RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean-Louis Benoît
Philosophe, professeur agrégé de l’Université, Docteur ès lettres, Maître de conférences, retraité
spécialiste de Tocqueville.




“Réflexions tocquevilliennes
sur un paradoxe démocratique
” (2015)

Une édition électronique réalisée à partir d'un texte de Jean-Louis Benoît, “Réflexions tocquevilliennes sur un paradoxe démocratique.” (2015). [Autorisation accordée conjointement par l'éditeur, Liberty Fund Inc, et par l'auteur de diffuser ce texte dans Les Classiques des sciences sociales, le 4 janvier 2016.] Traduction française du texte d’une communication faite au Symposium de Liberty Fund à Compostelle en septembre 2008 sur l’apport du voyage de Tocqueville aux États-Unis  sur la pensée et l’œuvre de Tocqueville. Le texte original, en anglais, de la conférence a été publié dans l’ouvrage sous la direction de Christine Dunn Henderson, Tocqueville's Voyages : The Evolution of His Ideas and Their Journey Beyond His Time. Indianapolis, Indiana : Liberty Fund Inc, février 2015, 560 pp.

Courriels:
chenderson@libertyfund.org, pour Laura Goertz, Senior Editor, Liberty Fund Inc.
jeanlouis.benoit0612@orange.fr



“Ce symposium, couplé avec celui de Chicago, avait pour thématique l’apport du voyage de Tocqueville aux États-Unis sur la pensée et l’oeuvre de Tocqueville. Ce double symposium rassemblait les meilleurs chercheurs du moment sur Tocqueville au niveau international. Nous n’étions que deux Français et j’étais le seul invité à faire une communication. J’ai choisi de traiter de la dénonciation par Tocqueville (et Beaumont) de ce qu’ils considèrent non comme un accident de l’Histoire mais comme un génocide (le terme n’est pas encore inventé, mais c’est bien ce qu’ils mettent en évidence) : le génocide des Indiens.

Le thème n’a guère été traité par les Étatsuniens pendant très longtemps, mais ils s’y intéressent désormais (la première approche est le film Cheyennes de John Ford) et pas vraiment, pour ne pas dire pas du tout abordé en France. Pourtant l’analyse de Tocqueville est sans appel !”

(Jean-Louis Benoît, le 4 janvier 2016.)

Jean-Louis Benoît, “Tocqueville et Beaumont, deux Français au Bas-Canada 21 août 3 septembre 1831.” Texte publié dans Bulletin, no 34, août 2012. Mémoires vives, Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs (CFQLMC), Québec-Paris.

Alexis de Tocqueville, Tocqueville au Bas-Canada. Écrits datant de son voyage en Amérique (1831-1831) et d'après son retour en Europe (1832-1859). Textes présentés par Jacques Vallée. Montréal: Éditions du Jour, 1973, 185 pages. Collection: Bibliothèque québécoise.

Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le vendredi 12 février 2016 7:37
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref