RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

CITOYENS ET DÉLATEURS. La délation peut-elle être civique ? (2005)
Biographie des auteurs


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Jean-Paul Brodeur et Fabien Jobard CITOYENS ET DÉLATEURS. La délation peut-elle être civique ? Paris: Les Éditions Autrement, 2005, 217 pp. Collection: Mutations, no 238. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, bénévole, guide de musée, Musée de La Pulperie, Chicoutimi, Québec. [Autorisation accordée par Jean-Paul Brodeur le 21 septembre 2009 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Biographie des auteurs


Patrice Betbeder est historien, agrégé et doctorant à Paris I avec Pascal Ory sur « Les dénonciations à Paris durant la Seconde Guerre mondiale ».

Jean-Paul Brodeur est criminologue et philosophe. Il est directeur du Centre international de criminologie comparée de l'université de Montréal. Ses deux derniers livres sont Les Visages de la police (2003), et Connaître la police (2003) en collaboration avec Dominique Monjardet.

Maria Cardoso est juriste et chargée d'études au Centre de recherche sur les pratiques judiciaires, École nationale de la magistrature.

Sonia Combe est historienne, conservateure à la BDIC. Auteure, notamment de Une société sous surveillance, les intellectuels et la Stasi (Paris, Albin Michel, 1999); Retour de Moscou. Les archives de la LDH (en collaboration avec Gregory Cingal), Paris, La Découverte, 2003. Dernières publications : « Figures de l'officier traitant à travers les archives de la Stasi », in Cultures et Conflits, no 53/2004 et « Propriétés de l'archive policière : le cas des dossiers de la Stasi », in Allemagne d'aujourd'hui, no 169/2004.

Michèle Fournier est doctorante à l'école de criminologie de l'université de Montréal. Elle défendra sa thèse en septembre 200S.

Fabien Jobard est politologue, chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CNRS). Ses recherches portent sur l'usage de la force par la police, ainsi que sur le rôle des institutions policières et judiciaires dans les banlieues françaises. Il est notamment l'auteur de Bavures policières ? La force publique et ses usages (Paris, La Découverte, 2002).

Xavier Lameyre est diplômé de l’EHESS et magistrat. Après avoir exercé comme juge d'instruction et juge de l'application des peines, il enseigne actuellement à l'École nationale de la magistrature et a cofondé le Centre de recherche sur les pratiques judiciaires. Il a notamment publié L’Imagerie mentale (Paris, PUF, 1993), La Criminalité sexuelle (Paris, Flammarion, 2000) et Les Violences sexuelles (Toulouse, Milan, 2001). Avec Bruno Lavielle, il est coauteur du Guide des peines (Paris, Dalloz, 3e éd., 2005).

[213]

Peter K. Manning est professeur à Northeastern. University (Boston), où il est titulaire de la Brooks Chair of Policing and Criminal justice. Il a publié plus de quinze livres sur tous les aspects de la police, dont certains sont des classiques plusieurs fois réédités (Police Work et The Narc's Game). Son dernier ouvrage s'intitule Policing Contingencies (Chicago, University of Chicago Press, 2003).

François-Xavier Nérard est historien et directeur du Collège universitaire français de Moscou. Il est l'auteur notamment de Cinq pour cent de vérité, la dénonciation dans l’URSS de Staline (Paris, Tallandier, 2004).

Frédéric Ocqueteau est juriste et sociologue, chargé de recherche au CNRS (Centre de recherche et études en science administrative), spécialiste des institutions policières et des politiques publiques de sécurité. Derniers ouvrages parus : Polices entre État et marché (Paris, Presses de Science Po, 2004); La police : une réalité plurielle (codir. D. Monjardet) (Paris, La Documentation française, 2004) Ordonner le désordre. Une contribution au débat sur les indicateurs du crime (Paris, la Documentation française, 2002).

Yann Rivière, agrégé et docteur en histoire, est directeur des études en histoire ancienne de l'École française de Rome. Ses deux derniers ouvrages : Les Délateurs sous l'Empire romain, École française de Rome, 2002 et Le Cachot et les fers. Détention et coercition à Rome, Paris, Belin, 2004

Anne-Lise Ulmann termine une thèse en sciences de l'éducation sur la posture professionnelle des agents de contrôle des caisses d'allocations familiales. Elle est professeur associée à Paris XII (Créteil) et chargée de cours à Paris IX (Dauphine), à Paris XIII (Villetaneuse), en gestion des ressources humaines et sur les questions de formation et d'analyse du travail.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 9 mars 2011 12:41
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref