RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le syndicalisme dans l’enseignement. Histoire de la Fédération de l’enseignement
des origines à l’unification de 1935
.
Tome 3. Gilbert Serret, Une ascension brutalement interrompue.
Maurice Dommanget, Le second avant-guerre et la fin de la Fédération. (1969)
Chronologie


Une édition électronique réalisée à partir du livre de François BERNARD, Louis Bouët, Maurice Dommanget et Gilbert Serret (1968-69), Le syndicalisme dans l’enseignement. Histoire de la Fédération de l’enseignement des origines à l’unification de 1935. Tome 3. Gilbert Serret, Une ascension brutalement interrompue. Maurice Dommaget, Le second avant-guerre et la fin de la Fédération. Présentations et notes de Pierre Broué. Toulouse: Centre régional de documentation pédagogique, 1968-1969. Collection: Documents de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble. Une édition numérique de Claude Ovtcharenko, journaliste à la retraite dans le sud de la France.

Le syndicalisme dans l’enseignement.
Histoire de la Fédération de l’enseignement
des origines à l’unification de 1935.

Tome III.


Chronologie

Syndicalisme
enseignant

Mouvement français

Dans le monde

1884 : Loi autorisant les syndicats

1886 : Congrès de la Fédération nationale des Syndicats

1887 : Congrès de fondation d’un syndicat d’Instituteurs mort-né

1887 : Fondation de la première Bourse du Travail

1890 : Première célébration du 1er Mai

1895 : Congrès de Limoges. Fondation de la C.G.T.

1900 :1er congrès national des amicales d’instituteurs

1902 : Réorganisation de la C.G.T. Griffuelhes secrétaire général

1903 : Fondation de l’Émancipation de l’Instituteur

1905 : Fondation de la Fédération nationale des syndicats d’instituteurs. Procès des « 40 ». Manifeste des Instituteurs syndicalistes.

1905 : Fondation de syndicats de fonctionnaires. Poursuites et révocations.

1905-1906 : Première Révolution russe. Apparition des soviets.

1906 avril : 1er congrès de la fédération à Paris. Nègre secrétaire.

1906 avril : Grèves dans le nord 1er mai, grèves et manifestations (octobre) Clemenceau décide la lutte contre la C.G.T. Le Congrès de la C.G.T. vote la Charte d’Amiens.

1907 : mars : 2e congrès de la Fédération à Nantes. Adhésion votée à la C.G.T.

Nègre révoqué

1907 juin : émeutes des vignerons du midi. Poursuites contre les fonctionnaires

Accord anglo-russe

1908 avril : 3e congrès de la Fédération à Lyon. Ripert au secrétariat.

1908 : Grèves et bagarres (Draveil, Villeneuve-St-Georges). Poursuites contre les dirigeants de la C.G.T.

octobre : la C.G.T. opposera la grève générale à la guerre.

février : Démission de Griffuelhes

mai : échec de la grève des postiers

juillet : Jouhaux secrétaire de la C.G.T.

1910 avril : 4e congrès de la Fédération à Angers.

Léger secrétaire. Parution de l’École Émancipée

1910 octobre : Briand brise la grève des cheminots.

1910 :Incident d’Agadir.

Crise franco-allemande.

1912 août : 7e congrès à Chambéry. Vote de la résolution sur le sou du soldat. Dissolution des syndicats d’instituteurs

septembre : manifeste des instituteurs syndiqués.

1912 septembre : le congrès de la C.G.T.au Havre se déclare solidaire des instituteurs.

1912 octobre : début de la guerre des Balkans

(novembre) : congrès socialiste de Bâle.

1913 août : 8e congrès à Bourges. Chalopin et la Seine prennent la direction. Cottet secrétaire.

1913 septembre : Loi de Trois ans

1913 Loi militaire en Allemagne

1914 août : Hélène Brin secrétaire

octobre : l’École Émancipée interdite, remplacée par l’École de la Fédération

1914 juillet : interdiction du meeting de la C.G.T. contre la guerre.

août : Parti socialiste et C.G.T. dans l’Union sacrée : Guesde ministre et Jouhaux commissaire.

décembre : Monatte démissionne du C.C.N. de la C.G.T.

1914 Août : début de la première guerre mondiale.

Syndicats et partis aux côtés des gouvernements.

1915 : Les militants de la Fédération (Bouët, M. Guillot) en contact avec l’opposition Internationale (Monatte, Rosmer, Trotsky)

août : 9e congrès, à paris, semi clandestin.

1915 août : conférence de la C.G.T. LA fédération est dans la minorité.

octobre : arrestation de Louise Saumoneau.

novembre : premiers pas du Comité pour la reprise des relations internationales (C.R.R.I.)

1915 septembre : conférence de Zimmerwald

1916 : La Fédération dans l’opposition à la C.G.T. (Comité de Défense syndicaliste).

juillet : 10e congrès à Paris.

1916 Formation du C.D.S.

1916 avril : conférence de Kienthal

1917 août : 11e congrès à Paris, interdit. Les dirigeants syndicaux en Conseil de guerre

1917 mai-juin : mutineries dans l’Armée française

novembre : Clemenceau président du Conseil

Décembre : conférence de la C.G.T. Défection de plusieurs minoritaires qui rallient Jouhaux.

1917 février : début de la Révolution russe.

Chute du tsarisme.

Formation des soviets

octobre : insurrection dirigée par les bolcheviks. Instauration du pouvoir des soviets.

1918 août : 12e congrès à Paris, interdit

1918 mai : conférence des syndicats minoritaires (C.D.S.) à St-Étienne.

juillet : congrès de la C.G.T.

août : la minorité « centriste » en majorité au Parti socialiste : direction Cachin-Frossard.

1918 mars : paix séparée entre la Russie soviétique et les Centraux, à Brest-Litovsk.

Mai : début de la guerre civile et de l’intervention alliée en Russie.

Novembre : révolution en Allemagne. Fin de la 1re guerre mondiale

1919 août : 13e congrès, à Tours. La Fédération change de nom, Bouët secrétaire.

septembre : les amicales se prononcent pour la transformation en syndicats.

1919 avril : mutinerie dans la flotte

mai : Succès de la grève pour les 8 heures. Le C.R.R.I. devient comite de la IIIe Internationale

août : Jouhaux vice-président de l’Internationale syndicale d’Amsterdam

septembre : offensive de la minorité au congrès de Lyon de la C.G.T.

novembre : victoire du Bloc national aux élections.

1919 mars : 1er congrès de la IIIe Internationale

juin : Signature du Traité de Versailles

1920 janvier : la Fédération décide d’adhérer à une Internationale syndicale révolutionnaire à venir.

août : 14e congrès à Bordeaux.

Négociations pour la fusion avec les amicales « syndicalistes ».

1920 janvier socialiste de Strasbourg quitte la IIe Internationale

février : 1re grève des cheminots

mai : échec de la grève des cheminots. La C.G.T. contre la grève générale. Arrestation de Loriot, Monatte, etc…

juillet : Rosmer à Moscou et Cachin-Frossard pour l’adhésion à l’Internationale communiste

décembre : congrès de Tours ddu P.S. La majorité pour l’adhésion à l’I.C. Le P.C. naît. LA S.F.I.O. se maintient.

1920 juillet-août : IIe congrès de l’I.C. à Moscou : adoption des « 21 conditions »

Préparatifs de fondation de l’I.S.R.

1921 août : 15e congrès à Paris. Marie Guillot secrétaire. Bouët à l’É.É.

Fondation de l’I.T.E.

1921 juillet : congrès de Lille de la C.G.T.

La minorité près de prendre la direction

septembre : le C.C.N. de la C.G.T. interdit l’adhésion des syndicats aux C.S.R.

décembre : la scission se fait de part et d’autre, les minoritaires exclus, s’organisant (C.G.T.U.)

1921 mars : Insurrection de Cronstadt et adoption de la NEP en U..R.S.S.

juin-juillet : 2e congrès de l’I.S.R.

juillet : 3e congrès de l’I.C. : « pour la conquête des masses »

décembre : l’I.C. lance le mot d’ordre de front unique

1922 avril : la fédération décide d’adhérer à la C.G.T.U.

août : 16e congrès à Paris.

1922 juin : Les anarcho-syndicalistes du « Pacte » à la tête de la C.G.T.U.

1er congrès de la C.G.T.U. à St-Étienne

Défaite des hommes du « pacte ».

décembre : adhésion de la C.G.T.U. à l’I.S.R.

1922 novembre : 4e congrès de l’I.C.

décembre : le 2e congrès de l’I.S.R. modifie les statuts pour pouvoir accueillir la C.G.T.U.

1923 août : Congrès fédéral à Brest. Cornec secrétaire

1923 janvier : démission de Frossard du P.C. Adhésion de Monatte. Poursuites.

octobre : le P.C. pour un « bloc ouvrier et paysan »

Novembre : 2e congrès de la C.G.T.U. à Bourges

Défaite des anarcho-syndicalistes

décembre : la S.F.I.O. pour le Cartel des gauches.

1923 Occupation de la Ruhr, par l’armée française.

Début de la discussion dans le P.C. russe

Échec de la révolution attendue en Allemagne

1924 août : Congrès fédéral à Paris.

Rollo secrétaire.

1924 mai : victoire électorale du Cartel des Gauches

juillet : Souvarine exclu du P.C.

décembre : Rosmer et Monatte exclus du P.C.

Fondation de La Révolution prolétarienne.

1924 janvier : défaite de Trotsky et de l’opposition dans le P.C. russe ; mort de Lénine

juin-juillet : 5e congrès de l’I.C. Début de la « bolchevisation »

octobre : début de la campagne contre le trotskysme

1925 août : congrès fédéral à Paris

1925 avril : chute du gouvernement des Gauches

mai : début de la guerre du Rif.

Campagne du P.C. et de la C.G.T.U.

1925 mai : formation du comité syndical anglo-russe (ligne droitière)

1926 août : congrès fédéral à Grenoble.

Dommanget secrétaire, élu à l’unanimité.

1926 : orientation « droitière » du P.C. sous la directon Cachin-Doriot.

Fondation de la Ligue syndicaliste avec Monatte.

juillet : Poincaré au pouvoir

1926 avril : naissance de l’opposition unifiée an U.R.S.S.

1927 août : Congrès fédéral à Tours.

Persécution contre les militants

1927 avril-mai Sarraut dit « le communisme, voilà l’ennemi »

novembre : lettre du C.C. du P.C. sur la tactique « classe contre classe »

1927 octobre : défaite de l’opposition unifiée. Trotsky exclu.

1928 août : Congrès fédéral à Paris Aulas secrétaire.

novembre : message de l’I.C. critiquant la direction de la Fédération

1928 avril-mai : victoire de la droite aux élections. Poincaré continue.

Tournant « à gauche » du P.C. Renouvellement de la direction

Début de la « troisième période »

1928 février : Trotsky déporté

Début du « tournant à gauche » en U.R.S.S. et dans l’I.C.

juillet-août : 6e congrès de l’I.C.

Débuts de la période ultra-gauchiste dite « troisième période »

1929 janvier : la fraction communiste de l’enseignement se prononce contre le message de l’I.C.

août : congrès de Bruxelles Aulas à Bruxelles devant l’I.T.E.

octobre : 1er manifeste de la fédération

1929 avril : secrétariat collectif du P.C. avec Barbé, Célor, Thorez, Frachon

juillet : persécution policière contre le P.C.

août : Échec de la journée d’action du 1er août

septembre : 5e congrès de la C.G.T.U. Menaces contre les minorités

octobre : création du Comité pour l’indépendance du syndicalisme

1929 février : Trotsky expulsé d’U.R.S.S.

Défaite de Boukharine et de la « droite »

Vers une réorganisation des directions des P.C.

octobre : krach de Wall-street.

Début de la crise mondiale.

décembre : fin de la Nep en U.R.S.S.

1930 avril : 2e manifeste de la fédération

août : congrès fédéral à Marseille

Violents incidents provoqués par la M.O.R.

G. Serret secrétaire

1930 mars : entrevue Rosmer-Dommanget

avril : naissance dans la C.G.T.U. de l’Opposition unitaire

Vague d’exclusions du P.C. et de la C.G.T.U. Nombreuses démissions.

Novembre : appel des 22 pour l’« unité syndicale »

1930

CRISE POLITIQUE EN ALLEMAGNE

CHÔMAGE MONSTRE

MONTÉE DES NAZIS

1931 août : Congrès fédéral à Bordeaux Jean Salducci secrétaire

1931 septembre : Congrès de la C.G.T.U. à Magic-City

La Fédération à la tête de l’opposition.

1931

LE P.C. ALLEMAND

REFUSE LE FRONT UNIQUE AVEC LES SOCIALISTES

QU’IL TRAITE DE

SOCIAL-FASCISTES

1932 août : Congrès fédéral à Reims.

Violents incidents

1932 mai : Victoire des gauches aux élections. Premières diminutions des salaires et traitements

1932

IDEM

1933 août : congrès fédéral à Reims. Violents incidents

1933 février : (20 grève des fonctionnaires d’une demi-heure

juin : congrès pour la paix à Pleyel

septembre : Bouët porte-parole de l’opposition au congrès de la C.G.T.U.

1933 janvier : Hitler au pouvoir. Terreur nazie contre la classe ouvrière

décembre : Staline laisse prévoir l’entrée de l’U.R.S.S. à la S.D.N.

1934 août : Congrès fédéral à Montpellier Monmousseau dément que le P.C. puisse accepter la défense nationale

Pourparlers d’unité avec le S.N.

Août : Congrès fédéral à Angers Valière secrétaire.

décembre : congrès de fusion des syndicats d’enseignants à Magic-City

Fin de la fédération.

1934 février (6) : manifestation des Ligues (9) Manifestation du P.C. – C.G.T.U. (12) grève générale C.G.T.-C.G.T.U. Manifestations communes socialistes-communistes

juin : batailles de rue en province

juillet : pacte d’« unité d’action de la C.G.T.U. à la C.G.T.

Propositions d’unité de la C.G.T.U à la C.G.T.

octobre : appels de M. Thorez pour un Front populaire

novembre : Delmas et le C.N. pour un rassemblement populaire »

Suite des pourparlers d’unification syndicale.

mars : service militaire prolongé

mai : entretiens Laval-Staline. Pacte franco-soviétique

juin : la C.G.T.U. accepte de renoncer aux « fractions »àoût : batailles de rue à Brest et Toulon contre les décrets-lois de Laval.

Septembre : congrès de la C.G.T.U. à Issy-les –Moulineaux : l’unité en marche.

1934 février : (1-6) Écrasement des ouvriers de Vienne.

août : Hitler Reichsführer

septembre : entrée de l’U.R.S.S. à la S.D.N.

octobre : insurrection ouvrière des Asturies. Répression.

décembre : assassinat de Kirov qui sera le prétexte des grandes purges en U.R.S.S.

Staline approuve la politique de défense du gouvernement Laval. Hitler dénonce de pacte franco-soviétique comme une menace.

Août : 7e congrès de l’I.C.

Adoption de la politique des « Fronts populaires ».



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 23 décembre 2016 7:06
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref