RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

JOURNAL DES ARMES, vol. 1, no 4, 1979
Éditorial


Une édition électronique réalisée à partir du texte de la revue de La Société des collectionneurs d'armes du Québec [SOCAQ] (directeur de l'édition: Russel Bouchard), JOURNAL DES ARMES, vol. 1, no 4, 1979, 24 pp. [Document diffusé avec l'autorisation du directeur de la revue accordée le 22 septembre 2005.]

[1]

Éditorial

La place des armes
dans le futur Musée de l'Homme.


Russel Bouchard,
Historien militaire

Lors de notre dernier numéro, je vous entretenais de certaines pratiques non recommandables, à l'endroit de la survie des collections et de la disponibilité des artefacts "CONSERVÉS" par les institutions nationales. Par ces propos nous tentions de sensibiliser nos lecteurs à un malaise imputable bien plus à une condition qu'à des individus. Nous pourrions nous en prendre également à la vocation actuelle de notre Musée du Québec qui peut difficilement favoriser la mise en valeur et l'exploitation culturelle des collections.

Dans cette ville qui s'enorgueillit d'être le berceau de la civilisation française en Amérique et qui connut une progression systématique grâce aux armes et aux individus qui les manipulaient, où pouvons-nous retrouver l'image de cette société formée de cultivateurs, d'artisans, de soldats et de chasseurs. Actuellement, et il est malheureux d'en rappeler les faits, lorsque nous avons terminé une visite au Musée du Québec, nous ne savons pas plus ce qu'étaient un soldat et tous ces gens qui ont contribué à créer le québécois d'aujourd'hui.

À ce jour, le Ministère des Affaires Culturelles étudie les diverses possibilités de réorienter la vocation du Musée du Québec et cette attitude fait suite à la décision d'accroître à 240,000 pieds carrés la surface de cette institution, soit une augmentation de 200,000 pieds carrés. Seraient greffer à la bâtisse existante, les locaux de l'ancienne prison, l'ensemble relié par un réseau de souterrains.

Bien des individus se sont affirmés contre la vision nouvelle du Ministère des Affaires Culturelles. Ces gens bien intentionnés craignent le dépérissement des collections d'art visuel ancien et contemporain. En fouillant un peu plus on peut facilement percevoir la tentative de préserver un fief qui intéresse une bien faible partie de la population et qui, malheureusement, entretient et favorise un certain élitisme.

Certes, l'art sous toutes ses formes doit être préservé et même exploité, mais pas au détriment des autres facettes de la culture. Il faut un juste équilibre qui, à mon avis, n'aurait que des effets positifs sur chacun des différents secteurs.

Dans ce futur Musée de l'Homme nous pourrions enfin y retrouver des salles d'exposition consacrées à l'évolution du soldat et de son équipement, du trappeur et des Indiens qui cotoyaient, ne l'oublions pas, artistes et artisans.

Russel Bouchard,
Historien militaire



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 11 février 2014 13:40
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref