RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le crépuscule des États-nations. Transnationalisation et crispations nationalistes (2000)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre d'Alain Bihr, Le crépuscule des États-nations. Transnationalisation et crispations nationalistes, Lausanne, Éditions Page deux, 2000, 207 pp. Collection: Cahiers libres. [Autorisation conjointe de l’auteur et de l'éditeur, Page deux, accordée le 10 juillet 2015 de diffuser ce livre en accès libre dans Les Classiques des sciences sociales].

Quatrième de couverture

Ce recueil se propose tout d'abord de penser l'une des contradictions les plus étonnantes de l'époque présente, celle qui voit les mouvements nationaux et nationalistes (re)naître du processus même qui tend aujourd'hui à invalider le cadre de l'État-nation, à savoir la transnationalisation de l'économie. Il fournit ainsi l'occasion de se pencher sur certains des mécanismes majeurs par lesquels cette dernière dépossède les Etats de leur capacité d'intervention sur le terrain économique et social, quelquefois avec leur propre complicité. Tandis qu'inversement il permet de se plonger dans l'univers du nationalisme dans ce qu'il peut avoir de plus étroit mais aussi, par moments, de plus délirant.

Sur cette tâche analytique s'articulent des prises de position politiques. Contre toute forme de nationalisme, fût-il républicain, d'une part ; mais aussi contre l'abandon aux prétendues vertus des autorégulations marchandes, prôné par le libéralisme, fût-il social. Ce qui est ici recherché et proposé en définitive, c'est la refondation d'un projet émancipateur au-delà d'un cadre national désormais trop étroit, qui ne brade pas pour autant les acquis politiques et sociaux accumulés par deux siècles de luttes civiques et sociales dans ce cadre.

Alain BIHR est maître de conférences de sociologie à l'Université de Haute Alsace à Mulhouse et membre du Laboratoire d'Intelligence des Organisations (LIO) dans cette même université. Il a notamment publié L'actualité d'un archaïsme, Éditions Page deux, 1999 ; Le spectre de l'extrême droite. Les Français dans le miroir du Front national, Editions de l'Atelier, 1998 ; Déchiffrer les inégalités, Editions Syros, 1999 ; Hommes / femmes: l'introuvable égalité, Editions de l'Atelier, 1996 (ces deux derniers ouvrages avec Roland Pfefferkorn).


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 18 août 2015 16:12
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref