RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Marie-Andrée Bertrand, LA FEMME ET LE CRIME (1979)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Marie-Andrée Bertrand, LA FEMME ET LE CRIME. Montréal: Les Éditions de l’Aurore, 1979, 224 pp. Collection: Exploration/Sciences humaines. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, bénévole, Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par Mme Marie-Andrée Bertrand de diffuser ce livre, le 28 juin 2006.]

Table des matières

Liste des tableaux

Liste des figures

Liste des appendices

Index des auteurs cités

Index analytique des matières 

Présentation du livre (texte au verso du livre)

Introduction

 

Chapitre 1.

La femme criminelle dans la littérature
criminologique (1760-1960)

 

La littérature criminologique

Une criminologie féminine ?

La criminologie du XVIIIe siècle 

Beccaria
Bentham 

Les têtes d'affiche du XIXe siècle 

Lombroso
La donna delinquente
Ferri et Garofalo
John Stuart Mill
Friedrich Engels 

L'insignifiance de la criminalité des femmes, thème favori de la littérature criminologique de 1850 à 1960 

Revue sommaire de quelques unes des grandes interprétations offertes pour expliquer l'insignifiance de la criminalité des femmes 

les codes pénaux, première source de discrimination

le niveau de développement socio-économique et les régimes politiques comme facteurs de fluctuation du taux de la criminalité féminine 

l'image de soi et l'univers de référence des femmes

deux mesures de la déviance 

RÉSUMÉ ET CONCLUSION 

 

Chapitre II.

La criminalité des femmes adultes au canada

 

Une première série de questions
Une deuxième série de questions
Le débat sur les chiffres
La critique de la critique
Reformulation des questions
 
Quels chiffres
L'importance très relative des nombres absolus
Des niveaux en entonnoir

 

Les femmes parmi les accusés

Les femmes parmi les personnes condamnées

Un retour sur la pratique des sentences

Les femmes parmi les personnes incarcérées

Les caractéristiques sociales des femmes condamnées et incarcérées 

CONCLUSION 

Réponses aux questions soulevées au début du chapitre
Trois représentations de la criminalité des femmes

 

Chapitre III.

LES VARIATIONS TEMPORELLES ET SPATIALES

 

Les variations dans le temps 

les statistiques judiciaires de 1880 à 1972
les auteurs d'actes criminels de 1880 à 1970
les auteurs d'offenses punissables sur déclaration sommaire de culpabilité de 1900 à 1970
la montée des 13 dernières années 

CONCLUSION sur les variations dans le temps de la criminalité féminine

Les variations dans l'espace

RÉSUMÉ ET CONCLUSION 

 

Chapitre IV.

LES FILLES DITES DÉLINQUANTES
AU CANADA ET AU QUÉBEC

 

“Justice des mineurs” ou injustice ?

La double discrimination

La méthode d'analyse

Les trois principales sources de données sur la délinquance des filles

Les filles délinquantes parmi les personnes inculpées

La loi sur les jeunes délinquants et ses clauses morales

Les filles parmi les délinquants

La nature de la délinquance des filles

Jugements et dispositions

La place occupée par les filles dans les Établissements de protection 

Proportion garçons/filles
Motifs de placement
Durée des placements 

CONCLUSION

 

Chapitre V.

LA CRIMINOLOGIE CONTEMPORAINE
ET LA LITTÉRATURE FÉMINISTE : VERS UNE
THÉORIE DE LA CRIMINALITÉ FÉMININE ?
 

 

La criminologie contemporaine 

1. L'analyse symbolique
2. Le criticisme
3. Les mouvements radicaux
le groupe américain.
le “groupe européen...”

 

La littérature féministe 

1. Le genre littéraire
2. Le discours scientifique
3. Les militantes 

Vers une théorie explicative de l'a-criminalité des femmes 

quelques jalons tirés de la criminologie contemporaine
les pistes ouvertes par la littérature féministe 

Un premier concept intégratif : 

L'HÉGÉMONIE NORMATIVE MASCULINE 

Un deuxième concept intégratif : 

Les “appareils idéologiques d'État” 

Conclusion

appendices

bibliographie


Retour au texte de l'auteur: Dernière mise à jour de cette page le mardi 6 mars 2007 14:16
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref