dresser le portrait canonique du délateur, alors celui du collaborateur serait le meilleur. Les mille petites mains dénonçant un voisin ou un concurrent sans se soucier de son destin ont sans doute écrit des pages parmi les plus noires de notre histoire - sur laquelle il faut encore revenir.


Deuxième partie.

La surveillance civile :
se surveiller les uns les autres


Frédéric Ocqueteau, “La collaboration policière : confiance et défiance dans le partage de l'information policière.”

L'entrelacs des polices (publiques) et des agences (privées, voire commerciales) de sécurité met au jour la circulation démultipliée des informations à caractère personnel. Entre soupçon et confiance, un examen des clefs pour comprendre.

Anne-Lise Ulmann, “Quand le corbeau fait l'ange - que faire des lettres de dénonciation envoyées aux caisses d'allocations familiales ?

Les lettres de dénonciation aux caisses d'allocations familiales sont un cas exemplaire et stupéfiant de surveillance civile. Mais finalement la position la plus critique est celle de l'institution : victime, juge...

Michèle Fournier, “Le outing : une forme de délation ciblant les homosexuels.”

Importé des États-Unis, le « outing » (« dénonciation » de l'homosexualité d'un adversaire) est une arme redoutable qui fait débat au sein du milieu militant. Act Up, en France, prend position.

Tribune de Act Up-Paris, « Votre vie privée contre la nôtre ».

Act Up-Paris a défendu la révélation publique de l'homosexualité de tel ou tel homme politique : un cas civique de délation ?


Troisième partie.

Indics, repentis, délateurs :
leur statut, leur rôle et leurs droits...


Xavier Lameyre et Maria Cardoso, “La délation en droit pénal français, une pratique qui ne dit pas son nom.”

Obligation de signaler, introduction de la figure du repenti, procédures complexes du plaider coupable et d'encouragement àl'autodénonciation... La délation, jamais nommée telle, prend place dans notre droit pénal moderne.

Peter K. Manning, Lawrence J. Redlinger et Jay Williams, “Recruter, cibler et gérer les informateurs. Lutte antidrogue et crime organisé sur le continent américain.”

La balance, l'indic, le baveux, le tonton... sont tous des personnages indispensables au bon travail de la police judiciaire. Mais comment ces rapports de la loi et de l'ombre sont-ils réglés ? Peter Manning et son équipe ont produit une des rares enquêtes sociologiques sur ce thème.

Entretien avec Pino Arlacchi, “Cosa Nostra et repentis.”

Propos recueillis par Jean-Paul Brodeur. Arlacchi a pu explorer le milieu et observer le rôle des repentis, délateurs dans la lutte antimafia : il n'y a pas de mauvais délateurs, il n'y a que de mauvais policiers...

Entretien avec M. Denis « Jim » Boivin, “Le métier de délateur : respecter son contrat.”

Propos recueillis par Mathilde Turcotte et Jean-Paul Brodeur. Ancien indicateur, Denis Boivin témoigne et commente la création de l'association qui défend les « droits » des délateurs dans les contrats qu'ils signent avec la police et que souvent celle-ci ne respecte pas.

Entretien avec Thierry Mariani, “La rémunération des indicateurs en France.”

Propos recueillis par Fabien Jobard. M. Mariarù est le député qui a introduit dans la loi dite « Perben II » la procédure de rémunération des indicateurs.

Fabien Jobard et Jean-Paul Brodeur, “Conclusion : le pouvoir obscur de la délation.”

Les multiples formes d'encouragement à la dénonciation et les flux toujours renouvelés de dénonciations spontanées obligent à reposer, froidement, la question des rapports intimes de la délation, du pouvoir et du civisme.

Biographie des auteurs



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 9 mars 2011 12:47
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref