RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Gérard Bergeron, Du duplessisme à Trudeau et Bourassa. 1956-1971. (1971)
Avant-propos de la deuxième édition


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Gérard Bergeron, Du duplessisme à Trudeau et Bourassa. 1956-1971. (Édition revue et augmentée de Du duplessisme au johnsonisme: 1956-1966.). Montréal: Les Éditions Parti-Pris, 1971, 631 pp. Collection Aspcets, no 2. Une édition numérique réalisé par par Diane Brunet, bénévole, guide, Musée La Pulperie, Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée, le 12 avril 2005, par Mme Suzane Patry-Bergeron, épouse de feu M. Gérard Bergeron, propriétaire des droits d'auteur des ouvres de M. Gérard Bergeron]

Avant-propos
de la deuxième édition


Les textes qui constituent l'ajout à cette deuxième édition augmentée n'ont pas, non plus, « été conçus comme autant de chapitres d'un livre éventuel. » Ils furent publiés dans divers journaux ou magazines entre les mois d'août 1967 et de février 1971. Ils prolongent de cinq ans la période d'étalement des textes de la première édition : 1956-1966. Rien n'a été retouché du texte de la première édition qu'on retrouvera intégralement ici -  mais correction faite des nombreuses coquilles !

Le début de chaque texte comporte la mention du lieu et de la date de sa publication. Comptant que le lecteur n'oubliera pas cette référence, l'auteur n'a rien changé de la version originelle des textes (sauf qu'il les a délestés des inévitables coquilles et des ... évitables fautes de français !), même si tel passage, à la relecture, le faisait tiquer lui-même ! Le principe de ce procédé n'admet pas de compromission : l'auteur ne peut se faire la partie belle en ce corrigeant a posteriori. Dans le cadre d'un essai intégré, le traitement fait aux diverses questions aurait été, bien sûr, différent. L'arrangement de ces textes sous quatre chapitres, constituant une nouvelle troisième partie, présente quelque artificialité. Mais l'enfilade des textes en une suite rigoureusement chronologique eut comporté un plus sérieux inconvénient en raison de hiatus encore plus brusques d'un sujet à l'autre.

Ce recueil de textes n'inclut pas des articles de type universitaire publiés dans des revues spécialisées de science politique ou de sociologie. Ces textes de circonstance et même commandités furent écrits pour de larges publics de lecteurs de journaux et de magazines. Leur trait commun est leur sujet politique. Sauf les articles b) et c) du chapitre XIII, portant sur la pensée de Herbert Marcuse et l'après-guerre froide des années 1960, ils traitent tous d'un aspect ou l'autre de la politique canadienne et québécoise. Enfin, contrairement à la plus grande partie des textes non inédits de la première édition, qui furent publiés dans Le Devoir sous le pseudonyme d'Isocrate entre 1956 et 1963, cet ajout est composé d'articles qui parurent sous la signature du nom véritable de l'auteur - sauf une exception, le texte figurant au paragraphe d) du chapitre XIII. Le pseudonyme d'Alain Sylvain est habituel lorsque l'auteur traite de ce sujet.

*   *   *

Il est bien superflu d'insister sur l'importance critique des cinq dernières années, des changements, soubresauts ou crises graves qui les ont ponctuées. Faisons un bref rappel chronologique :

Été 1966 : Grève dans le secteur public hospitalier.

Juillet 1967 : Visite du général de Gaulle et le cri du « Vive le Québec libre ! »

Septembre 196 : Dissidence de René Lévesque du parti libéral du Québec et lancement de l'Option-Québec.

Octobre 1967 : Grève dans le secteur des Transports à Montréal.

Automne 1967 et hiver 1968 : Grève des enseignants et « bill 25 ».

Avril 1968 : Élection de Pierre Elliott Trudeau à la tête du parti libéral fédéral.

Juin 1968 : Quelques jours avant les élections fédérales, des manifestations de violence marquent la présence de M. Trudeau au défilé de la S.S.J.B. de Montréal.

Septembre 1968 : Mort de Daniel Johnson et son remplacement par Jean-Jacques Bertrand.

Octobre 1968 : Fondation du Parti québécois.

Automne 1968 : Contestation et occupation dans des CEGEP et dans quelques facultés.

Hiver 1968-1969 : Crise suscitée par le « bill 85 ».

Mars 1969 : Manifestation pour un « McGill français ».

Printemps 1969 : Tensions et émeute à Saint-Léonard.

Octobre 1969 : Grève des policiers montréalais et appel à l'armée.

Automne 1969 : La crise du leadership du parti libéral aboutit à la démission de M. Lesage.

Automne 1969 : Crise suscitée par le « bill 63 » ; manifestation monstre devant le Parlement.

1969-1970 : Grèves dans le secteur de la construction.

Janvier 1970 : Le congrès de leadership du parti libéral choisit M. Bourassa contre MM. Claude Wagner et Pierre Laporte.

Hiver 1970 : L'affaire des « gars de Lapalme ».

Avril 1970 : Élections provinciales au Québec.

Été 1970 : Grèves dans le secteur des postes.

Automne 1970 : Crise politique grave comme conséquence des enlèvements de MM. Cross et Laporte et meurtre de ce dernier ; appel à l'armée, proclamation de la loi des mesures de guerre en attendant l'adoption de la loi Turner d'ordre public.

La période de l'après-« révolution tranquille » n'a rien eu de « tranquille » justement et a présenté des situations que certains ont qualifiés de « pré-révolutionnaires ». Raison de plus de tenter de s'y retrouver.



Retour au texte de l'auteur: Gérard Bergeron, politologue, Université Laval Dernière mise à jour de cette page le mardi 11 août 2009 9:25
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref